Finances publiques : Le RIJ veut les rendre moins difficiles à comprendre

598 0

Le RIJ (Réseau d’Initiatives des Journalistes) en partenariat avec le projet GIZ/MEF a procédé ce mardi 20 août 2013 au Centre de presse Norbert Zongo à une remise d’attestations. Celle-ci intervient au terme d’une série de formations au profit des journalistes des médias de la presse privée et publique tenue il y a quelques mois sur le budget de l’Etat.

Fabrice Bazié, coordonnateur du RIJ (Ph : B24)
Fabrice Bazié, coordonnateur du RIJ (Ph : B24)

Le RIJ a en collaboration avec la GIZ (l’agence de coopération internationale allemande pour le développement), dans le cadre d’un partenariat avec le Ministère de l’Economie et des Finances (MEF),  procédé à une première session thématique sur le budget de l’ État, les 25, 26 et 27 avril 2013 suivie d’une session technique sur la production journalistique les 23, 24 et 25 mai.

Réaliser des productions pour diffusion ou publication dans les organes respectifs, c’est de cela qu’il s’agissait et 12 personnes en ont été les bénéficiaires.

Apprendre à pêcher

Au cours de la remise des attestations dans la soirée du 20 août 2013, Mahamadou Ba, journaliste à la RTB2 et bénéficiaire de la formation, n’a pas manqué de remercier les initiateurs en ces termes : “ils nous ont appris à pêcher au lieu de nous donner du poisson”.

A la question de savoir si ce projet pourrait s’étendre à d’autres ministères, le coordonnateur du RIJ Fabrice Bazié affirme “que ce projet déjà qui porte sur le budget de l’ État concerne l’ensemble des ministères parce qu’ils proposent leur budget au Ministère de l’Économie qui fait une session d’arbitrage.

 

Le Représentant de la GIZ, Marc Christophe SCHUMACHER, remettant une attestation à un bénéficiaire (Ph : B24)
Le Représentant de la GIZ, Marc Christoph SCHUMACHER, remettant une attestation à un bénéficiaire (Ph : B24)

Il pourrait s’étendre à d’autres thématiques comme par exemple la SCADD qui est aussi une thématique sur laquelle nous savons que l’ensemble de la population n’a pas la bonne information”.

Faire la lumière sur la question des finances publiques qui semble être ambigüe pour bon nombre de personnes à travers l’action des journalistes est donc une priorité pour le RIJ.

Le représentant de la GIZ, Marc Christoph SCHUMACHER, a félicité les participants sans oublier de renouveler sa disponibilité à accompagner le RIJ pour d’éventuels projets du genre qui, juge t-il, apparaît comme une mission sociale pour le journaliste.

Aminata BELEMVIRE (Stagiaire)

Pour Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *