FESCO 2013 : Ouahigouya en effervescence

559 0

C’est parti pour la 11eme édition du Festival sport et culture de Ouahigouya (FESCO). Le top de départ a été donné dans l’après-midi ce jeudi à la Place de Nation de Ouahigouya. Placée sous la présidence de Gilbert Noël Ouédraogo, promoteur du FESCO, la 11eme édition a pour parrain, Yacouba Barry.

Elles sont, au total, vingt troupes de danse traditionnelle « Liwaga », venues de la diaspora ivoirienne (2 troupes d’Abidjan et une de Yamoussoukro), de la République du Mali (la troupe Nong-Taaba de Bamako) ainsi que de la province du Yatenga et environnants. Si les autres sont des habituées, la diaspora malienne, elle, vient de faire son entrée dans la compétitions Liwaga du FESCO. Et elle n’entend pas être une spectatrice de cette édition du FESCO dont elle a longtemps rêvé la participation. Le soir du 26 octobre 2013 nous dira qui sera le successeur de la troupe Naaba Kongo d’Attécoubé (Côte d’Ivoire), vainqueur de la dernière édition.

Cette année, les organisateurs du FESCO ont décidé de jeter leur dévolu sur le thème : « Valorisation culturelle et promotion de l’Habitat et de l’Urbanisme ». Présidée par Me Gilbert Noël Ouédraogo, promoteur et par ailleurs député-maire de Ouahigouya, la présente édition a choisi pour parrain, Yacouba Barry, ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme qui a donné le top de départ des compétitions.

Troupe de la diaspora Burkinabè en RCI

C’est par un défilé des troupes en compétition ainsi que des autres disciplines tel le sport qu’a démarré la cérémonie, riche en prestation d’artistes, de messages de paix et de cohésion. Aux côtés des organisateurs, de nombreuses personnalités locales, nationales et de la France ont marqué leur présence pour soutenir l’initiative.

Pour le président du comité national d’organisation, Etienne Ouédraogo, cette édition est celle de maturité et de capitalisation des expériences acquises des éditions antérieures. A l’en croire, le FESCO est un retour à la source qui se vit à chaque édition.

Le promoteur
Le promoteur

Le promoteur du FESCO, Me Gilbert Noël Ouédraogo a d’abord, en sa qualité de maire de la commune de Ouahigouya, souhaité la bienvenue aux différentes troupes, délégations étrangères et à l’ensemble des festivaliers. Parmi les délégations, celle venue de la commune de Chambéry, commune française avec laquelle Ouahigouya est en coopération depuis 1991. Forte d’une quinzaine de personnes, la délégation est conduite par l’adjointe au maire chargé des relations internationales, Isabelle Herlin.

Le parrain, Yacouba Barry a insisté sur le mérite du promoteur d’avoir initié et pérennisé le FESCO qui est un cadre de promotion des valeurs cher aux filles et fils de la localité et un outil d’intégration au niveau africain et international. Il a félicité les troupes en compétitions pour leur verve à promouvoir la culture, avant de marquer son « entière » disponibilité à accompagner le FESCO et toute initiative allant dans le sens de l’intérêt supérieur des filles et fils du Yatenga.

Les compititions Liwaga-première nuit
Les compititions Liwaga-première nuit

Une première nuit chaude…

Le FESCO est une manifestation annuelle qui mobilise les populations du Yatenga et des localités environnantes. FESCO 2013 n’a pas désobéi à cette tradition de grande effervescence. Ainsi, pour la première nuit de compétition, c’est un monde « fou » qui a été constaté à la Place de la Nation, lieu retenu pour les compétitions Liwaga. Donnant un véritable fil à retordre aux éléments de la sécurité qui, malgré l’euphorie, ont su imposer la discipline pour un bon déroulement du spectacle.

En attendant le soir du 26 octobre pour le verdict, toutes les activités du FESCO font leur plein, ce qui n’est pas pour déplaire aux milliers de festivaliers présents de la cité de Naaba Kongo, Ouahigouya.

En collaboration Lassana BARY

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre