Représailles après les accidents mortels : “Incendier n’est pas la solution”

171 3
Une voiture incendiée après un accident mortel. Ph. B24
Une voiture incendiée après un accident mortel. Ph. B24

Avec la densification de la circulation routière à Ouagadougou, les accidents sont plus fréquents et graves. Aussi, le constat d’une justice populaire lors d’accidents mortels a été fait : les voitures meurtrières sont incendiées et leurs chauffeurs attaqués par les riverains. Cependant cette forme de justice populaire ne fait pas l’unanimité chez tous les citadins.

A Ouagadougou comme dans de nombreuses capitales Ouest-africaines, la circulation est dense et les accidents ne sont pas rares. Parfois on déplore des pertes en vies humaines, et cela ne laisse pas les riverains des voies urbaines indifférents.

La preuve en est que, de plus en plus, ces riverains se montrent violents et impitoyables envers les automobilistes impliqués dans des accidents mortels de la circulation. Ils mettent simplement le feu au véhicule qui a causé la mort, sans attendre la police.

Cliquez sur l'image pour lire la vidéo
Cliquez sur l’image pour lire la vidéo

Les incendiaires expliquent qu’ils le font pour punir et donner une leçon au chauffard. Ce dernier peut même essuyer des coups et blessures dans la foulée. En conséquence, les conducteurs se voient obligés de prendre la fuite après l’accident pour ne pas se faire lyncher ou même tuer.

Ce qui constitue pourtant un délit de fuite ; certains automobilistes prennent la fuite sans même prendre le temps de voir dans quel état est la victime au sol. Mais pour certains cas, les justiciers ne leur ont pas laissé le choix.

Voir la vidéo du micro-trottoir ici

Pour les Ouagalais que l’équipe de Ouaga Vox a rencontrés pour son micro-trottoir, ce n’est pas une bonne idée de brûler un véhicule accidenté même s’il y a eu mort d’homme. Ils s’accordent à dire qu’il faut laisser la Police faire le constat et appliquer la loi, plutôt que de se faire une justice qui n’est pas forcément la bonne.

Un intervenant témoigne qu’une fois une voiture a été incendiée alors que son conducteur n’était pas responsable de l’accident qui s’était produit. Un autre montre son opposition  ce comportement avant d’expliquer la réaction incendiaire par le manque de « vraie justice ». Selon lui, les coupables ne sont pas toujours punis, au grand désarroi de la population, la poussant à agir ainsi…

Stella NANA

Pour Burkina 24 

Il y a 3 commentaires

  1. Merci ? Yampass?k? car il a dit ce qui est vrai. Dans les ann?es pass?es les gens ne se comportaient pas comme ?a. C’est les cons?quences de la mal gouvernance c’est tout. Le peuple est r?voltant et cherche des occasions pour ext?rioriser l’?nergie emmagasin?e. Le peuple n’a confiance ni ? la justice de Blaise, ni ? la police de Blaise, ni aux autres institutions du pays: le peuple a constat? qu’en justice le pauvre a toujours tord. Alors, qu’on ne s’?tonne pas du comportement du peuple. Je suis d?sol? mais si le syst?me politique ne change pas, ce comportement va continuer et va m?me devenir pire. C’est pour dire que le pays est au bout du gouffre, ce gouffre creus? par Blaise.

  2. Quelqu?en soit la situation, il faut ?viter ce genre de comportement. Il ya apr?s tout des gens qui se battent pour avoir leurs biens.Et puis c’est pas ?vident que ceux qui sont cogn?s ont toujours raison.

  3. Vous savez tout ?a est en lien avec la mal gouvernance. J’en veux pour exemple, que quand l’accident mortel est commis avec une moto, la moto n’est jamais br?l?e. Au Burkina avec l’injustice grandissant un sentiment d?plorable s?est d?velopp? au niveau de la population. Ainsi le fait de poss?der une voiture ou un bien quelconque (qui n?est pas ? la port?e de la majorit? des Burkinab?) te donne automatiquement droit aux clich?s de corrompu, corrupteur vivant des ressources de l??tat. D?o? cette r?action que je d?plore en passant. Mais si on veut vraiment trouver une vraie solution ? cet incivisme grandissant au Burkina, il faudrait que le pays recouvre cette lettre de noblesses (Burkindi) et cela passera par une alternance paisible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre