Coup de gueule à la DRCT/CSD : Le droit de réponse du Directeur régional

516 11

Burkina 24 a publié à la date du 26 août 2013 un coup de gueule adressée à la Direction régionale de la culture et du tourisme (DRCT) du Centre sud. Le Directeur régional a exercé son droit de réponse en publiant dans le forum de Burkina 24. Dans le souci de respecter l’équilibre de l’information, Burkina 24 vous donne à lire la réponse du Directeur régional qui attaque les accusations portées contre lui.

La Maison de la Culture à Bobo. Photo d'illustration (Ph : B24)
La Maison de la Culture à Bobo. Photo d’illustration (Ph : B24)

Qu’il me soit permis avec tout le respect que je dois aux internautes et visiteurs de ce site d’user de mon droit de réponse. Je présente mes sincères regrets à tous ceux me connaissant qui me font ou qui m’ont fait confiance et qui seront peinés par ces accusations portées contre moi par un agent du nom de Tiemtoré Salifou ou son complice.

Sachez que c’est avec beaucoup de don de soi que je dirige cette direction qui est la moins nantie de toutes les directions régionales dans le centre Sud, financièrement s’entend, qui n’a pas toutes les commodités de travail ( pas de téléphone, pas de connexion Internet et j’en passe).

Venons-en aux faits.

Je passe sur les missions de Direction et sur les allocations budgétaires dont il est fait mention en 2012, c’est juste.

Pour le reste, il est dit en somme:

– Pas de bilan;

– des missions fictives;

– véhicule non réparé;

Budget 2013

– matériel spécifique non livré; etc.

De l’absence de bilan

Chaque trimestre la direction produit un rapport d’activités à la Direction de l’administration et des finances, sur la base du programme d’activité de l’année pour rendre compte de ce qui est fait et expliquer la raison des écarts.

 Ce qui est régulièrement fait jusqu’à nos jours. Sur les 07 missions qui ont été programmées (//////) 04 ont été effectuées et les preuves existent. Trois (03 ) missions de rencontre avec des conseils municipaux n’ont pu se faire  pour des raisons de calendrier. L’ensemble de ces missions remontaient à 100 000 F CFA environ (41 000 F CFA + 60 00 F CFA).

Le véhicule de service

Le véhicule est une vieille Toyota 4×4 en état moyen de marche et mérite d’être changé car son moteur bouffe l’huile comme on dit et nous n’avons pas eu de dotation de pneus neufs. En plus, quand on parle de 500 000F pour réparer un véhicule ou acheter du matériel, il ne faut pas occulter des aspects comme la TVA de 90 000 F CFA. C’est donc avec 410 000 F CFA qu’il faut travailler. Il a bel et bien été réparé et le mécanicien peut produire un cahier des pièces fournies.

L’ordinateur :

L’ordinateur est certes mentionné sur la facture comme seul matériel livré mais nous avons reçu du matériel du même prestataire, que j’ai montré en réunion et qui devait nous servir plus tard à nous connecter à Internet, car la DAF (Directeur des affaires financières, NDLR) m’avait fait comprendre la difficulté à obtenir l’abonnement à Internet par notre dotation. Or nous ne pouvons travailler efficacement sans cet outil et sans téléphone.

Trois tables commandées : trois tables livrées : la troisième table me sert de table de travail à la maison car je travaille beaucoup en dehors des heures de travail (avec mon courant électrique personnel). Ladite table est en réserve en attente d’être utilisée.

Budget 2013

– matériel spécifique non livré

Le matériel a été livré le jeudi 22 août 2013, avec retard il est vrai mais livré par un envoi de la compagnie de transport Rakiéta de Manga. En effet,  j’ai eu à attirer l’attention du prestataire sur ce retard par crainte justement des préjugés des agents comme lui, qui font feu de tout bois.

Je voudrais faire remarquer comme je l’ai fait le jour de notre entretien qu’il n’est pas chef de service financier. Du reste, la confusion a été levée cette année par le Ministère des finances qui a retiré aux gestionnaires des caisses de menues dépenses, la signature pour les crédits délégués. Il fait là une confusion des rôles quand il dit que je me suis attribué la gestion d’une partie des crédits délégués.

Je tombe des nues devant cette allégation que je qualifie d’éhontée et diffamatoire.

En effet, Il y a de cela 4 mois environ, l’agent en question m’a écrit une lettre dans laquelle il me disait être sous la pression de ses camarades qui lui demandent des précisions sur la gestion des fonds qui sont loués.

Je l’ai appelé dans mon bureau et je me suis évertué point par point à éclaircir les zones d’ombre telles qu’il les a inscrits dans sa lettre.

Je précise qu’il est effectivement responsable de la caisse de menues dépenses d’un montant de 100 00F F CFA et c’est lui qui a détenu les 50 000 F CFA de la première tranche jusqu’à leur épuisement. Nous attendons la deuxième tranche.

L’entretien s’est déroulé à la satisfaction de chacun et il a même retiré ses propos. En outre, je lui avais fait remarquer qu’il se rendait coupable de diffamation ou de déclaration mensongère mais je passe l’éponge s’il me promet de prendre la peine de bien vérifier avant d’accuser.

J’ai ajouté que je donne plus à cette Direction qu’elle ne me rapporte.

Tel que les choses sont dites, je suis un tyran, quelqu’un qui n’apporte rien à la direction régionale. Soyons sérieux.

Nous avons lancé des chantiers hors programme pour lesquels je me ruine en efforts physiques et financiers car nous ne devons pas tout attendre du Ministère, comme nous l’a recommandé le premier responsable (Grand prix littéraire en langues nationale, fête de la musique, « année du développement culturel» dans le Centre Sud.. .) qui sont des choses jamais vues auparavant dans le Centre Sud. La direction n’a que quatre ans d’existence.

Par conséquent, je cours, je cherche tous les jours que Dieu fait des solutions pour réaliser ces activités hors programme. Dieu merci, certains agents dont je vais taire les noms, ne ménagent aucun effort pour y contribuer en toute honnêteté ; sans oublier des bonnes volontés qui nous soutiennent et qui ont soutenu moralement et matériellement nos efforts pendant la période d’un an et 3 mois que je suis à Manga.

« Ils ont beaucoup à apprendre avec quelqu’un qui a 23 ans de service »

Actuellement, une très bonne atmosphère de travail régnait et nous avons beaucoup à faire pour organiser les rencontres Direction régionale – opérateurs privés du tourisme et de la culture à Kombissiri, Pô  et Manga.

C’est décidément pour ruiner les efforts de la Direction que l’agent en question a entrepris de balancer des propos du genre, complètement en rupture avec les objectifs que lui-même a si bien décrits tout à l’heure.

Il n’a plus rien à craindre ni à perdre puisqu’il est partant en octobre et en congé. Il faut qu’il mette le feu à la maison et fasse tomber le ciel sur la tête du directeur en passant.

Je reviendrai sur le sujet plus tard.

Mais je demande de savoir raison garder. Ils ont beaucoup à apprendre avec quelqu’un qui a 23 ans de service qu’à perdre.

Merci de votre attention

Le Directeur régional de la Culture et du Tourisme du Centre-Sud



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Il y a 11 commentaires

  1. ?a c’est du Manga tout cru. ?ducation, sant?, culture .. toujours les m?me probl?mes avec les natifs qui voyagent peu et pensent salir les Directeurs les plus mal loties du pays parce qu’ils sont ………..

  2. Oui! Encore des metteurs de sable dans le couscous des gens!
    Mr Tiemtor?, un peuple m?rite ses dirigeants! Et Il faudrait vraiment raisonner en ?tant de vos dire le mots compatir! ?a n’existe pas dans la gouvernance! C’est la jungle! Et puis, Le Dr n’est pas l? pour tout parfaire pou briser les in?galit?s sociales! Si vous ?tes un moche sous sa direction, vous n’avez qu’? chercher ? ?voluer! Blaise s’en fou de votre soit disant “honnet?t?”,et ce gateau que tu jalouse vivement, il vaut mieux revenir ? la raison pour aller chercher ailleurs! ce n’est pas toujours sur place que tu as la solution, souvent ailleurs c’est la solution! Et c’est trop facile de parler de cette direction ? probl?mes comme tu tentes de le montrer! Je crois que m?me toi , tu ne concederas pas ton argent de la popote pour faire quelque chose pour ce centre sud! ton probl?me il est ailleurs, laisse le DR tranquile qui n’essaies que de faire tout dans la mesure du possible et avec les moyens de bords! C’est partout comme ?a! A cause de petit jetons comme ?a tu nous brouilles les oreilles!
    Si tu veux des directeurs qui compatissent, vaut mieux commencer par Blaise! C’est tout le regime qui est comme ?a! Arrete donc tes salades sur le DR, va voir Blaise, le faiseur de cette politique! Crois tu mieux ex?cuter que ce DR? Tu n’as pas d’ambitions, nous on discute des id?es, et les argentiers des caisses et toi de ton Dr! faut progresser un jour! Quand ? celui qui utilise le nom et prenom du Directeur “Coulibaly Adama”, j’ai juste envie de dire que pour toutes ces coquilles dans votre message, vous m?ritez seulement de vous voir retirer votre dipl?me, quoi qu’il soit! Vous avez trop blaiss? le fran?ais, et votre esprit partisan, n’a rien suffit ? tromper ma vigilence! Vous ?tes un faux! Et croyez moi, Dieu rev?le toujours des l?zards comme vous sur le chemin de ses serviteurs dignes! On vous assez vu! Beaucoup de chose s?rieuses sont ? d?battre! fouillez!

  3. S?il n?existait pas Burkina24, il fallait le cr?er, une fa?on de dire notre satisfaction vis-?-vis des diff?rentes publications.
    Nous voudrons dire que l?objectif principal de notre ?crit, f?t d?attirer l?attention du Directeur R?gional sur sa fa?on de g?rer. Si le message lui ai parvenu, nous rendons gr?ce ? Dieu. Mais, nous sommes tr?s dessus de sa r?action.
    Dans cette vie, personne n?est sain. Personne ne peut affirmer qu?il ne sait jamais tromper. Mais lorsque cela arrive volontairement ou pas, quand on est honn?te et de bonne foi, on doit chercher ? comprendre avant de se hisser sur quoi que ce soit surtout quand on est une autorit? et qu?on mesure toute l??tendue des responsabilit?s que confer ce titre.
    La confiance, tout comme le respect s?imposent et se m?ritent. Nous voudrons faire savoir au Directeur R?gional qui doit d?avantages se battre pour m?riter ? la fois la confiance du Secr?taire G?n?ral pour qui nous avons beaucoup d?estime et de consid?ration, et le respect de l?ensemble des agents de la Direction R?gionale de la Culture et du Tourisme du Centre-Sud.
    Nous n?allons plus revenir sur ce qui a d?j? ?t? publi?. Mais, en r?action au Directeur R?gional, nous allons juste prendre un exemple pour vous d?montrer l?absurdit? de certains de ses propos. Le Directeur affirme que le ? mat?riel sp?cifique ? a ?t? livr? le jeudi 22 ao?t 2013 par un envoi de la compagnie de transport Raki?ta de Manga. C?est archi faux et c?est v?rifiable. Vous pourriez joindre la compagnie de transport Raki?ta au besoin pour vous rendre compte de cela. J?imagine qu?il est en train de mouiller le maillon pour que ?a soit livr? justement parce que son nom est apparu dans le journal. S?il r?ussit, cela profitera ? la Direction. Ceci fait partie des attentes de cet ?crit. Nous rappelons que ce mat?riel n?est pas livr? jusqu?? ce jour 29 ao?t 2013.
    Un autre point d?importance capital est l?ex?cution du programme d?activit?s. C?est juste que chaque trimestre, la Direction rempli un canevas re?u du Minist?re et qui rend compte du niveau d?ex?cution du programme d?activit?s. Vous comprenez ais?ment avec nous que lorsque on n?est pas anim? de bonne volont? et qu?on est le signataire de ce document, on est libre de le remplir avec une panoplie d?activit?s fictives surtout lorsqu?on a 23 ans d?exp?riences.
    Pour nous, ex?cuter une activit? comme une ? communication sur les politiques nationales de la culture et du tourisme dans une commune comme Kombissiri ? pour le compte de la Direction, ce n?est pas quitter Manga en partance pour Ouaga un week-end, faire escale, seul (le Directeur) et reste encore ? v?rifier comme le Directeur peine souvent ? justifier sa mauvaise gestion aupr?s des agents. Faire une communication dans une commune monsieur le Directeur aux 23 ann?es d?exp?riences, c?est un ensemble de choses comme par exemples : montrer les projets de communications, informer les autorit?s communales du contexte des objectifs et r?sultats des communications afin d?avoir leur adh?sion et accompagnement n?cessaire pour sa r?ussite, de tenir les communications les jours et dates fix?es, de recueillir les attentes des communes, de r?diger un compte rendu d?activit?s qui sera gard? dans les archives. Mais, si les communications sont r?ellement faites, les autorit?s des communes au besoin pourront t?moigner car si ? la Direction R?gionale de la Culture et du Tourisme du Centre-Sud Manga, il n?y a pas de compte rendu d?activit?s en bonne et due forme, les mairies aupr?s desquelles les communications ont ?t? faites, doivent en avoir.
    Bien s?r qu?il est du devoir d?un Directeur de se ruiner en efforts physiques et ? financiers (doucement avec ?a) ? pour la bonne marche et les atteintes de r?sultats de sa direction. Pour nous, le Directeur doit incarner un r?le de manageur. Il doit combiner les intrants chaque ann?e qu?il dispose ? savoir ressources humaines et les ressources financi?res, chercher entre elles une synergie d?actions pour produire les extrants, ici, ex?cution de la lettre de mission du Ministre.
    Nous dirons que le mot Tyran est trop fort pour qualifier dans notre contexte le Directeur, nous dirons tout simplement qu?il n?est pas un bon manageur. Lui-m?me il le dit souvent. Nous nous souvenons une foi qu?il a dit de fa?on crue ? un assistant culturel de la place qui ?tait certainement venu lui soumettre sa pr?occupation que cette pr?occupation n??tait pas inscrit dans sa lettre de missions. Les assistants culturels au regard de l?importance de leur r?le dans les diff?rentes communes ne m?ritent un tel traitement de la part du Directeur. Par diplomatie, il pouvait simplement l??couter et compatir s?il se trouve impuissant face ? sa dol?ance. Tout comme les assistants culturels de la place, nous sommes convaincu que certaines autorit?s au niveau de Manga s?il leurs ?taient demand?es, feront des remarques sur le comportement du Directeur. Autre exemple : la premi?re mission que le Directeur a faite avec son chauffeur apr?s sa nomination s?est sold?e par une invitation du Gouverneur de la r?gion du Centre-Sud suite ? des plaintes d?pos?es par le syndicat des chauffeurs pour trancher. Le Directeur a d?tourn? les perdiems de son chauffeur. C?est gr?ce ? l?intervention du Gouverneur pour qui nous avons beaucoup de consid?ration que le chauffeur a pu b?n?ficier de ses droits.
    Au niveau interne c?est-?-dire au sein de la Direction, nous n?avons pratiquement plus de rencontre de direction. De janvier ? ao?t, nous n?avons pas fait plus de quatre (4) rencontres de direction. Aussi, en l?absence du Directeur, la direction n?a plus de r?pondant du moins officiellement car pas d?int?rimaire d?sign? par le Directeur. Pour la petite histoire, trois (3) agents se sont retrouv?s une fois au gouvernorat pour une rencontre et chacun d?entre eux ?tait l? pour repr?senter le Directeur. Quel d?sordre ?
    Nous invitons le Directeur ? ne pas accuser qui que ce soit dans la Direction, mais de plut?t s?en prendre ? lui-m?me.
    Nous ?conomisons le reste au besoin.
    Pour l?int?r?t sup?rieur de ce pays, il faut d?fendre les int?r?ts de tous les acteurs concern?s par la mauvaise gestion de ce Directeur. Nous osons esp?rer qu?il va prendre conscience de tous les tors qu?il cause ? des familles, ? des communes et ? la r?gion du Centre-Sud.
    Il faut redorer l?image de la Direction vis-?-vis de l?ensemble des acteurs.
    Nous vous remercions et nous tirons chapeau ? Burkina24.
    Si Burkina24 n?existait pas, il fallait le cr?er.

  4. Qd on nomme les DR ils arrivent timides et se plaignent mais d?s qu’ils commencent ? voir clair avec la complicit? de certains agents ils se permettent beaucoup de choses pas catholiques. Au d?but il y a des rencontres, ils instituent des paiements parall?les pour des actes sollicit?s ? leur niveau et d?s que les agents demandent de faire le bilan plus de rencontres et on les divisent. Bient?t on va les d?noncer wait and see

  5. Il faut que le Minist?re ouvre les yeux sur les DR qui ne font leur travaille comme il se doit. Ils sont tous les memes.

  6. Le droit de r?ponse de ce monsieur ressemble fort bien ? un aveu. Quand on semble se donner raison on ne parle pas beaucoup. Cher DR de la Culture, acceptez que vous avez voulu manger seul; maintenant que tu en mauvaise posture, tu t’?bats seul. Soyez rassur? que vous-m?me DR avec vos 23 ans de service, vous rejoindrez le minist?re au prochain conseil des ministres.

  7. Pour moi libertin, c’est chez les africains qu’on croit que le linge sale se lave en famille, si dans la famille y a pas d’eau ni de savon, il faut aller chez le voisin et ? ce moment tout le voisinage est au courant de ces salet?s. L’essentiel c’est que d’autres salet?s ne viennent plus ternir la clart? de nos habits.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *