Côte d’Ivoire : La CPI examine la possibilité d’une liberté provisoire de Laurent Gbagbo

113 6

Le mercredi 9 octobre 2013, la Cour pénale internationale s’est penchée sur la question de liberté provisoire de l’ex président, Laurent Gbagbo. Ce débat a provoqué des grondements en Afrique contre la décision de l’institution. L’Union européenne a prévue se réunir vendredi, à la Haye, pour débattre de la question.

L'ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo (Ph:DR)
L’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo (Ph:DR)

C’est en l’absence de Laurent Gbagbo qu’a été débattue la question de sa libération conditionnelle ou de son maintien en détention. Tous les quatre mois, la CPI est obligée de se pencher sur la question. D’aucuns pensent que Laurent Gbagbo devrait rester au centre de détention des Nations unies, à Skeveningue, car sa libération pourrait entraver la bonne marche de la justice.

Son avocat rejette l’idée de sa détention. Les partisans de Laurent Gbagbo, venus de la France et de la Belgique soutiennent l’idée de sa libération. L’un d’entre eux, Willy Bla, du Cri-Panafricain a laissé entendre que le président Laurent Gbagbo doit être libéré pour donner lieu à l’éclosion de la vérité sur qui a gagné réellement les élections en Côte d’Ivoire en 2010.

Le dernier mot revient alors à la CPI, qui doit se prononcer si la détention ou la liberté de Laurent Gbagbo.

Sandrine Ashley GOUBA

Pour Burkina24    

sandy

Journaliste chargé des affaires en société et développement

Il y a 6 commentaires

  1. Panga, c?est toi qui n?a rien vu, J?ai vu sortir des cadavres dans la Lagune, les fosses communes sous le r?gne de Gbagbo. Bl?, Simone, Laurent, un trio qui a voulu faire disparaitre la Cote d?Ivoire de notre plan?te avec les tueries ? la hache. Oui Laurent a tant lutter pour le multipartisme en C?te d?Ivoire, mais le gout du pouvoir lui est transform? en dictateur sanguinaire ? la Idi Amin, Bokassa, ou Saddam, avec les conseils de Simone et de Bl? ainsi que quelques ?go?stes de son entourage. Lib?rer Laurent Gbagbo maintenant c?est la destruction de la Cote d?Ivoire qui commence. Mieux est de laisser Ouattara et l?ONG de son ?pouse red?velopper la Cote d?Ivoire comme au temps d?Houphou?t, surtout instaurer la vrais d?mocratie pour l?avenir de la jeunesse Ivoirienne.

  2. Courage PRESIDENT (Gbagbo). Rien ne vous arrivera. Dieu est avec vous.
    On connaitra les vrais coupables des tueries de la crise ivoirienne.
    Que Dieu vous b?nis Pr?sident.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre