Burkina Faso: A quoi ressemble le nouveau passeport dit « passeport CEDEAO »

1534 4
Le nouveau passeport CEDEAO © Burkina 24
Le nouveau passeport CEDEAO © Burkina 24

Depuis le 21 Août 2013, le Burkina Faso émet désormais un passeport CEDEAO. Le pays se conforme ainsi à la réglementaire communautaire en vigueur au sein de la CEDEAO. Au-delà de la forme et du contenu du document qui changent, le nouveau passeport consacre de nouveaux droits pour ses détenteurs, désormais citoyens d’une communauté de 15 États.

Il y a quelques temps, des coups de gueule commençaient à se faire entendre à propos des difficultés de se faire délivrer un passeport. Les services d’émission du passeport observaient une trêve en vue d’une transition vers le passeport CEDEAO. Avant cette trêve et même pendant, pour les missions et les évacuations sanitaires, le Burkina Faso était le seul des 15 États de la CEDEAO à continuer la délivrance d’un passeport national. Ce document, même s’il circule encore et reste en vigueur, n’est plus émis, la délivrance des passeports CEDEAO ayant commencé le jeudi 21 Août,

« L’adoption du passeport CEDEAO est tout simplement une mise en œuvre de la décision des chefs d’Etat et de gouvernement prise lors de la 23ème session à Abuja en 2000 » a rappelé le directeur de la sûreté de l’État, le commissaire divisionnaire Noraogo Ousmane SAWADOGO, que Burkina 24 a rencontré.

Les changements concernent surtout les aspects techniques, de sécurisation et la forme. Pour les changements visibles, en plus de la variation de la couleur, désormais en première page figure la mention de la communauté et en dernière page le logo de la CEDEAO.

 

 

 

Un document qui consacre la citoyenneté communautaire

Autre changement important et pour se conformer à ce qui se fait ailleurs, la mention de la profession n’est plus visible. Par ailleurs, différents éléments ont été intégrés à différents endroits du passeport pour renforcer la sécurité du document et compliquer davantage la reproduction du document, a indiqué le commissaire divisionnaire, qui souligne aussi que le document répond parfaitement aux normes de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI).

La grande différence avec l’ancien passeport réside du côté des droits liés au nouveau document. Il s’agit désormais d’un passeport pour la CEDEAO. Selon le directeur de la sûreté de l’État, le nouveau passeport consacre la citoyenneté de la communauté. « Il ne confère pas la nationalité d’un pays particulier, mais plutôt la citoyenneté communautaire » explique le Directeur de la sûreté de l’État.

Le passeport CEDEAO donne à son détenteur la jouissance de tous les droits prévus par le traité CEDEAO et ses protocoles additionnels. Il s’agit de la libre circulation, du droit d’entrée, du droit de résidence et du droit d’établissement dans tous les 15 États membres de la communauté, des droits liés au statut de citoyen de la communauté.

 



Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Article similaire

Il y a 4 commentaires

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *