Tour du Faso 2013 : le champion du Burkina exclu de l’équipe nationale

488 8

Hamidou Yaméogo, le coureur burkinabè de l’Association des jeunes cyclistes de Koudougou, ne sera pas sur la ligne de départ du tour du Faso 2013. La direction technique évoque des questions de discipline que ne comprend pas l’intéressé.

Hamidou Yaméogo a été exclu de l'équipe nationale de cyclisme du Burkina
Hamidou Yaméogo a été exclu de l’équipe nationale de cyclisme du Burkina

« Nous avons fait une sélection. La sélection a deux critères majeurs. Il y a la forme du moment mais il y a aussi la discipline parce que dans les courses à étapes, il faut observer des tactiques. Il faut respecter les consignes individuelles et tactiques. Et la discipline joue beaucoup dans notre critère de sélection », telles sont les explications de Martin Kafando, le directeur technique, sur l’exclusion du champion du Burkina saison 2013 Hamidou Yaméogo.

Ce dernier ne respecterait pas les consignes de l’encadrement technique. Même son de cloche du côté du Président de la Fédération burkinabè de cyclisme Alassane Ouangraoua. « Hamidou Yaméogo a été sanctionné pour indiscipline (…) Si Hamidou Yaméogo ne peut pas respecter les entraîneurs, ne respecte pas les consignes, n’est pas discipliné, la fédération est obligé d’en tenir en compte », a déclaré Alassane Ouangraoua.

“Est-ce  parce que j’ai demandé une revalorisation de notre prime” ?

Pourtant le coureur en question ne comprend pas cette sanction. « J’ai commencé la compétition depuis 2007. Depuis ce temps, je ne sais pas combien de maillots j’ai apportés au Burkina. Je ne sais pas non plus combien de maillots j’ai proposés pour mes coéquipiers »; a répondu Yaméogo avant d’ajouter : « si je ne respectais pas les consignes, je n’aurai jamais été capitaine. Je n’aurai jamais été décoré. Depuis quand je ne respecte pas les consignes ? Celui qui a dit que je ne respecte pas les consignes a menti ».

En 2012, à deux  jours du départ du tTour du Faso, Hamidou Yaméogo a eu le courage de demander au ministre d’augmenter la prime des coureurs burkinabè qui était de 150.000 francs CFA à 500.000 francs CFA tout en promettant de remporter le maillot jaune.

Chose faite avec Rasmané Ouédraogo.  « Si c’est parce que j’ai demandé une revalorisation de notre prime, je ne l’ai pas fait à mon nom propre mais au nom de tout mes coéquipiers », a confié Yaméogo qui ne se dit pas déçu par cette décision. 

Article similaire

Il y a 8 commentaires

  1. C? genre d decision n nous ? pa ?trange surtout avek c? dirigeant l?.c? l style d direction du Regime compaor?:dictature,repress*, licenciement,detournema,abus…

  2. Quand dans un pays, chaque petit responsable pense ?tre le grand chef c’est ce qui se passe. Vous savez au Burkina quand vous ?tes excellent dans ce que vous faites, votre chef ne vous aime pas. Comme Ablass? l’a dit les 3M= Mauvais, Mesquin et M?chant. Ceci est valable dans tous les secteurs ( Justice, le sport , l’arm? (Tuina), enseignement et recherche( affectation b?te), la sant? ( affaire du maeuticien),le priv?( cas du platon mis ? genoux) ect…. C’est ?a le Burkina de Blaise ou ta valeur se mesure ? tes entr?es en haut (la famille Comapor?).

  3. En 2011, d?j? Wahab Sawadogo, alors champion national avait lui aussi ?t? sanctionn? et ?cart? de la comp?tition du Tour… Ke passa dans cette f?d?ration !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *