Bert Koenders à propos du Mali : « Il est important que les parties retournent aux négociations le plus vite possible »

Le représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour le Mali, Bert Koender, a déclaré ce vendredi à Ouaga qu’il est important que le dialogue inter-malien reprenne le plus vite possible.

-

La situation au Mali était au menu de l’audience que le Président du Faso a accordé au représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour le Mali ce vendredi. Selon le diplomate, la situation s’est beaucoup améliorée depuis l’élection d’un nouveau président, élection qui a permis un retour à la constitutionnalité. « En général la sécurité s’est beaucoup améliorée », a estimé Bert Koenders qui a discuté avec le médiateur pour s’assurer que les pourparlers inclusifs au Mali reprennent bientôt. « Il est important que toutes les parties parlent ensemble dans le cadre de l’accord de Ouagadougou » le le plus vite possible, a déclaré Bert Koenders.

Le diplomate a aussi salué la récente libération de prisonniers du MNLA par Bamako, « comme une mesure de confiance », et souligné avec le médiateur qu’il y a beaucoup d’espoirs pour le Mali.

Le  Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), le Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA) et le Mouvement arabe de l’Azawad (MAA) avait déclaré suspendre les négociations avec le gouvernement malien. Le représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies a rappelé que ce n’est pas la fin des discussions, mais une simple suspension. C’est d’ailleurs pour une reprise rapide des négociations qu’il rencontrera les différentes parties.



Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page