Politique : Radiations et suspension en série à l’ODT

398 5

L’Organisation pour la démocratie et le travail (ODT), parti politique membre de la mouvance présidentielle, est actuellement en crise. Le Parti vient de  suspendre son Secrétaire général,  Dieudonné Sawaodogo et également unique député du parti à l’Assemblée nationale, pour “haute trahison”. 

ODT, le parti de la daba et de la case
ODT, le parti de la daba et de la case

Huit autres militants ont également été radiés du parti. Ces décisions ont été prises lors d’un Conseil national tenu le 22 septembre dernier, selon les responsables du parti, cités par l’AIB.

 L’information a été portée le 27 septembre dernier lors d’une conférence de presse, rapporte l’AIB.

 En rappel, le 31 août dernier, un congrès extraordinaire, organisé par ledit secrétaire général, suspendait le président de ce parti, Moïse Sawadogo, pour faute de gestion, et renouvelait le bureau exécutif du parti.

Quelques jours plus tard, une déclaration, parvenue à Burkina 24 (voir : Déclaration de l’ODT ), et signée  de 20 membres des bureaux nationaux et provinciaux du parti, dénonçait cette suspension et démentait le renouvellement du bureau. La déclaration qualifiait également de “diffamation et d’opportunisme avéré” l’accusation de mauvaise gestion portée contre le président du parti.

Moise Sawadogo, président de l'ODT
Moise Sawadogo, président de l’ODT

Ce dernier a fait une sortie lors de la conférence de presse pour accuser Dieudonné Sawadogo d’avoir organisé ce congrès sans en informer le président et les autres membres du bureau.

Créé en 2003, l’ODT, aux dernières élections législatives de décembre 2012, a obtenu un député  à l’Assemblée nationale, 47 conseillers municipaux et une mairie.

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Il y a 5 commentaires

  1. Mo?se , tu as raison ! tu as souffert avec ton parti ! les voleurs sont venus juste pour le ravir ! mais ils sont vaincus ! ils faut les traquer jusque dans leur dernier retranchement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre