Le président du Faso : « L’avenir économique de l’Afrique dépend de l’exploitation judicieuse des TIC »

368 2

Pour le président du Faso, l’avenir économique du continent passera par une utilisation judicieuse des TIC. Une conviction affirmée à l’ouverture du 4e forum panafricain de partage des meilleures pratiques dans le domaine des TIC, ouvert ce vendredi dans la capitale burkinabé.

Une vue des participants au forum ICT
Une vue des participants au forum ICT

Les acteurs du monde des TIC, venus du monde entier partagent à Ouagadougou les meilleures pratiques en matière de TIC dans le cadre d’un forum panafricain ouvert ce vendredi sous la présidence du président du Faso, Blaise Compaoré. Le forum se tient sous le thème des données numériques pour le développement, une nouvelle perspective pour le développement de l’Afrique. L’Afrique a réalisé ces dernières années des progrès considérables en matière de TIC, et particulièrement dans le domaine du mobile. Toute chose qui renforce la conviction des dirigeants que les TIC peuvent servir le développement en Afrique. Pour le président du Faso, c’est même désormais le passage obligé pour le développement des pays africains : « l’avenir socioculturel et économique de nos nations dépend de notre capacité à créer les conditions pour une exploitation judicieuse des inventions et innovations technologiques qui marquent l’évolution actuelle du monde », a-t-il déclaré à l’ouverture du forum.

Le president du Faso, a la ceremonie d,ouverture du forum.
Le président du Faso, a la ceremonie d,ouverture du forum.

Pour ce faire il est important de travailler pour qu’internet soit sûr, car, il n’y a pas d’intérêt à être connecté si l’on n’est pas en sécurité en ligne, a souligné Hamadoun Touré, secrétaire Général de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT). D’où l’intérêt de ce forum de deux jours qui mettra à contribution les expériences des différents pays ayant mis en place des politiques nationales volontaristes, à l’instar du Burkina Faso, engagé dans une dynamique d’ouverture des données publiques et numériques. Le pays s’est également doté d’une stratégie nationale de cubersécurité et ne manquera pas d’expériences à partager avec les autres pays. Les différents intervenants à l’ouverture du forum ont plaidé pour une action conjuguée en faveur d’une cybersécurité, à l’instar des actions menées pour la paix dans le monde réelle, afin d’exploiter l’énorme potentiel des TIC pour le développement.

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Il y a 2 commentaires

  1. Les TIC,vraiment un passage oblig? pour le d?veloppement des nations.Nous avons soif des informations d ici ou d ailleurs,mais nous pr?f?rons plus notre s?curit?.Nous comptons sur la bonne volont? de nos dirigeants pour ?tre en parfaite protection ?tant sur les lignes de l internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre