Analyses de carburants et de lubrifiants : Cela se fait TOTALement à Ouaga

493 3

TOTAL Burkina a inauguré le 4 octobre 2013 un laboratoire d’analyses de carburants et de lubrifiants en service (TOTAL ANAC) à Kamboinsé, à la sortie nord de Ouagadougou. Premier du genre “aussi moderne et aussi sophistiqué” en Afrique, ce laboratoire offre un service complet qui permettra de s’assurer de la qualité des carburants et lubrifiants et d’optimiser la maintenance des parcs de véhicules et engins, notamment des entreprises minières et de travaux publics.

Le Directeur général de TOTAL Burkina, Olivier Lassagne (g.) procédant à l'inauguration du laboratoire avec le directeur général de 2iE, Paul Ginies (Ph : B24)
Le Directeur général de TOTAL Burkina, Olivier Lassagne (g.) procédant à l’inauguration du laboratoire avec le directeur général de 2iE, Paul Ginies (Ph : B24)

Il n’y avait pas de laboratoire d’analyses de qualité de carburant et des lubrifiants au Burkina. Une situation qui contraignait les entreprises utilisant les gros engins roulants (les mines, les sociétés de travaux publics) présentes au Burkina à faire appel à d’autres pays  pour s’assurer que les produits qu’elles utilisent ne détériorent pas leurs engins.

 « Un carburant de mauvaise qualité peut encrasser un engin et le bloquer », indique en effet Francis Simporé, Directeur du Technopole de l’Institut 2iE.

Olivier Lassagne, Directeur général de Total Burkina : "
Olivier Lassagne, Directeur général de Total Burkina : “Ce laboratoire est une innovation majeure de TOTAL Burkina en Afrique de l’ouest” (Ph : B24)

D’où donc l’importance de ce laboratoire “complet et ultra moderne”  implanté au sein  d’un environnement de recherche, celui de l’école d’ingénieurs  2iE, à une douzaine de kilomètres à la sortie nord de Ouagadougou. Le laboratoire  a été inauguré le 4 octobre 2013 par le Directeur général de TOTAL Burkina, Olivier Lassagne, et le Directeur général de 2iE, Paul Ginies.

Un laboratoire plus proche

Financé à hauteur de 500 millions de F CFA, Olivier Lassagne estime que ce laboratoire est « une innovation majeure  de TOTAL Burkina  en Afrique de l’Ouest ». “C’est le premier du genre aussi sophistiqué et aussi moderne en Afrique”, a-t-il affirmé.

Visite guidée du laboratoire équipé "d'appareils ultra modernes" (Ph : B24)
Visite guidée du laboratoire équipé “d’appareils ultra modernes” (Ph : B24)

Plus besoin de prendre l’avion pour analyser son carburant. « Il permettra à tous les acteurs du secteur minier et des travaux publics de disposer, à Ouagadougou, d’un centre d’analyses de carburants et de lubrifiants en service », mentionne le capitaine du bateau TOTAL.

 Olivier Lassagne indique en outre que le service offert par le laboratoire est « exhaustif » et « recense les  résultats d’analyses du monde entier ».   Un service rapide aussi.

Les résultats en 24 ou 48 heures par mail

« Les utilisateurs de notre laboratoire seront renseignés (par mail ou en ligne, NDLR) dans des délais très courts, de 24 à 48 heures, sur la qualité des produits qu’ils utilisent, leur état de détérioration et pourront ainsi réaliser des économies tant en réduisant les coûts d’exploitation qu’en optimisant la maintenance des parcs de véhicules et engins », a déclaré le patron de TOTAL Burkina.

Ce laboratoire, dont les mots-clés sont « appareils ultra modernes », « analyses fiables de lubrifiants en service», « analyses de carburants complètes », s’inscrit dans le cadre d’un partenariat « fructueux » établi depuis trois ans entre l’Institut 2iE et TOTAL Burkina.

Le Directeur général de TOTAL Burkina a révélé que son entreprise emploie les « meilleurs diplômés » de l’Institut et, justement, le laboratoire accueillera des stagiaires en cours de formation de l’école.

Paul Ginies, le directeur de l’Institut, s’est dit « extrêmement honoré », et souhaitant que cette collaboration perdure, a offert une carte de membre privilégié à Olivier Lassagne.

TOTAL Burkina est présent au Burkina depuis près de 60 ans. Elle met au point des services de développement, dont le dernier en date est l’offre solaire « Awango by TOTAL» qui permet de fournir de l’énergie lumineuse à prix étudiés notamment pour les populations rurales.

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Il y a 3 commentaires

  1. Je trouve que cette entreprise fournit des efforts pour le Burkina (m?me si elle ne cherche qu’? faire du profit), contrairement aux autres. Seulement, qu’elle fasse attention avec qui elle signe ses partenariats.

  2. Il y a des stations d’essence ? Ouaga ici qui gagneraient ? aller v?rifier aussi leurs carburants. Elles foutent nos motos en l’air avec leur essence frelat?e.l

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre