Violences en milieu scolaire : Sensibilisation au Lycée Bangré

1010 0

Les violences en milieu scolaire sont devenues récurrentes au Burkina Faso. Pour essayer de juguler ce phénomène qui commence à prendre de l’ampleur, une association a organisé une conférence publique à l’intention des élèves du Lycée Bangré Yiguia  à Ouagadougou sur le sujet, le 23 novembre 2013.

Les élèves du Lycée Yiguia sont astreints à porter des coiffures dénuées de toute extravagance et sans artifice (Ph : B24)
Des élèves du Lycée Yiguia le  14 octobre 2013 (Ph : B24)

«Grèves scolaires : rôle et devoir des forces de l’ordre et des élèves et étudiants». C’est le thème qu’a développé  le capitaine William Combary, Directeur de la police judiciaire de la Gendarmerie nationale, devant une centaine d’élèves du lycée Bangré, le 23 novembre 2013  à Ouagadougou.

C’est l’Association des jeunes contre le banditisme et la violence en milieu scolaire et universitaire (AJBS) qui est l’instigatrice de cette conférence. Pour son président, Martial Gouba, la violence en milieu scolaire est matérialisée par des «actes comme les insultes, les intimidations, les agressions, le vandalisme, le port des d’objets dangereux».

Créer des cadres de concertations internes

La violence est devenue, selon lui, «un moyen d’expression et de revendication au sein du système éducatif». Pourtant, dit-il, l’école «doit être le lieu où la culture de l’esprit de non-violence doit régner». D’où donc cette conférence qui devra sensibiliser les élèves sur les dangers du phénomène.

Les grèves scolaires mettant le plus souvent en contact les forces de l’ordre et les élèves, le choix porté sur le capitaine Combary s’explique. Ce dernier a fait comprendre à ses interlocuteurs que, même si la grève est reconnue par la loi, elle doit respecter les termes de cette loi.

Mais de son avis, la grève n’est pas le seul moyen de se faire entendre. «Il faut développer d’autres moyens plus efficaces et pacifiques sans détruire les biens publics et privés», a-t-il conseillé. Allant au bout de son idée, il a suggéré de «mettre en place des cadres de concertation internes au sein des établissements pour favoriser le dialogue entre les élèves et l’administration».

L’AJBS, créée en 2009, s’est fixée pour ambition de lutter contre le banditisme et la violence en milieu scolaire.

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24

 



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *