Arrondissement 4 : Le maire Anatole Bonkoungou a tenu sa deuxième session, malgré tout

673 0

La mairie de l’arrondissement 4 de Ouagadougou a tenu sa deuxième session ordinaire ce 13 septembre 2013, avec 10 conseillers municipaux sur 20. Anatole Bonkoungou s’est basé sur l’article 238 du Code des collectivités territoriales (voir : Loi n°055-2004 AN du 21 décembre 2004). La session a abordé plusieurs questions, dont celle des lotissements.

Le maire Anatole Bonkoungou a évacué l'ordre du jour de la session avec les conseillers municipaux présents (Ph : B24)
Le maire Anatole Bonkoungou a évacué l’ordre du jour de la session avec les conseillers municipaux présents (Ph : B24)

Après l’échec de la première convocation pour défaut de quorum le 9 septembre dernier, Anatole Bonkoungou, maire de l’arrondissement 4 a convoqué une deuxième fois son conseil ce  13 septembre 2013. Avec 10 conseillers du 20, le quorum (1/3 du conseil) était réuni, selon le maire, pour évacuer les 5 points inscrits à l’ordre du jour.

Il s’agit principalement de l’adoption du Procès verbal de la première session du conseil (tenue le 7 juin 2013 dans les mêmes conditions), des échanges sur la mise en place d’une commission ad hoc de recensement de la zone du projet SOCOGIB de Nioko II, la relance des opérations de lotissements et la mise en œuvre des recommandations de la rencontre entre les deux antagonistes de l’arrondissement (Anatole Bonkoungou et Zakaria Sawadogo) du 26 juin dernier au ministère de tutelle.

Bonkoungou persiste : le marché de près de 200 millions n’était pas dans le PV de passation de service

Le conseil a évacué tous ces points. Un exercice qui avait pour but de démontrer que le conseil de l’arrondissement 4 n’était pas bloqué, comme le maire l’a soutenu lors de la première convocation.

Anatole Bonkoungou est par ailleurs revenu sur le contrat de marché de près de 200 millions de F CFA qui fait l’objet de polémique. Il a encore rappelé que le PV de passation de service ne mentionnait pas ce contrat qu’il chiffre à plus de 199 millions de F CFA. Mais il reconnaît avoir été chef d’équipe au moment des opérations de recensements lors de la dernière mandature. Il indique aussi que  certaines questions relèvent désormais de l’arrondissement 10.

Le Conseil a convenu de mettre en place bientôt une commission d’attribution de parcelles et une commission ad hoc  de recensements pour gérer les litiges et les différentes questions de lotissements.

Les besoins  des différents services de l’arrondissement ont également été transmis à la commune de Ouagadougou et le conseil dit attendre sa validation. A noter que le budget alloué à chaque arrondissement a été arrêté à près de 41 millions de F CFA (il a été majoré de 44%), a indiqué le conseil d’arrondissement.

L’autorité de tutelle milite pour  la réunification

De la conviction des conseillers municipaux fidèles à Anatole Bonkoungou, l’arrondissement 4 fonctionne, malgré la défection de ceux fidèles à Zakaria Sawadogo. Mais cet avis n’est pas partagé par l’autorité de tutelle.

Une délégation conduite par le Haut commissaire et l’Inspecteur général des services a rencontré le conseil le même jour (c’est l’objet du dernier point de l’ordre du jour cité plus haut).

Elle devrait aplanir les divergences entre les deux parties. Mais le maire sortant et « ses » conseillers étant absents, cette rencontre a été remise à une autre date. De leur avis, la réunification de tous les « acteurs-clés » de la commune est nécessaire pour le bon fonctionnement de l’ex-arrondissement de Nongr-Massom.

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24

Rappel :

Arrondissement 4 de Ouaga : Ces 200 millions qui fâchent

Affaire 200 millions de l’arrondissement 4 : Les révélations d’un ancien conseiller municipal



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

  1. je crois que c’est faire preuve de mauvaise fois que les gens se font ?lire et refuse se si?ger pour des raisons bancales. Que des mesures disciplinaires soient prises a l’encontre de ces conseillers qui, a cause de querelles d??gos sont pr?s a sacrifier le d?veloppement de ce l’arrondissement. je pr?cise que je n?adh?re a aucun parti politique.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *