Boxe burkinabè : le groupe de Georges Raymond Marshall en colère

500 0

Des membres de clubs de la boxe burkinabè avec Georges Raymond Marshall à la tête ont animé une conférence de presse le samedi 19 octobre 2013 à Ouagadougou pour évoquer des problèmes que rencontre la boxe burkinabè, notamment après l’élection du nouveau président de la fédération en janvier dernier.

 Raymon Georges Marshall, en 2009 (Ph : Lefaso.net)
Raymon Georges Marshall, en 2009 (Ph : Lefaso.net)

La boxe burkinabè connait des difficultés selon le groupe de Raymond Georges Marshall, ancien candidat à la Présidence de la fédération burkinabè de boxe.

L’ancien Président de l’Union des Supporters des Etalons et son groupe candidat à la présidence de la fédération burkinabè de boxe a expliqué pourquoi son groupe a quitté la salle lors de l’élection.

« Nous sommes sortis de la salle parce que tout simplement  le JBCO  (Jeunesse boxing club de Ouagadougou), qui est actuellement ici, a eu des personnes malveillantes, des personnes qui ont été corrompues et qui ont falsifié des documents qui sont allés assister à l’assemblée générale au nom du JBCO alors que le Président élu était déjà là ».

Pour Marshall, il s’agit de deux « personnes malveillantes » inculpées en justice au tribunal de Ouahigouya pour faux et usages de faux. Ces derniers auraient selon lui falsifié un récépissé  pris en compte par les personnes chargées d’animer l’élection ce jour là. Ce faux document a été signé par un ancien Président du JBCO.

Ce que je veux, c’est qu’on regroupe cette famille du noble art”

Si le Président en question a reconnu son forfait, il s’avérait qu’il était tard parce que ces documents ont été pris en compte. Ce qui a poussé le groupe de Marshall à quitter la salle.

Selon lui, le championnat de boxe du Burkina pour la saison 2013 s’est déroulé sans une participation massive des clubs. Il a fait savoir que sur 187 licenciés, 37 ont pris part au championnat de boxe avec des jeunes recrutés sur le tard pour y participer.

 « Si un championnat de boxe national doit se dérouler sans les éléments du nord, sans les éléments de l’ouest, est ce que vous pensez que c’est un championnat ? Je vous dis non », a fait savoir Marshall en se demandant comment ces derniers ont eu les licences du Jeunesse Boxing Club de Ouagadougou.

Compte tenu de cette situation que propose le groupe de Marshall ? Aucune suggestion n’a été faite. Pour eux, il s’agit de prendre le public à témoin puisque le ministère n’a presque pas réagi aux nombreux courriers qu’ils ont envoyés.

Ce qu’il explique cette sortie tardive. « Ce que je veux, c’est qu’on regroupe cette famille du noble art et que l’on discute afin de tirer des discussions qui pourront arranger le noble art au Burkina Faso »,  a conclu Marshall. 

Il y a 1 commentaire

  1. Ce qui est drole ce que le president reconnait la fraude mais estime que c’est pas grave et qu’on peut juste oublier cela. Pire Marshall neglige cette faute tr?s grave et se contente de dire d?nonciation vaseuse. Piti? pour le Burkina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre