Energie : la fusion nucléaire, une formule sure à partir du soleil

127 0

-

La croissance démographique et l’émergence grandissante de l’industrialisation pour combler les besoins de l’Homme ont augmenté les demandes en énergie. Des énergies fossiles  aux énergies renouvelables l’on ne cesse d’inventer dans la perspective de produire assez et moins cher.

C’est alors qu’on s’investit de plus en plus dans la technologie nucléaire. La fusion nucléaire serait la mieux adaptée et plus sure pour produire de l’énergie et assez suffisante.

Le procédé est l’inverse de celui utilisé actuellement par les centrales nucléaire dans la production de l’énergie à partir de l’infini soleil que l’on tentera de maîtriser désormais.

Il s’agit  très simplement expliqué par exemple de prendre deux atomes très légers – comme du deutérium – chauffez bien fort, et ils vont s’assembler pour en former un nouveau. C’est comme ça que fonctionne le soleil, et ça fournit beaucoup d’énergie.

Les centrales nucléaires fonctionnent actuellement sur le principe de la fission. C’est-à-dire prendre un très gros atome assez instable – comme du plutonium – regardez-le se désagréger, et récupérez ensuite l’énergie émise.

L’Union européenne, les Etats-Unis, la Chine, la Russie, l’Inde, la Corée du Sud et le Japon se sont donc lancer dans cette nouvelle course avec le projet Iter qui vise à maîtriser la cette technologie de la fusion nucléaire.

Ce projet compliqué mais prometteur qui devait à l’origine coûter 5 milliards d’euros et être mis en route 2016 pourrait atteindre finalement 16 milliards et démarrer en 2020.

Encore faut-il que les chercheurs prennent bien soin de prévenir les accidents nucléaires le cas échéant, d’en minimiser les conséquences.

Boureima LANKOANDE pour Burkina 24.

Sources rfi.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre