LAT et les Burkinabè : Face to face ce mardi à 21h

682 4

Le gouvernement essaie un nouvel exercice communicationnel : l’échange direct, via télévision et téléphone, entre les Burkinabè et les membres de l’exécutif. A tout seigneur tout honneur, c’est le chef du gouvernement, Luc Adolphe Tiao (LAT) qui sera le premier à se jeter à l’eau. C’est, en principe, ce mardi 17 septembre 2013 à 21h sur les ondes de la Radiodiffusion télévision du Burkina (RTB).

Son Excellence Luc Adolphe Tiao.
Luc Adolphe Tiao, Premier ministre du Burkina (Ph : DR)

L’annonce passe en boucle sur la chaine nationale. L’émission se nomme “Dialogue avec le gouvernement” et est organisée par le Service d’information du gouvernement (SIG). LAT, accompagné des membres de son gouvernement, répondra aux questions et préoccupations des Burkinabè ce mardi 17 septembre 2013 à 21h sur la RTB.

Un numéro de téléphone est communiqué (50 31 83 53) où les « Hommes intègres » pourront appeler pour expliquer de vive voix au chef du gouvernement ce qui va, ce qui ne va pas et ce qu’ils attendent de leurs dirigeants.

C’est une première au Burkina (pour ce qui concerne la RTB) et marque un autre virage dans la stratégie communicationnelle du gouvernement. Celle-ci avait déjà innové avec la réhabilitation du SIG.

Ce dernier avait pour but d’assurer une communication gouvernementale plus proche de la population, à travers notamment les conférences de presse hebdomadaires des ministres.

A la reconquête de l’espace médiatique

Ce nouveau virage montre aussi une volonté de reconquérir un terrain communicationnel et médiatique que des observateurs ont jugé trop abandonné  à l’opposition qui l’a occupé sans presque de concession.

A noter en passant que  la chaine de télé privée Canal 3 avait invité le Premier ministre Tertius Zongo à une émission presque similaire en 2009, qui avait pour but de permettre au grand public de communiquer avec le  Chef du gouvernement. Cette  émission n’avait finalement pas pu se tenir  pour une raison de sécurité, selon les services du Premier ministère à l’époque.

Qu’à cela ne tienne. Luc Adolphe Tiao, lui, sera face aux Burkinabè et pourra écouter l’exposé de leurs problèmes autrement qu’à travers les écrits des médias. L’exercice promet d’être intéressant. Si, bien entendu, la censure ne s’invite pas à la partie et si les interlocuteurs du Premier ministre se cantonnent dans les frontières de la bienséance et de la critique utile et argumentée.

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24 



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 4 commentaires

  1. une initiative 26 ans ?pr?s,?a fait partie des mesures prises pour endormir le peuple.Quelque soit la dur?e du caiman dans l’eau, sa peau restera sa peau.

  2. m. le pm j’admire votre courage. sachez que le probl?me pos? par la famille pr?sidentielle est difficile ? porter, votre seul courage ne peut trouver les solutions. Fran?ois, les FRANCo’s, la FEDAP-BC, les ABC de retour, le CDP, l’AMP veulent une ni?me r?vision de la modification de l’article 37 de la constitution, les partis de l’opposition politique, l’ADF-RDA ne partagent pas cette id?e. Pouvez-vous r?pondre ? une question portant sur la r?vision de la modification de l’article 37 de la constitution? Votre r?ponse: nous sommes en 2013, attendons donc 2015, fin de mandat du Pr?sident actuel. je reformule ma question. LA CONSTITUTION SERA-T-ELLE REVISEE EN SON ARTICLE 37? Votre r?ponse: AUCUNE DISPOSITION DE LA CONSTITUTION NE L’INTERDIT.SOIT! dans votre formation politique, n’y a-t-il pas d’HOMME CAPABLE pour l’alternance? QUI EST FOU, votre r?ponse. la s?rie de questions s’arr?te l?. la suite demain matin avant 21h. je fais cel? pour cause de la champion’s league europ?enne. svp ne g?chez pas ballon des gens.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *