Situation du personnel au Chef de file de l’opposition : une commission mise en place

776 7

Trois membres du personnel du Chef de file de l’opposition politique (CFOP) ont adressé deux lettres marquant leur inquiétude quant à la sécurité de leur emploi au sein de l’institution.

Des responsables de partis d'opposition en réunion le 10 mai 2013. Ph. CFOP
Des responsables de partis d’opposition en réunion le 10 mai 2013. Ph. CFOP

Par un communiqué datant du 29 octobre 2013, le Chef de file de l’opposition a annoncé qu’une commission a été mise en place pour statuer sur la question.

Elle est composée, selon le communiqué, par  Wendlassida François OUEDRAOGO du RDS (président de la commission),  député Nestor Batio BASSIERE  de l’UNIR /PS (vice président), Bruno NABALOUM de l’ADR (membre), Hubert BAZIE de la Convergence de l’Espoir (membre) et Mamadou KABRE du PRIT LANNAYA (membre).

La mission attribuée à cette commission est de “faire des propositions sur le statut du personnel du Chef de File de l’Opposition Politique au Burkina Faso”.

Mais ces propositions doivent tenir compte, précise le communiqué,  « du droit reconnu au CFOP de s’organiser ».



Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Article similaire

There are 7 comments

  1. Merci ? l?Opposition.
    Nous peuple int?gre du Burkina, nous disons non au SENAT et ? la modification de l?article 37.
    Nous restons toujours mobiliser pour la lutte quelque soit sa forme pourvu le Senat ne voit pas le jours et que l?article 37 reste t-elle.
    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS.

  2. foutaise ouai!il faut que ces vieux loup comprennent que le CFOP n’est pas le lieu ou chacun doit transformer comme un sous bureau de son parti politique.Que se soit B?n?wend? ou z?phirin vous n’inspirez pas la confiance ? la jeunesse avec cette gestion opaque d’une institution qui ne depasse pas une direction en terme de ressources humaine.z?phirin tu sera jamais pr?sident dans ce pays.la jeunesse te craint tu as fait quoi pour nous quand tu ?tait sinistre du plan et du budget?Nous souhaitons la suppression pure et simple de cette CFOP pour permettre au parti de l’opposition se s’organiser en fonction de leur id?ologie pour ceux qui en ont.Vive le d?mocratie honte ? Z?phirin pour sa gestion ethnique du CFOP.Jeunesse consciente soyez vigilante face ? ce lion qui risque de nous d?vorer!

  3. Oumar Demb?l |

    voici ce que disait Zeph de la gestion du pouvoir par Blaise Compaor? in le pays du lundi 28 f?vrier 2011article4612 Une gestion clanique

    Ensuite, la gestion de notre ?conomie est devenue clanique. Notre ?conomie est prise en otage par un clan qui s?est form? au centre du pouvoir, et qui accapare ? son profit les principales activit?s ?conomiques du pays. Ce sont les m?mes qui se partagent nos march?s publics ? coup de gr? ? gr?, sur la base, non pas du m?rite, mais des relations de parent?, de fr?quentation sociale et d?int?r?ts financiers. Pendant ce temps, des op?rateurs ?conomiques s?rieux, honn?tes et travailleurs sont oblig?s de se diriger vers d?autres pays pour survivre, parce dans leur propre pays, toutes les portes leur sont ferm?es. Troisi?mement, il y a la grave question de la corruption dans notre ?conomie et dans la gestion des biens publics en g?n?ral. C?est trop connu pour qu?on ait besoin de faire encore des commentaires. Enfin, les fruits de notre d?veloppement ne sont pas r?partis de mani?re ?quitable. En fait, nos dirigeants mettent en pratique leur philosophie du ?Tuk Guili?, c?est-?-dire l?accaparement de tout par une minorit?. A l?oppos?, le manifeste de l?UPC s?intitule ?Pour un d?veloppement mieux partag??. C?est la version moderne de la philosophie du ?Naam Ya Puir?? (ndlr : le pouvoir doit ?tre partag? en langue moor?) qu?on enseigne dans nos terroirs depuis des mill?naires et qui a assur? la coh?sion de nos soci?t?s anciennes.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *