Système de renseignement: L’espionnage américain brouille les relations avec l’Europe

361 0

Après les révélations d’Edward Snowden sur l’espionnage américain, les Etats-Unis se retrouvent dans une position pas tout à fait confortable sur le plan diplomatique avec certains pays d’Europe et d’Amérique.

Le président Obama est dans l'embarras
Le président Obama est dans l’embarras

L’embarras du président Barack Obama devient de plus en  plus grand au regard de l’ampleur de l’espionnage de son pays sur les alliés européens.

Au fur et à mesure que le temps passe, les révélations ne cessent de tomber, mettant à mal les relations entre les Américains d’un côté et la France et l’Allemagne ses alliés européens sur certaines questions géostratégique et politiques du monde, de l’autre.

Selon le quotidien britannique The Guardian, Washington aurait placé sur écoute téléphonique trente-cinq dirigeants politiques à travers le monde, dans le cadre de son système de renseignements.

Même si La Maison Blanche tente d’éteindre l’incendie tant bien que mal, il reste que cette situation aura un impact certain sur la position de certains des pays espionnés ou dont les dirigeants sont placés sur écoute, face à certains dossiers internationaux comme la Syrie.

Assailli de presque toute part, Washington reconnaît avoir organisé des écoutes intensives, et dans le sens d’apaiser les tensions, gère au cas par cas. Au regard de l’ampleur de l’espionnage qui risque d’assener un coup dur, très dur aux relations internationales, les Etats-Unis risquent de perdre un peu de leur hégémonie historique.

 «Il n’est pas question de nier que ces révélation ont causé des tensions dans certaines de nos relations, et ces relations sont très précieuses pour les Etats-Unis, pour le peuple américain, pour notre économie, pour notre sécurité. L’accord de libre-échange est d’une importance vitale pour les Etats-Unis et pour les partenaires avec qui nous travaillons sur ce dossier», a reconnu le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney.

D’Angela Merkel à Dilma Roussef, l’espionnage américain semble n’avoir épargné aucun dirigeant ayant une  position stratégique sur la marche politique, économique et hégémonique de la planète.

Cet embarras intervient à un moment où les Etats-Unis ont frôlé une impasse budgétaire et, perdent de plus en plus leur position de gendarme du monde après avoir mal géré les conflits au Maghreb et en Orient. Autant dire que le dernier mandat du premier président noir des Etats-Unis est entré dans une phase tumultueuse dont l’issue n’est pas dessinée.

Boureima LANKOANDE

pour Burkina24.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

  1. La vie est comme un jeu,plein de d?fis. lorsqu’on l?ve celui l? un autre se pr?sente. C’est cela qui la rend tout de m?me int?ressante. Ne jamais abandonner!!

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *