Rentrée politique de l’opposition : le Sénat et le statut de l’opposition à l’ordre du jour

266 6

Le 2 novembre prochain, l’opposition politique burkinabè, sous l’égide du Chef de file de l’Opposition politique, organise sa rentrée politique au Palais de la Culture Jean Pierre Guingané à Ouagadougou.

Des opposants lors d'une conférence de presse au siège du Chef de file de l'opposition politique (Ph : B24)
Des opposants lors d’une conférence de presse au siège du Chef de file de l’opposition politique (Ph : B24)

De nombreux sujets d’importance sont à l’ordre du jour, selon un communiqué signé du Chef de file de l’opposition. Les différents projets de modification de la Constitution sur le Sénat (articles 78, 80, 112 et 153) et du statut de l’opposition seront discutés.

Une rentrée qui, après avoir fait le bilan de la lutte engagée par l’opposition contre le Sénat, la vie chère, la modification de l’Article 37, se donne également pour mission de révéler “les raisons profondes des mesures du Gouvernement contre à la vie chère” et de discuter de la crise scolaire et universitaire que vit le pays.

Cette rentrée donnera assurément l’occasion d’en savoir plus sur les prochains mots d’ordre de l’opposition politique dans un climat social qui semble assoupi après avoir été en ébullition.

 

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Il y a 6 commentaires

  1. Merci ? l?Opposition.
    Nous peuple int?gre du Burkina, nous disons non au SENAT et ? la modification de l?article 37.
    Nous restons toujours mobiliser pour la lutte quelque soit sa forme pourvu le Senat ne voit pas le jours et que l?article 37 reste t-elle.
    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS.

  2. togsisida (…) tu ne dois pas dire des choses pareil le s?nat est un luxe pour le Burkina que tu appelle ?mergent la jeunesse dont tu parle et qui est l’avenir de ce pays dors dans la rue apr?s avoir ?t? chass? comme des apatrides du campus de gr?ce ?pargne nous de cette ?mergence avec ce vieux capitaine

  3. N’as tu pas honte?de quelle jeunesse parles tu?de cette minorit? qui sont les fils des voleurs de la r?publique ou de cette jeunesse qui doit trimer sous ce soleil ardent pour avoir de quoi a manger a cause du syst?me de blaise?

  4. Si Je ne me trompe pas le cfop actuel en tant que avait envoye chier ce qui demandaient augmentation d salaire en disant avec 122milliards on ne peut que faire le minimum aujourdhui la taill de la population,les defis de sante,d’education,de financement de cfop …font que la critique facile des mesures sociales ne passera pas …a bas le system liberal!

  5. Il convient de rappeler ? tout un chacun que dans aucun pays il n’existe suffisamment de ressources pour tout faire en m?me temps,il faut op?rer des choix en fonctions des priorit?s.Qu’ont nous ?pargne de ces vieux discours construction d’?cole et autres le gouvernement veille du grin ? cela et on f?licite tous ces braves fils pour le travail abattu particuli?rement notre Pr?sident SEM Blaise Compaor? La mise en place du s?nat ?mane des dispositions de la constitution et nous attendons tous sa mise en ?uvre pour renforcer les acquis de la d?mocratie et pr?server la paix.le Burkina ?mergent de demain appartient ? la jeunesse donc canalisons nos ?nergies pour b?tir avec le Pr?sident un Burkina de nos r?ves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre