Assassinat de deux journalistes à Kidal : Au nom de quoi ?

468 2

Deux journalistes français ont été kidnappés puis abattus à Kidal, au nord Mali, le 2 novembre 2013.

Claude Verlon et Ghislaine Dupont à Kidal au Mali, en juillet dernier (Ph : RFI)
Claude Verlon et Ghislaine Dupont à Kidal au Mali, en juillet dernier
(Ph : RFI)

Cet acte odieux est condamnable à tout point de vue. Il n’est pas besoin de décrire le sentiment de rage que suscite la brutalité de ce geste criminel et odieux. D’autant plus odieux qu’il a été perpétré contre des personnes innocentes qui ne faisaient que leur boulot.

Après l’instant de choc et de douleur, viennent les questions. Qui a fait ça ? Et pourquoi ? Les enquêtes lancées par la France permettront, on l’espère, d’élucider vite ces interrogations.

En attendant, les premières pistes indiquent qu’il s’agit vraisemblablement de ces hommes ( ?) qui se disent combattre pour Dieu (c’est le sens du mot « djihadistes »).

Si cette piste venait à être vérifiée, au nom de quoi ont-ils fait cela ? Au nom d’Allah ? Le Miséricordieux ordonnerait-il à ses adorateurs d’arracher leurs prochains à l’affection de leurs proches et au besoin d’information de leurs auditeurs ? Impensable.

Pour se venger des éditions spéciales de RFI sur la libération des otages d’Arlit ? Ce serait alors l’une des plus graves atteintes à la liberté de la presse dans le monde.

Mais de chaque coin sombre de l’histoire humaine, jaillissent des lumières d’enseignement. Ce choquant meurtre dans le nord Mali viendra justifier, une fois de plus, les ardeurs déployées pour nettoyer ce pays de cette gangrène qui vient de prouver qu’elle n’a pas de respect pour la vie humaine, qu’elle n’a de respect pour rien.

 Il rappelle aussi qu’il faut penser aux conséquences des actes que l’on pose.

En attendant, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, que vos âmes reposent en paix dans le panthéon des martyrs de la presse.



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 2 commentaires

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *