Kenya: le parlement demande le retrait du pays de la CPI

173 0

Le parlement kenyan a voté ce jeudi 05 septembre une motion demandant le retrait du pays du statut de Rome, traité fondateur de la Cour pénale internationale.

-

A quelques jours de l’ouverture du procès du vice-président William Ruto devant la CPI et à deux mois de celle du président Uhuru Kenyatta, le Kenya a déclenché une procédure de son retrait du Statut de Rome. A l’initiative du chef de la mouvance présidentielle à l’Assemblée, Aden Duale, une motion demandant le retrait du pays de la juridiction, a été adoptée à une forte majorité par les députés kenyans.

La procédure de retrait du traité de Rome, première du genre, passera par l’abrogation d’une loi de 2008 sur les crimes internationaux, qui régit la coopération entre le Kenya et la CPI.

Pour la CPI, qui a annoncé l’ouverture du procès pour crimes contre l’humanité du vice-président William Ruto pour le 10 septembre, la décision de retrait du Kenya du traité de Rome n’aura aucune conséquence sur les procédures en cours. Le procès du chef de l’État kenyan, lui, s’ouvre le 12 novembre prochain.

Justin Yarga

Pour Burkina 24

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Il y a 1 commentaire

  1. histoire de plus qui prouve qu ils sont coupables la cpi sera tjrs la bienvenue car elle dissuade les presidents assassins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre