Des associations de défense des droits de l’homme au Mali, dénoncent l’accaparement des terres et les expulsions

471 0

Ce lundi 7 octobre 2013, le monde commémore la Journée Mondiale de l’habitat. C’est un moment de concertation et de réflexion sur les phénomènes d’accaparement des terres et des expulsions forcées dont sont victimes des familles maliennes. C’est également une question cruciale au Mali.

L'accaparement des terres au Mali (PH:DR)
L’accaparement des terres au Mali (PH:DR)

Et pour y remédier, les associations de défense des droits de l’homme et de défense des expulsés du Mali ont organisé ce week-end, plusieurs manifestations, afin d’interpeller les autorités sur ces fléaux.

De nombreuses personnes ont été chassées de leur maison ou de leurs champs. Les causes principales sont la corruption des pouvoirs publics, la prédation du privé sur les terres agricoles ou habitables et la spéculation foncière.

Le ministre de l’Urbanisme et de la politique, Moussa Mara, a déclaré qu’une série de dispositifs de lutte est mise en place, notamment dresser un inventaire de toutes les victimes expulsées de force et revoir les politiques de lotissement.

Sandrine Ashley GOUBA

Pour Burkina 24     

sandy

Journaliste chargé des affaires en société et développement

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *