L’incivisme selon Norbert Tiendrébéogo

480 9

Le gouvernement traite d’incivisme l’incendie de voitures qui ont été causes d’accidents, les pneus brûlés sur le macadam ou les grèves spontanées des élèves et étudiants. Norbert Michel Tiendrébéogo en a une autre définition.

Norbert Michel Tiendrébéogo
Norbert Michel Tiendrébéogo

A la rentrée politique de l’opposition, Norbert Michel Tiendrébéogo du FFS (Front des forces sociales), a fait un exposé qui a pris des allures de discours de meeting sur « les dessous de la montée de l’incivisme et de l’intolérance au Burkina Faso ».

Il ne s’est pas fait prier pour donner une autre définition des actes qualifiés d’incivisme par le gouvernement.

Lui parle plutôt de « situation de révolte » expliquée par plusieurs mauvais facteurs dont le régime de la IVe république en est l’unique père ! « C’est leur système d’exploitation de l’homme par l’homme qui entraîne ces réactions », déclare le Président du FFS.

Les raisons de la justice personnelle

Dans les détails, la justice de la rue est justifiée par l’absence de justice dans les prétoires. Il considère que c’est le « sentiment légitime que la justice ne sera jamais rendue » qui amène les populations à cramer les véhicules « chauffards ».

« La justice, lorsqu’elle ne se dit pas au prétoire, où va-t-elle le faire ? Dans la rue ! », a-t-il déduit.

Les grèves spontanées des étudiants sont justifiées, à son avis, par l’absence de dialogue. « L’arrogance et le mépris entraînent la révolte », dit-il.

Et lorsque ces grèves sont matées, puis suivies d’incendie de véhicules pris en otages, Norbert Tiendrébéogo trouve que « la bêtise  et la brutalité entraînent l’incivisme ».

Tout le monde doit respecter la loi

Pour les manifestations de l’opposition, c’est une « révolution » entraînée par « la mauvaise gouvernance et la dictature ». Et le tour est fait !

Critique, certes, mais le président du FFS a aussi des solutions. Pour lui, il faut que les gouvernants comme les gouvernés acceptent se soumettre aux lois et aux institutions. Tel est, à son avis, le remède à la vague d’incivisme qui envahit le Burkina.

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Il y a 9 commentaires

  1. l’analyse de M. Tiendr?b?ogo contient de la v?rit?. Il faut ajouter le d?faut d’usage rigoureux de la force l?gitime de l’Etat.

  2. Mr. Desire Sombie, vous appelez ceci une belle analyse? Bruler, frapper, casser … les biens publiques sont contre la loi aussi imparfaite qu’elle soit. Elle s’ameliore avec le temps (Comme vous etes un gros bebe vous trouverez ce temps cours). Nul ne peut etre aveugle a des manifestations pacifiques. Savez vous ce c’est que le chaos? etes vous sur de pouvoir en maitriser les consequences? Essayez de cogiter sur ce fait au lieu de laisser vos emotions vous guider.

  3. mer6 M.TIENDREBEOGO pr l’analyse.mais vs,il ya 2an,ds vtr ex qarti?,vtr lieu abituel vs ns av? menac? dap?l? l polic,pr ri1.

  4. D?s l'instant o? la population refuse d'ob?ir, l'?tat n'a plus de pouvoir. Et ces infractions conscientes et intentionnelles(loin de les cautionner) n'est que la r?sultante d'une justice sociale qui peine pour accoucher. Vivement la justice faite, pour une paix sociale pleine et enti?re.

  5. L’analyse n’ai qu’un constat et le pouvoir doit ouvrir l’?il car l’incivisme (r?action violente) d?coule toujours de la male gouvernance qui am?ne les gouvern?s ? exprimer leur ?tat d’?me.

  6. en realit?,nul n’est mechant volontairement.toute chose a une cause.si le gouvernement trouve que les gr?ves et les incendies sont de actes d’incivisme,je suis parfaitement d’accord.mais qu’est-ce qui entrainent les el?ves et etudiants dans de telles pratiques?c’est la question que le gouvernement doit repondre et resoudre.
    comment peut-on comprendre que dans un pays de democratie,le subalterne ne peut jamais discuter avec son superieur.vous conviendrez que Norbert Tiendrebeogo a raison de dire que le mepris est une source de revolte.
    gouvernants ou gouvernes,riches ou pauvres, tous les burkinabe sont aujourd’hui auteurs de l’incivisme gandissant.il serait donc ridicule de responsabiliser la populasse tandis que certains gouvernants sont nuisibles dans la societe…

  7. Norbert TIENDREBEOGO fait une belle analyse de l'incivisme dont les responsabilit?s sont partag?es entre Gouvernants et Gouvern?s. Instruisez les populations et respectez les lois que vous m?mes avez vot? et le PEUPLE sera courtois !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre