Abdoulaye Wade est désormais Consultant en bonne gouvernance !

782 14
-

Cela pourrait étonner plus d’un mais, c’est bien la réalité ; l’Ex Président Sénégalais Abdoulaye Wade l’a annoncé en marge du 2e congrès ordinaire de la Fédération africaine des associations et Unions des jeunes avocats (FA-UJA) qui s’est tenu en début de semaine dernière à Abidjan (Côte d’Ivoire).

Il vient de créer une société de consulting pour dit-il, « permettre à des chefs d’Etats de bénéficier de son expérience et ne pas commettre des erreurs fatales en termes de bonne gouvernance ».

Résidant désormais à Dubaï comme il l’a souligné, c’est là qu’il a créé ce cabinet de consulting avec un associé Français du nom de Patrick Rambaud.

Des erreurs

L’ancien Président sénégalais dont on se souvient plus comme de celui dont la dernière candidature à la magistrature suprême a failli précipiter le pays dans le chaos, a confessé avoir fait quelques erreurs pendant ces années à la tête du pays, et donc, il souhaite mettre cette expérience au service de ceux des chefs d’Etats notamment africains qui y verarient un intérêt afin de leur faire éviter les mêmes erreurs.

L’on pourrait se demander s’il en est digne. L’objectivité de tout raisonnement à ce sujet impose que l’on ne prétende pas qu’il a un bilan totalement négatif ; mais que l’on tienne compte du fait que son pouvoir a été caractérisé par des scandales financiers dont l’épilogue n’est pas encore terminé car il nous souvient qu’au jour d’aujourd’hui, son fils Karim, l’ancien ministre « du ciel et de la terre » est en détention provisoire sous le coup d’enquêtes concernant des détournements de deniers publics portant sur environ 600 milliards de F CFA.

Toutefois, cet homme est celui qui a également permis une très grande modernisation des infrastructures de son pays, toute chose qu’il faut nécessairement mettre à son crédit à l’instar de nombreux autres accomplissements qualitatifs.

Le Burkina potentiel client

Sur la question de savoir qui pourrait être intéressé par les conseils de celui qui a fait du forcing pour se présenter comme candidat à sa propre succession et qui à la fin s’est ravisé et a reconnu sa défaite face au victorieux Macky Sall, l’on ne pourrait que donner des pistes au nouveau consultant.

L’une d’elles serait sans doute le Burkina Faso où le président est entrain d’enter dans une logique de succession à sa propre personne alors même que la constitution le lui interdit. C’est donc certain que Blaise aurait besoin de conseils pour éviter de commettre les mêmes erreurs que Wade en 2012 ou pire.

C’est également l’occasion pour Abdoulaye Wade de montrer sa bonne foi dans sa nouvelle activité en prodiguant les meilleurs conseils à son cadet Compaoré.

Si l’on devait raisonner en Marketeur, peut être suggérerons-nous à Wade d’offrir ses conseils gratuitement au président burkinabè afin de rassurer ceux qui doutent de sa légitimité à être conseiller en bonne gouvernance et par la même occasion en rendant un service au peuple burkinabè qui vit depuis 2011 une stabilité dont l’équilibre ne tient certainement plus à grand-chose.

Youssouf Bâ

Pour Burkina 24



Youssouf Bâ

Juriste, Spécialisé en Droit de l'Intégration. Journaliste, Poète.

Article similaire

Il y a 14 commentaires

  1. c? vraimen ridicule.on a pas besoin de cabinet pr prodiguer des conseils sur la gouvernance,il suffit d’etre credible com l’etait Mandela …

  2. Bien, c'est un acte que moi personnellement j?appr?cie beaucoup car je pense, comme certains de mes compatriotes d'ailleurs, que cette soci?t? de consulting pourra par la suite devenir un cabinet conseil des anciens pr?sidents d'Afrique pour la bonne gouvernance et de r?solution des crises post-?lectorales. Ainsi, apr?s 2015, le cabinet pourra recruter Son excellence Blaise Compaor? (qui sera sans doute ? la retraite) pour qu'il mette ses comp?tences av?r?es en m?diation et en n?gociation au service des ?tats qui sont sous l'emprise des rebellions. Chapeau ? monsieur WADE alors.

  3. que wade se ressaisse car aucun pays ne luit fera confiance pour son entettement de rester au pouvoir et piller les richesses du s?n?gal.Il m?rite la prison comme son fils ex ministre du ciel et des oc?ans.

  4. Laissez moi rire ! Apr?s avoir pill? avec sa famille les ressources publiques du S?n?gal, il veut conseiller … si ce n'est comment piller sans se faire prendre. C'est Wade qui avait donn? plusieurs milliards au repr?sentant r?sident de la Banque Mondiale pour certainement le remercier d'avoir fermer les yeux sur des d?tournements, qui a finalement refus?.

  5. Lui rappeler l’Article 168 de la Constitution : ”Lei peuple Burkinab? proscrit toute id?e de pouvoir personnel. Il proscrit ?galement toute oppression d’une fraction du peuple par une autre”.

  6. 04 choses retiennent Mr blaise au pouvoir:-affaire thomas sank;
    affaire des militaires et policiers d?gag?s;affaire norbert zongo et les privatisations sauvages avec licenciement sans droits.ALORS BLAISE TU VERRAS TOUT DE SUITE!

  7. C’est un exemple qui montre qu’?pr?s le pouvoir c’est pas la fin du monde ni la fin des r?ves.

    Malheureuse d’autres veulent d?truire plus et m?me endeuill? avant de partir.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *