Lycée Yiguia : Pas de mèches artificielles ou de coiffures « Arafat » à l’école

1291 18

Des établissements scolaires privés de Ouagadougou interdisent à leurs élèves les mèches de cheveux artificielles et aux garçons, les coiffures non conventionnelles. C’est le cas du Lycée Yiguia, qui l’applique pour la première fois cette année. Une mesure qui fait grincer des dents au niveau des élèves, mais dont on reconnait les vertus.

Les élèves du Lycée Yiguia sont astreints à porter des coiffures dénuées de toute extravagance et sans artifice (Ph : B24)
Les élèves du Lycée Yiguia sont astreints à porter des coiffures dénuées de toute extravagance et sans artifice (Ph : B24)

Le Lycée Yiguia, établissement d’enseignement secondaire de la capitale burkinabè, comme bien d’autres, a décidé  d’interdire à ses élèves de  porter les mèches artificielles.

Pour ce lycée, cette mesure  a deux raisons principales. La santé et le temps.

Emmanuel Sawadogo, le directeur des études de l’établissement, rappelle que l’infirmerie de l’établissement a constaté sur plusieurs années, des évanouissements de filles qui arboraient d’importantes masses de ces cheveux non naturels. L’infirmier en a alors conclu que, même si elles ne sont pas la cause principale, ces mèches contribuent à ces évanouissements.

Malodorantes et onéreuses

Le constat est établi, selon Emmanuel Sawadogo, que ces coiffures dégageaient  également des « odeurs » incommodantes, faute d’entretien. « La plupart de nos élèves n’ont pas les moyens d’entretenir leurs coiffures. Elle portent des bonnets pour se doucher, oubliant que les cheveux doivent être lavés aussi tous les jours », détaille le directeur.

Emmanuel Sawadogo, directeur des études du Lycée Yiguia : "L'environnement joue sur l'éducation" (Ph : B24)
Emmanuel Sawadogo, directeur des études du Lycée Yiguia : “L’environnement joue sur l’éducation” (Ph : B24)

En plus, les cheveux artificiels coûtent cher. Dianda Rosine, élève en Terminale au lycée Yiguia, confirme. Les tresses simples coûtent 1 000 F CFA, alors que le prix minimum d’une coiffure à mèches est de 5 000 F CFA.

Enfin, le temps accordé pour se coiffer peut être mis à profit pour apprendre. « Les élèves passent 3 à 4 heures dans les salons de coiffure », s’indigne Emmanuel Sawadogo, jugeant que ce temps pouvait être mis à profit pour mieux asseoir ses connaissances scolaires.

On n’aime pas, mais …

Djénéba Ouédraogo s'est soumise au règlement du lycée Yiguia (Ph : B24)
Djénéba Ouédraogo s’est soumise au règlement du lycée Yiguia (Ph : B24)

L’établissement a donc décidé de les interdire, de même que les coiffures non conventionnelles (du genre « Arafat » ou arborées par les stars de foot) des garçons. Et l’idée semble plaire aux parents d’élèves. Le directeur des études a d’ailleurs indiqué que ces derniers ont été mis au courant avant les vacances de l’année scolaire écoulée.

Mais du côté des élèves, on fait contre mauvaise fortune, bon cœur. « Toutes les filles n’aiment pas ça, mais c’est la décision de l’administration et on doit l’appliquer », commente Djénéba Ouédraogo, élève en Terminale au lycée Yiguia. Néanmoins, elles reconnaissent que la décision ne manque pas de justesse.

Pour Fayçal Bagba, l'interdiction des coiffures "Arafat" est une "très bonne mesure" (Ph : B24)
Pour Fayçal Bagba, l’interdiction des coiffures “Arafat” est une “très bonne mesure” (Ph : B24)

Nématou Dipama, élève en Terminale, y voit un moyen de mettre tous les élèves sur le même pied d’égalité. « Toutes les filles n’ont pas les moyens de se payer des mèches », dit-elle. Bagba Abdoul Fayçal, élève, est du même avis et donne la note « très bonne » à la mesure.  

Pas certain que les salons de coiffure soient de cet avis. Mais comme l’a dit Djénéba Ouédraogo, « on verra cela pendant les vacances » !

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 18 commentaires

  1. c’est bon, les filles coiffees comme des garcons : les novices (jeunes filles se preparant a etre soeurs) ne se sentiront plus seules sauf pendant les vacances.

  2. Je suis tr?s ravi de cette annonce.Bravo ? toute l'?quipe dirigeante du lyc?e et l'ensemble du personnel.Que cela soit appliqu? avec rigueur et fermet? et que les autres ?tablissements y prennent bonne note.

  3. Attendez Obama, Holland, David Cameron et autres faux dictateurs European viendrons vous regler leur compte. Ca c’est se mettre debout contre la recolonisation des blancs. Vous avez a accepter leur colonisation culturelles sinon bientot c’est la catastrophe… ha ha ha belle initiative, mais vue comme manque de liberte et de democracie chez les toubabs…

  4. ZOUNGRANA T?lesphore |

    …enfin une administration qui prend ses responsabilit?s! pour y avoir ?tudi? je ne suis que plus ravi

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *