Le ministre Salif Ouédraogo aux coopérants : « Ceux qui veulent nous infantiliser, nous les prions de rester chez eux »

141 12

C’est au détour de l’inauguration du siège d’une agence rattachée à son ministère. Appréciant le pragmatisme du coopérant qui a aidé le ministère de l’environnement et du développement durable (MEDD) à construire le bâtiment,  Salif Ouédraogo en a profité pour décocher des flèches à la foultitude de coopérants qui  se bousculent aux portes du Burkina. Que ceux qui veulent suivre de trop près les décaissements des prêts et autres subventions qu’ils ont accordés, prière de « rester chez eux ! »

Le ministre Salif Ouédraogo : "Finie la comédie lors des reboisements (Ph. B24)
Le ministre Salif Ouédraogo, le 30 mai 2013  (Ph. B24)

Après les sachets plastiques et la tirade contre les reboisements de mode, Salif Ouédraogo, ministre de l’environnement, se signale encore. Et cette fois-ci, il s’en prend aux « partenaires » internationaux du Burkina. C’était à l’occasion de l’inauguration du siège de l’Agence de promotion des produits forestiers non ligneux, le 5 septembre 2013.

L’édifice a coûté près de 100 millions de F CFA au Grand Duché du Luxembourg, à travers un projet d’appui aux produits forestiers non ligneux d’un coût de plus de 2 milliards de F CFA. Le projet, d’une durée de quatre ans (2010-2013),  a permis de booster ce secteur.

Après 53 ans d’indépendance, tout de même !

Une coopération que Salif Ouédraogo a taxée « d’opérationnelle », «pratique » et « pas théorique ». Le ministre semblait en avoir gros sur le cœur contre les « autres », ceux qui « trainent à discuter », à initier « des rencontres inutiles, des papiers, des conventions (…). Comme si nous ne sommes pas à même de gérer le pays et nos projets. Après avoir été indépendants depuis combien d’années ? ».

Il fait sans doute allusion aux coopérants qui ont décidé d’y voir plus clair  (un peu trop ?) dans la gestion des « sous » de leurs contribuables qu’ils refilent au Burkina. Le ministre Salif Ouédraogo déclare ne pas être «d’accord pour ces approches ».

Eh oui, les dirigeants burkinabè ne sont plus des enfants !

Il dit préférer « des partenaires qui ont confiance en nous, qui nous appuient, mettent en place des mécanismes pour nous appuyer, nous suivre pour savoir si la gestion que l’on fait respecte ce que nous avons signé ». Et non  « ceux qui pensent que pour enlever un franc, il faut mettre un technicien européen derrière nous parce que nous sommes incapables de le faire ».

Le ministre issu des rangs de l’UNDD de Me Herman Yaméogo ira plus loin. « Ceux qui veulent toujours  nous infantiliser, nous les prions de rester chez eux et de nous laisser souffrir et de nous bagarrer pour nous en sortir ».  Fin de citation.

Le ministre en charge de l’environnement parle-t-il de son propre cas ? Ou ne fait-il que dire haut ce que les autres ministres de Tiao pensent bas ? Dans tous les cas, il a arraché des rires (jaunes ?) à la kyrielle de coopérants présents à la cérémonie et des murmures du genre « il est courageux hein » à quelques uns de ses agents.

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Il y a 12 commentaires

  1. Les exemples de d?tournement de fond des coop?rants par les dirigeants de ce pays sont l?gions. Quoi de plus normal que les coop?rants soient plus m?fiants ? votre ?gard Mr le sinistre.

  2. Ces coop?rants ont raison. On a vu comment le projet PADAB II a ?t? mal g?r? au Centre-Est. Vs ?tes des voleurs sur tte la ligne.

  3. bon courage monsieur le ministre ! pour que le burkina tienne , on fait le garibou ! il faut le savoir ! c’est le lieu de saluer la constance du Blaiso et son exemplarit? !

  4. continu on vera si tu va dur?. arr?t de faire semblant comme si tu n? pa voleur. on se connait tous ds cette cit?. bn vent ? tw dans nouvelle fonctoin de comedie. tu joux bien r?le d comedien.

  5. Boomerang . Voil? des r?actions qui l’infantilisent aux yeux des coop?rants. Au moins avec les r?action des internautes, les coop?rants vous suivront de tr?s pr?s .

  6. Ah oui! Bravo M. les coop?rants.Vous avez ouvert vos yeux finalement.Car m?me le Burkinab? lambda n’a plus confiance ? nos dirigeants corrompus jusqu’aux dents qui g?rent le pays pour leurs int?r?ts personnels.
    Donc M Salif si vous n’avez rien ? dire,taisez-vous.Vous voulez nous faire croire que vous ?tes diff?rent des autres?Les coop?rants ont le droit et le devoir de savoir o? va l’argent qu’ils nous pr?tent.

  7. J’appr?cie la na?vet? de cet “opposant non partisan” (c’est son expression). Sur les reboisement il a dit “finie la com?die” mais voyons ce qui se passe sur terrain: la com?die continue. Les financements ext?rieurs sont du domaine des finances. Que lui il veuille ou non, il en sera ainsi. C’est ? nous de grandir d’abord, les autres en tireront les cons?quences.

  8. toi.ministre.la.tu.souffre?.tu.connais.souffrance.plusq.la.quasi.totalite.du.peuple.burkinabe?tu.menerve.avec.tes.discours.a.la.con.Etre.ministre.cest.pas.venir.detalle.ces.niezeries.sur.la.place.public.

  9. tu.m.decois.monsieur.le.ministre.Tu.parle.au.hasard.Ne.compromet.pas.avec.ta.langue.fourchue.l’aide.que.pourrait.avoir.le.pauvre.burkina.faso.avec.ses.habitants.pauvre.Tu.crois.que.quoi.les.bailleurs.de.fond.et.autre.savent.qui.vous.etes.Des.corrompus.des.voleurs.des.detourneur.de.fond.public.Tu.devrais.meme.avoir.pour.souci.la.boe.gestion.de.ces.fonds.public.et.feliciter.les.donnateurs.pour.leur.clairvoyance.et.leur.engagement.ferme.a.oeuvrer.pour.que.les.fond.allouer.soit.dune.gestion.efficiente.Un.voleur.a.horreur.q’on.le.surveille.ou.q’on.doute.sur.lui.surtout.sil.sagit.d’une.surveillance.rapprochee.Venez.les.bailleurs.de.fond.et.autre.donnateur.aider.les.pauvre.habitants.de.ce.pays.et.surveiller.bien.ces.malfrats.au.col.blanc.afin.quil.nous.pillent.pas.merci

  10. monsieur salif les cooperant non plus conffiance ils ont ete beaucoup doubler ici .ils ne veulent plus con marche sur leur testicule plusieur foies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre