KOUDOUS DU FASO : les lauréats de l’édition 2013 du concours

708 0

Dans la soirée du 17 octobre dernier, sur le site du SIAO a eu lieu la délibération du concours culinaire dénommé Koudou du Faso. Après une exposition de mets traditionnels dans la matinée du 17 octobre, dans le cadre de la campagne « Cultivons » menée par Oxfam et ses partenaires. 4 koudous, dans 4 catégories différentes ont été décernés aux meilleurs exposants, en présence de la marraine de l’édition, Madame Nestorine Sangaré, ministre de la promotion de la femme et du genre et de son homologue de l’eau, des aménagements hydrauliques et de l’assainissement.

L’Association femme de l’avenir dans la catégorie entrée, l’Etablissement Tout Super dans la catégorie plats de résistance, le restaurant La Princesse dans la catégorie dessert et le restaurant chez Tantie Julie dans la catégorie boisson ; Ce sont là les grands vainqueurs du concours culinaire de la troisième édition des Koudou du Faso. Ces lauréats ont été récompensés par une enveloppe de 500 000 F CFA, un trophée dénommé Koudou du Faso chacun, en plus de nombreux autres lots. Ils ont damé le pion respectivement sur l’association Kaakokouma, le restaurant le Festin du terroir, l’association agro Déogracias et l’association Tegawende Zamtaaba, arrivés 2e dans chaque catégorie. le Restaurant-Bar la Paillotte, le restaurant chez Sala Babenda, le restaurant Rehoboth de Ouaga et le bar Cabarex de Ouagadougou sont classés 3e de chaque catégorie.

Une participante recevant son prix des mains de la marraine. ©Burkina 24
Une participante recevant son prix des mains de la marraine. ©Burkina 24

Outre ces prix officiels, des prix spéciaux ont été décernés aux exposants de la troisième édition. De ces prix, on peut citer entre autres, le prix Fafaso qui a récompensé Madame Zouré Adama pour la cuisine respectueuse de la protection de l’environnement, le prix Helène Keller qui a récompensé le Restaurant Festin du terroir pour la meilleure cuisine locale à haute valeur nutritive et le prix Oxfam revenu au restaurant Toussida pour le meilleur service accueil. La confédération paysanne du Faso, elle a décerné 5 prix spéciaux dont celui du président de la confédération, d’une valeur de 100 000 F CFA qui est revenu à l’association Faso Riibo.

En plus du concours culinaire, plusieurs activités ont été organisées dans le cadre de la campagne « Cultivons ». Ce sont entre autres, un débat télévisé sur les chaînes Canal 3 et Africable sur le thème « Comment les politiques publiques d’investissement en agriculture et en élevage peuvent-elles contribuer à la réalisation du droit à l’alimentation au Burkina Faso ? », un forum sur le droit équitable à l’alimentation au Burkina Faso, l’organisation d’un marché de produits locaux animé par les producteurs, l’organisation d’une campagne inside out sous le thème « combattons ensemble la faim au Burkina ».

Combattre la faim est d’ailleurs l’objectif poursuivi par Oxfam à travers cette semaine « Cultivons ». « L’objectif principal de cette campagne est d’enrayer cette injustice causée par un système alimentaire défaillant et des crises écologiques récurrentes. Pour que chaque homme, femme, enfant sur notre planète mange à sa faim, il nous faut changer notre façon de cultiver, de consommer et de partager la nourriture. » soutient Omer Kaboré, directeur de Oxfam Burkina. Et pour y parvenir, les membres de la campagne « Cultivons » ont demandé au gouvernement d’affecter 20% du budget national aux secteurs de l’agriculture et de l’élevage (qui occupent 80% de la population) comme l’a recommandé le Conseil économique et social en sa session de juillet 2013.

Représentante du gouvernement à la cérémonie et en sa qualité de marraine, la ministre Nestorine Sangaré a promis de transmettre fidèlement les messages à qui de droit. Elle a, par ailleurs félicité non seulement les organisateurs des Koudou du Faso mais aussi les participants pour leurs efforts dans le but d’inciter les populations à cultiver et à manger local. La cérémonie de clôture a été ponctuée par des prestations d’artistes tels que Sana Bob, Rovane, Smarty et Bamogo de Nobéré, tous engagés dans la campagne « Cultivons ». Il faut aussi noter que parmi les innovations de cette année figure celle de la visite de Flavio Solorzano, chef gastronomique péruvien qui a partagé son expérience avec les producteurs et transformateurs du Burkina.

Aminata Belemviré

Pour Burkina 24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *