Droits de l’Homme: un Burkinabè lauréat du Prix Vera Chirwa de l’Université de Prétoria

642 2

Le Prix  Vera Chirwa des Droits de l’Homme de l’Université de Pretoria (Afrique du Sud) a été décerné au Coordonnateur du Centre d’information et de documentation citoyennes (Cidoc), Monsieur Kounkinè Augustin Somé, le 10 décembre dernier à Prétoria.

- Le prix reçu par Monsieur Kounkinè Augustin, coordonnateur du Cidoc. Photo: Lydia Zanga
– Le prix reçu par Monsieur Kounkinè Augustin, coordonnateur du Cidoc. Photo: Lydia Zanga

Le Prix  Vera Chirwa des Droits de l’Homme de l’Université de Pretoria (Afrique du Sud a été décerné cette année à M. Somé, pour sa contribution remarquable pour la protection des droits de l’homme en Afrique à travers son travail au sein des Nations Unies, et à travers le Centre d’information et de documentation citoyennes qu’il a établi au Burkina Faso.

Diplômé de l’Université de Pretoria en 2004, M. Somé travaille inlassablement au sein du système des Nations Unis pour la protection des droits de l’Homme et la préservation de la paix dans plusieurs pays africains. Il est d’ailleurs le premier ressortissant d’un pays francophone à le recevoir. Le Prix a été décerné ce 10 décembre 2013 à Pretoria, Journée internationale des droits de l’homme.

Depuis 2006, le prix est décerné chaque année à un ancien étudiant de l’Université de Pretoria qui, après le diplôme de “Master en Droits de l’Homme et Démocratisation en Afrique” s’est illustré par son engagement, son professionnalisme et ses sacrifices pour la promotion et la défense des droits de l’homme en Afrique ou dans la diaspora.

Dans un communiqué de presse, le Cidoc a salué cette distinction comme est une reconnaissance du travail, de l’engagement et des efforts de son Coordonnateur en faveur de la démocratie et de la promotion et protection des droits de l’homme au Burkina Faso et en Afrique. se voit honoré à travers cette distinction.

En rappel, le Cidoc, créé à Ouagadougou sous l’initiative et l’impulsion de M. Somé, est une association de droit burkinabé, qui s’est donné pour mission de contribuer au développement de capacités durables pour un engagement effectif et significatif des citoyens dans la gestion des affaires de leur communauté. Le Centre développe des programmes pour le renforcement de la démocratie et de l’Etat de droits, la promotion de la culture des droits de l’homme, la promotion de la coexistence à travers la prévention et l’apaisement des conflits.



Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Article similaire

Il y a 2 commentaires

  1. voila une distinction qui ne va pas ravir le pr?sident Blaise Compaor? et le CDP car cela fait une emmerdeur en plus dont la voix porte. Toutefois ils vont le f?liciter chaudement et r?p?ter a quel point ils sont attach? au respect des droit de l’homme. rien que du cin?ma. Bravo M. SOME.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *