La Chine, le pétrole et la géopolitique

458 0
-

L’Agence américaine d’information sur l’Énergie (EIA) a annoncé que l’Empire du milieu est devenu, en septembre dernier, le premier importateur de pétrole du monde  devant les États-Unis qui jusque-là occupaient la première place.

Selon cette agence, les importations nettes chinoises (la différence entre la consommation et la production intérieures) ont atteint au cours du mois de septembre 6,3 millions de barils par jour contre 6,2 pour les États-Unis.

Cette situation s’expliquerait d’une part par la forte croissance de la Chine, deuxième puissance économique mondiale et d’autre part par l’augmentation de la production américaine dopée par le développement des pétroles non-conventionnels Outre-Atlantique.

Il s’agit justement pour la Chine de sécuriser la demande (les besoins) intérieure, car en matière de consommation de pétrole, elle reste encore loin derrière les États-Unis (11,7% contre 19,8%) selon le rapport annuel sur l’énergie de BP (BP statistical review of world energy).

La position de la première puissance commerciale du monde la rend cependant de plus en plus dépendante des monarchies pétrolières et gazières du Golfe et des pays d’Afrique, producteurs de l’or noir ; ce qui l’oblige à employer les moyens nécessaires pour la sécurisation de ses approvisionnements.

Pendant la Chine doit assurer ses besoins à partir de l’extérieur, les États-Unis eux commencent à se défaire du point de vue énergétique de leurs alliés, une indépendance qui conserve sa longueur d’avance.

Exportateur du net brut en 1985, la Chine en est  devenue importatrice en 1993 avec une dépendance énergétique qui croît constamment. De 1,4 millions de barils par jour en 2002 les importations quotidiennes ont presque quintuplé aujourd’hui.

Déjà premier consommateur d’énergie depuis 2010, la Chine devrait également maintenir le cap sur les importations de pétrole au regard de la forte progression de son parc automobile et ses besoin en électricité.

Au classement des pollueurs de la planète, les Chinois tiennent là aussi la tête depuis 2008, suivis par les Américains et les Indiens.

Boureima LANKOANDE pour Burkina24

Source : lemonde.fr



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *