Droits de l’Homme : la Déclaration de 1948 célébrée à Ouaga

L’Association S.O.S Justice et paix pour l’Afrique a commémoré le 65e anniversaire de l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH) de 1948 à Ouagadougou. Les membres de l’association ont distribué une centaine d’exemplaires de la déclaration pour, disent-ils, faire reculer les frontières de l’ignorance des droits de l’homme.

Les membres de l'association S.O.S Justice et paix en Afrique à la Place des droits humains le 10 décembre 2013 (Ph : B24)
Les membres de l’association S.O.S Justice et paix pour l’Afrique à la Place des droits humains le 10 décembre 2013 (Ph : B24)

Dans la matinée du 10 décembre 2013 à Ouagadougou, précisément à la Place des droits humains, les jeunes membres de l’Association S.O.S Justice et paix pour l’Afrique ont lu devant les passants, les 30 articles de la DUDH.

C’est une manière pour l’association, selon son président Emmanuel Yaméogo, de rappeler qu’il y a 65 ans, des hommes et des femmes ont permis d’adopter ce document qui pose les fondements du respect de l’Homme dans sa dignité et dans son intégrité.

Une centaine de DUDH distribuées

« Si des gens ont pensé que l’être humain mérite beaucoup de respect, il faut de temps en temps, voire tous les jours, adopter des comportements qui vont dans le sens de la promotion des droits de l’homme », a indiqué Emmanuel Yaméogo.

Les membres de l'association ont distribué des exemplaires de la DUDH aux passants (Ph: B24)
Les membres de l’association ont distribué des exemplaires de la DUDH aux passants (Ph: B24)

Mais le Président de S.O.S Justice et paix pour l’Afrique fait le désolant constat que les violences et les atteintes à la personne humaine perdurent tant au Burkina que dans le monde. L’une des raisons, selon lui, est « la méconnaissance des droits de l’homme ». Ce qui explique le thème de leur commémoration, « tous à la connaissance de ses droits ».

C’est ainsi qu’après la lecture de la DUDH, les membres de l’association ont pris faction aux quatre points cardinaux de la Place des droits humains pour distribuer une centaine d’exemplaires de la déclaration. « C’est notre manière à nous de porter à la connaissance de nos compatriotes, leurs droits », dit Yaméogo.

L’Association SOS Justice et Paix pour l’Afrique a été créée en 2013. Son objectif, selon ses fondateurs, est de promouvoir la paix et la justice au Burkina. Elle intervient dans les domaines du genre, des droits humains, de l’environnement et du développement personnel.

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24



Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page