Sécurité routière : Total s’accorde avec ses transporteurs

381 6

En Afrique et au Moyen-Orient les accidents liés au transport routier font encore trop de victime. Pour Total, dont 15 millions de tonnes de produits pétroliers y sont transportés chaque année par plus de 6400 camions, la sécurité routière est un enjeu majeur. Dans le cadre de sa stratégie globale en matière de transport routier et de la mise en œuvre de différents programmes auprès de l’ensemble de ses parties prenantes pour faire reculer le nombre d’accidents, une convention  se tient à Ouagadougou du 5 au 8 novembre 2013.

Mommar Nguer, Directeur Afrique/Moyen Orient du groupe TOTAL : "Notre image, c'est ce qu'il y a de plus précieux" (Ph : B24)
Mommar Nguer, Directeur Afrique/Moyen Orient du groupe TOTAL : “Notre image, c’est ce qu’il y a de plus précieux” (Ph : B24)

Le Groupe Total a décidé de réunir, dans le cadre de quatre conventions, quelque 600 représentants des 300 sociétés de transport avec lesquelles ses filiales marketing et services ont contracté en Afrique et au Moyen-Orient.

Après la première d’entre elles qui s’est déroulée à Tunis les 1er et 2 octobre 2013, c’est à Ouagadougou qu’est organisée la deuxième du 5 au 8 Novembre 2013 avant les deux suivantes qui auront lieu à Kampala et à Douala d’ici Janvier 2014, a expliqué Olivier Lassagne, Directeur général de TOTAL Burkina.

Le ministre burkinabè en charge des Transports, Jean Bertin Ouédraogo (Ph : B24)
Le ministre burkinabè en charge des Transports, Jean Bertin Ouédraogo (Ph : B24)

A cette occasion, Mommar Nguer, directeur Afrique Moyen-Orient de la branche marketing et services de Total est présent au Burkina Faso et a demandé aux transporteurs, à l’ouverture de la  convention, de travailler à faire respecter l’image du groupe. « Notre image, c’est ce qu’il y a de plus précieux », leur a-t-il dit.

Le ministre burkinabè des infrastructures du développement et des transports, Bertin Ouédraogo, a été associé à la convention pour témoigner la détermination du groupe à faire progresser la sécurité du transport routier.

Le transport de fond en comble

Les transporteurs du Groupe TOTAL à la deuxième convention à Ouagadougou (Ph : B24)
Les transporteurs du Groupe TOTAL à la deuxième convention à Ouagadougou (Ph : B24)

Ces conventions constituent de véritables séances de travail qui permettent non seulement de rappeler aux transporteurs présents les standards et techniques de management du transport que Total requiert, mais aussi de partager avec eux les retours d’expérience et bonnes pratiques autour de quatre thèmes fondamentaux :

  • la gestion des chauffeurs
  • la gestion des véhicules
  • la gestion des tournées et
  • la gestion HSEQ (Hygiène, Sécurité, Environnement, Qualité).

Venant compléter et illustrer les programmes et dispositifs existants, PATROM (Programme d’Amélioration du Transport Routiers), SMT (Système de Management du Transport), inspection des transporteurs ou encore règle d’or circulation, les conventions représentent une opportunité unique pour toujours mieux fonctionner en réseaux afin d’améliorer concrètement la sécurité du transport routier en Afrique et au Moyen Orient.

Total est l’un des tout premiers groupes pétroliers et gaziers internationaux, exerçant ses activités dans plus de 130 pays. Le groupe est également un acteur de premier plan de la chimie.

Totalement leader

Ses 97 000 collaborateurs développent leur savoir-faire à tous les niveaux de ces industries : exploration et production de pétrole et de gaz naturel, raffinage et distribution, gaz et énergie, présente et future.

Total est présent au Burkina Faso depuis 1954. Leader de la distribution de carburant en commerce général, dans le secteur minier et à l’aéroport, Total Burkina dispose d’un réseau de 85 stations qui emploie 1500 personnes, de 5 dépôts miniers, de 2 dépôts aviation, de 2 dépôts lubrifiants, de 2 dépôts gaz et de 3 dépôts côtiers.

Marilyne COULIBALY (Collaboratice)

Pour Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Il y a 6 commentaires

  1. Pourquoi Total n'envisage-t-il pas une voie ferr?e pour transporter ses produits ? Cette ligne servirait aussi au transport de voyageurs ! Merci d'y r?fl?chir: c'est pour plusieurs d?cennies ? venir ..

  2. Le gouvernement fait assez de sensibilisation tous les jours sur la prudence en circulation. S’il y a des accidents, la faute n’incombe plus au gouvernement.

  3. Tu n’es pas s?rieux, “La V?rit?” ! Tu as vu le coin dans le bain class dans lequel TOTAL a mis ses transporteurs ? Si le ministre fait ?a, tu viendras dire encore ici qu’il gaspille l’argent. On se connait ici !

  4. Le ministres des transports n’a qu’en prendre de la graine et aller faire la m?me chose avec les taximens et les soci?t?s de transport qui tuent les gens chaque jour sur les routes.

  5. Il faut bien les sensibiliser. Les accidents de camions citernes contenant des produits inflammables sont catastrophiques en effet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre