2ie : Nouveau sit-in des agents pour demander le départ du DG

La tension est remontée à  l’Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement  (2ie) entre le personnel et la direction générale. Le personnel a repris ses actions, notamment un sit-in devant la direction ce lundi matin, pour demander le départ du Directeur général.

Après une trêve pour donner une chance à la médiation, les travailleurs des 2ie ont repris leurs manifestations. Cette fois, avec un objectif clair : obtenir le départ du Directeur général, Paul Ginies.

A l’issue d’une Assemblée générale tenue le jeudi 17 octobre, le personnel a décidé d’un sit-in ce lundi et entendent perpétuer cette action jusqu’à avoir gain de cause.

Devant la porte de l’Institut, on pouvait voir les agents grévistes, bandeaux rouges à la tête ou à la main en signe de leur mécontentement.  « On en a marre. Paul Ginies, déhors, on ne te veux plus! », « Non aux licenciements abusifs » ou encore « Dignité, Équité, Transparence », pouvait-on également lire sur des affiches collées au mur.

Affiches sur les murs des 2ie ce lundi 21 octobre. ©Burkina 24
Affiches sur les murs des 2ie ce lundi 21 octobre. ©Burkina 24

En rappel, le personnel reproche à la direction un certains nombre de griefs, après des révélations d’un mail anonyme qui a circulé parmi les agents de l’Institut. Traitement discriminatoire des agents, licenciements abusifs, malversations financières, un mauvais management des 2ie.

Autant de reproches que le service de communication a démenti auprès de nos confrères du bimensuel Mutations.

La liste des griefs ne s’arrête pas là. Selon un délégué du personnel, c’est le prestige même de l’école qui est en jeu. Les travailleurs reprochent au DG « un échec total » sur le plan pédagogique.

« Le groupe EIER-ETSHER (Ndlr: c’est l’ancienne appellation des 2ie) sortait des ingénieurs et des techniciens supérieurs qui étaient recherchés à travers l’Afrique et même le monde.

Ces dernières années, ceux que nous formons ont des difficultés énormes pour avoir de l’emploi. Et à côté de cela, il y a une publicité mensongère qui situe le taux d’employabilité à un niveau soviétique », explique le doyen des délégués du personnel, M. Frédéric Traoré.

Selon un autre délégué, la seule issue envisageable pour que l’école sauve son image et retrouve son prestige, c’est le départ du DG. Et pour cela, les travailleurs ont décidé en Assemblée générale d’entreprendre des démarches pour toucher le Conseil d’Administration de l’Institut.

Une vue des manifestants devant les 2ie ce lundi 21 octobre. ©Burkina 24
Une vue des manifestants devant les 2ie ce lundi 21 octobre. ©Burkina 24

Le sit-in de ce lundi intervient alors qu’un comité composé de trois ministres a été mis sur pied par le Gouvernement pour trouver une solution à la crise.

Cette médiation a été saluée par les délégués de personnel, surtout l’esprit d’ouverture des trois ministres.

Mais, selon le doyen des délégués du personnel, la reprise des manifestations est une demande des agents qui veulent des résultats concrets: « Nos collègues ne cessent de nous demander quels sont les résultats, qu’est-ce qui se passe, est-ce que les choses évoluent et, comme du côté de la direction on se rend compte que c’est un mur encore plus costaud et plus élevé qui est mis en place, les travailleurs nous disent de reprendre quand même certaines manifestations.

Sinon nous ne sommes pas contre le dialogue et nous respectons pleinement nos autorités » explique M. Traoré.

Du côté de la direction que nous avons tenté de joindre ce lundi matin, on nous a informé que le Directeur n’était pas sur place et c’est le service de la communication de l’Institut qui a promis de nous recevoir dans la soirée.

 Justin Yarga

Pour Burkina 24



Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Articles similaires

6 commentaires

  1. moi j’en ai marre de voir l’institution dans laquelle je travaille train?e dans la boue. je pense que nous faisons du bon boulot, toutes nationalit?s et tous statuts confondus…. oui il faut corriger les injustices, mais ne nous d?cr?dibilisons pas nous m?me vis ? vis de l’ext?rieur…

  2. Bonjour ? tous,
    Je voudrais dire une chose qui est ?tonnante : 2iE que vous voyez comme ?a l?, il n?y a meme pas de grille salariale pour le personnel. Imaginable mais vrai. Si fait qu?une Charg?e de communication ou un responsable marketing est mieux pay? qu?un enseignant-chercheur (Bac+8 avec plusieurs ann?e d?exp?rience). Ces discriminations sont faites sur la base de la race ou de « par qui tu es entr? ».
    Le DG actuel est tr?s fort en communication et c?est sur ?a qu?il embobinait les gens ; mais je pense que le masque est tomb? avec ces mouvements d?humeur depuis le 23 septembre dernier.
    Courage aux vaillants travailleurs.

  3. Je suis d’accord sur le fait que le management du nouveau DG nuit gravement ? l’image et au prestige du 2iE tel qu’il ?tait avant son arriv?e. D’un ?tablissement de prestige international, il a r?ussi en quelques ann?es ? le ramener au niveau des instituts locaux dont le cr?do serait quantit? avant qualit?. Le 2iE n’est malheureusement plus ce qu’il ?tait. La qualit? des ?tudiants qui en sortent est de plus en plus m?diocre.

  4. Seule la lutte lib?re. Oui halte au dicta fran?ais sur nos ressources. Mais personnellement je pense que la faute est partag?e car comme on le dit chez nous la boulimie du dirigeant se nourri du silence complice des employers. Oui ce n’est pas nouveau que les premiers responsables au 2iE on toujours utiliser la strategie du diviser pour mieux reigner. Des responsables bien connus du 2iE on menac? m?me de mort certaines personnes sans ?tre inqui?t?s. Oui les 2iE a perdu des millions ? cause du z?le de certain chefs. Oui le malaise est profond et il n’ya que dans la lutte que la solution sera trouv?. Paul tu as fait beaucoup, ?coute ta conscience personnelle car tes conseillers veulent ta mort. Oui tu ne dois pas ?tre sacrifi? sous l’autel de la m?diocrit? de certain employers (qui veule ?tre couronner roi, car pensant que le moment est venu pour eux de diriger). Paul fait attention car au dela de ton poste, tu joue ici l’avenir du 2iE. Institution que tu as particip? ? redonner une seconde vie. Prot?ge le 2iE des vieux demons et tu sais de quoi je parle. Juste un conseil d’ami

  5. Il n'est pas ?tonnant ni absurde que cela arrive en ce moment et rassurez vous que ce n'est qu'un d?but car tous les autres grande universit?s priv? dites institut sup?rieurs r?serv? aux enfants des bourgeois de ce pays vu leurs co?t ?lev? iront ? la d?gringole;car c'est sur ces ?coles que nos dirigeants compte en se d?sint?ressant des r?alit?s ? l?universit? de Ouagadougou r?serv? aux pauvres.Sans vergogne ni scrupule,nos dirigeant mettent ainsi en p?rils l?avenir des futures cadres de ce pays. Que Dieux se batte pour la cause des d?munies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page