Salon international de l’étudiant: L’édition 2013 du 19 au 21 septembre prochain

736 4

Le Salon International de l’Étudiant se tiendra à Ouagadougou du 19 au 21 septembre. Le comité d’organisation était ce jeudi face à la presse pour donner l’information et souligner les particularités de cette troisième édition, qui se veut celle de la maturité.

Les organisateurs du SIE face aux journalistes.
Les organisateurs du SIE face aux journalistes.

Le Salon International de l’Étudiant est une initiative de jeunes Burkinabé, conscients de la place et du rôle de l’élève et de l’étudiant. C’est pour cela qu’ils ont décidé d’organiser un salon et ce depuis 2011. Il  est en effet une plate-forme de rencontre et d’échanges des acteurs du système éducatif africain. Deux axes sont ainsi visés à cette édition: “permettre aux élèves et aux étudiants de mieux s’informer et d’ouvrir des opportunités aux universités, instituts et centres de langue” selon Ismaël BELEM, un des organisateurs du Salon.

le président de SIE appelle au soutien mais aussi et sutout à la mobilisation.
le président de SIE appelle au soutien mais aussi et sutout à la mobilisation.

“Elle se veut celle de la maturité et de l’innovation” a déclaré le président du SIE, Abdou NABA, à propos de l’édition 2013 du SIE, qui enregistre la participation d’une dizaine de pays, africains notamment. Trois universités à savoir l’UIM, l’Université Intercontinentale du Maroc, l’ULT, l’Université Libre de Tunis et le CLPS, un centre de langue du Ghana seront représentés. Des étudiants du Tchad, du  Sénégal, du Mali, de  la Centrafrique, de la Côte d’Ivoire, du Gabon, de la Guinée Conakry, de la Guinée et du Cameroun seront présents. Sont aussi conviés à ce salon, les universités, les grandes écoles, les cabinets de formation et de recrutement, les organisations et institutions d’appui au monde éducatif, les entreprises. Environ 20000 personnes du monde éducatif sont ainsi attendues

Les organisateurs ont par ailleurs lancé un appel à une participation massive, au sponsoring, au mécénat mais aussi aux aides multiformes pour que cette édition aussi bien que les éditions à venir soient une réussite.

Aminata BELEMVIRE (stagiaire)

Pour Burkina24



Article similaire

There are 4 comments

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *