Nouveaux médias: les JERSTIC explorent un nouveau terrain pour le renforcement de la démocratie

483 2

Nul doute que les nouveaux médias font désormais partie du quotidien de nombreux Burkinabè. Cela pourrait bien être une opportunité pour le renforcement de la démocratie et le développement. C’est le nouveau terrain exploré par le Groupe d’Études et de Recherches en Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication (GERSTIC). Le Groupe s’est intéressé à la thématique “Nouveaux médias et démocratie” pour la première édition de ses Journées d’Etudes en Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication (JESTIC), tenues les 08 au 09 novembre 2013 à Ouagadougou.

Contribuer au développement du Burkina Faso à travers les Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication. C’est l’objectif poursuivi par les Journées d’Etudes en Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication (JESTIC), une initiative du GERSTIC. La première édition de ces journées, tenue les 08 et 09 novembre, a invité à réfléchir sur le thème « Nouveaux médias et démocratie au Burkina Faso : opportunités et paradoxes ».

Pour Arsène Flavien Bationo, le président du GERSTIC, c’est une thématique qui interpelle toute la société burkinabè, touchée par les changements qui interviennent dans le domaine de la communication à l’ère des TICs et de l’Internet.

A l’heure où les nouveaux médias semblent devenus des moyens incontournables dans le contexte de la démocratie, c’est à une réflexion inclusive qu’invitent les JERSTIC à travers notamment un certain nombre d’interrogations : Les nouveaux médias, notamment Facebook et Twitter, peuvent-ils être considérés comme outils de démocratisation? Quelles sont les limites et les dangers de ces catalyseurs d’information ? Des mobilisations citoyennes sont-elles possibles aujourd’hui sans l’utilisation de ces technologies ? Comment gouverner dans ce nouveau contexte où les citoyens ne veulent plus se satisfaire de décisions venues d’en-haut ?

Le président du GERSTIC, Arsène Flavien Bationo, s'exprimant à propos des JERSTIC. Ph. Gerstic
Le président du GERSTIC, Arsène Flavien Bationo, s’exprimant à propos des JERSTIC. Ph. Gerstic

A l’issu de ces réflexions, a promis Arsène Flavien Bationao, un ouvrage scientifique sera publié sur les nouveaux médias et la démocratie au Burkina Faso, « avec des recommandations pertinentes pour l’ensemble de la société ». Mieux, le GERSTIC nourrit l’ambition d’élaborer un programme de formation sur les nouveaux médias pour permettre aux utilisateurs de pouvoir en faire le meilleur usage possible, car, justifie Arsène Flavien Bationo, « les nouveaux médias ont également leur part d’ombre qui recommande d’y aller avec toute la clairvoyance possible ».

Les JERSTIC visent également les objectifs de stimuler la recherche et la production scientifique sur les Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication et à valoriser l’expertise nationale dans le domaine. Et à l’occasion de ces premières journées, il a été procédé à la dédicace du livre « Communication et management de projets : la conduite stratégique du changement social » d’Arsène Flavien BATIONO.

La 2è édition des JESTIC aura lieu en 2014. Thème : « Communication politique et participation électorale au Burkina Faso : Modalités, enjeux et questionnements ».

Burkina 24



Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Article similaire

Il y a 2 commentaires

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *