Le ministre Baba Hama félicite les Etalons de la musique

433 2

Ce mardi 17 décembre, les artistes Smarty, Greg et Floby ont été reçus par Baba Hama, ministre de la culture et du tourisme burkinabè, au sein de son ministère. Il s’est entretenu avec eux à huis-clos avant de leur remettre des lettres de félicitation pour leurs différents trophées internationaux reçus cette année, devant la presse rassemblée à l’occasion.

Les artistes posent avec Baba Hama, Ministre de la Culture et de la Communication. Ph. B24
Les artistes posent avec Baba Hama, Ministre de la Culture et de la Communication. Ph. B24

Cette année 2013 a été fructueuse pour le Burkina Faso, dont les représentants se sont illustrés à l’échelle nationale.  Nous faisons  référence aux Etalons de la musique, qui ont beaucoup fait parler du Burkina en bien, à l’instar de Greg, Smarty et Floby.

Ceux-ci ont été distingués respectivement à Abidjan (PORO du meilleur espoir masculin Afrique), à l’échelle africaine par le Prix Découverte RFI/France 24 et au Bénin (1er prix de la catégorie Musique moderne d’inspiration traditionnelle au SICA).

C’est ainsi une fierté pour tout le Faso, que le Ministre de la Culture et du Tourisme a voulu traduire par des félicitations officielles : « Je voudrais, solennellement, en mon nom propre, au nom du département de la communication et du tourisme et au nom du gouvernement burkinabè, dire à Smarty, Greg et Floby la reconnaissance de la Nation pour ces trophées arrachés de hautes luttes. Ils sont tous les trois allés puiser dans leurs racines. Ça veut dire que les sonorités originelles payent. »

Les artistes ont reçu des mains du ministre Baba Hama des lettres de félicitation, mais aussi ont pu s’entretenir en aparté avec lui avant de s’exposer à l’attention des journalistes.

Avant la remise des lettres, les lauréats ont parlé par la voix de Smarty, leur représentant occasionnel : «Notre souci aujourd’hui c’est de pouvoir travailler à ce que la lumière soit faite sur notre pays, et qu’au-delà de nous on puisse venir chercher d’autres personnes ici car il y a beaucoup de talents au Faso. Ça nous réconforte dans la certitude que nous ne sommes pas derniers comme on veut nous le faire croire. »

Smarty parlant au nom des lauréats. Ph. B24
Smarty parlant au nom des lauréats. Ph. B24

Pour accompagner les artistes à l’honneur ce jour, il y avait des acteurs du showbiz comme Jah Press des Kundé, Ibrahim Zerbo de l’Association des managers, et des aînés de la musique dont Kisto Koimbré, représentant des chansonniers : « Nous sommes fiers de nos jeunes frères, car ils portent haut le flambeau de la musique burkinabè. Nous sommes d’autant plus fiers que ce qui leur vaut ces prix sont des fruits même de la tradition, de notre culture propre. » 

Salambo Joseph a quant à lui saisit l’occasion pour appeler les Burkinabé à sortir des complexes : « Le jour où le Burkinabè se délivra de ses complexes, il sera dangereux pour les autres peuples, dangereux dans le sens de la valeur.»

Divers autres prix gagnés par les artistes au cours de l’année ont été salués : Prix Clap Ivoire, prix aux jeux de la Francophonie, prix de la bande dessinée au Japon, … Baba Hama a exhorté les artistes au travail et à la recherche, en leur promettant de rendre compte de leurs attentes au Premier Ministre et au Président du Faso.

Stella NANA

Pour Burkina 24

Il y a 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre