Burkina Faso: Des parlementaires se penchent sur leur rôle dans la mise en œuvre des OMD

233 3

A l’initiative du réseau des parlementaires pour le suivi de la mise en œuvre des OMD au Burkina Faso, un atelier s’est tenu les 16 et 17 septembre 2013 à Ouagadougou, sur le rôle des parlementaires dans la mise en œuvre des OMD au Burkina Faso. 48 heures de réflexion qui ont permis de mesurer le rôle du parlement et d’envisager des perspectives pour des résultats acceptables à brèves échéances.

Une vue de quelques participants à l'atelier. Ph.B24
Une vue de quelques participants à l’atelier. Ph.B24

L’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) mobilise gouvernement, société civile et partenaires techniques et financiers. Elle est également une préoccupation pour les parlementaires qui ont consacré 48 heures de réflexion sur leur rôle dans la mise en œuvre des OMD au Burkina Faso, avec l’appui du PNUD. A deux ans de l’échéance, le bilan de la mise en œuvre des OMD au Burkina Faso varie d’un objectif à un autre.

Pour le premier vice-président de l’Assemblée nationale, Naboho Kanidoua, “il y a lieu de s’interroger sur les responsabilités dans les insuffisances constatées”, toute chose qui donnait à l’atelier des parlementaires les allures d’une auto-évaluation. Différentes communications données par des experts du Système des Nations-Unies et du ministère de l’Économie et des Finances ont permis aux parlementaires de prendre le pouls de la situation au niveau international en matière de mise en œuvre des OMD.

Si le rapport du gouvernement burkinabè sur la mise en œuvre des OMD laisse voir des efforts consentis dans plusieurs domaines, il reste que le pays est loin d’atteindre tous les objectifs à l’échéance de 2015. ” Nous avons estimé qu’il y a encore des efforts à faire” a déclaré le député Gisèle Guigma, coordonnatrice du réseau des parlementaires pour le suivi de la mise en œuvre des OMD.

“On ne peut pas dire que nous avons assez fait”

Pour leur part, et au cours de l’atelier, les parlementaires ont fait le bilan du rôle qu’ils ont joué, et cela, en matière de production législative, de contrôle de l’action gouvernementale et à travers d’autres actions. “On ne peut pas dire que nous avons assez fait”, a estimé le député Gisèle Guigma, qui note néanmoins une dynamique enclenchée comme en témoigne l’initiative parlementaire de la loi sur le quota.

Au regard du résultat de leur diagnostic, les parlementaires participants à l’atelier ont proposé des actions pour aider le Gouvernement à engranger encore plus de résultats, avant 2015.

Le réseau des parlementaires pour le suivi de la mise en œuvre des OMD existe depuis la 4e législature et se donne pour objectif de faire un suivi des actions du gouvernement entrant dans la mise en œuvre des huit objectifs du millénaire pour le développement. D’autres réseaux au sein de l’Assemblée s’intéressent à des objectifs précis des OMD.

Justin Yarga

Pour Burkina 24

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Il y a 3 commentaires

  1. c’est en se concertant que l’on peut ameliorer les choses afin d’atteindre les objetifs fix?s au d?part
    continuer sur cette voie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre