Réconciliation au Mali : la justice lève le mandat d’arrêt contre les rebelles touaregs

556 0
Image:abidjan.net
Image:abidjan.net

Le Ministre de la justice malienne a annoncé ce mardi 29 octobre la levée du mandat d’arrêt contre des rebelles touaregs du nord dans un élan de réconciliation nationale et de sauvegarde d’une paix durable.

En effet, suite à la guerre menée au Nord-Mali par les groupes indépendantistes, un mandat d’arrêt avait été émis depuis plusieurs mois contre des responsables rebelles du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et du Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA).

Ainsi donc, Ibrahim Ag Mohamed Assaleh du MNLA, Mohamed Ag Intalla, Ahmada Ag Bibi et Alghabass Ag Intalla HCUA, ne font plus ou du moins pour l’instant, l’objet de mandat d’arrêt, au titre de cette décision.

La rébellion au nord du Mali dure au moins depuis 1960 avec des rebondissements en 1990, en 2000 et plus récemment après la chute du guide de la révolution libyenne Mouammar Kadhafi et l’arrivée dans la zone des islamistes aux côtés des indépendantistes en 2011.

Au regard des accords sur les négociations de Ouagadougou, et dans la perspective de sauver l’intégrité territoriale et la stabilité politique, économique et sociale de l’ancien Soudan français, toute action d’apaisement est salutaire.

Les deux parties s’inscrivent désormais dans la dynamique du dialogue et de la réconciliation nationale pour un Mali uni, paisible, et prospère. Cependant, il demeure que la question islamiste reste préoccupante au regard de la capacité de nuisance que détiennent toujours les djihadistes et AQMI.

Boureima LANKOANDE

Pour Burkina 24 

source:JA



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *