Ram Ouédraogo “en mission de paix” à Abidjan

312 6

L’Ambassade du Burkina Faso en Côte d’Ivoire est depuis peu un “passage privilégié” des opposants burkinabè de passage à Abidjan. Après le chef de file de l’opposition venu sous la bannière de son parti, l’Union pour le Changement et le Progrès ( UPC) en décembre dernier, c’est au tour du Président du Rassemblement des Écologistes du Burkina Faso  de rendre une visite de courtoisie à son Excellence Justin Koutaba en fin de matinée ce mardi.

Ram Ouédraogo, s'entretenant avec l'ambassadeur Koutaba. Ph. Vanessa Touré
Ram Ouédraogo, s’entretenant avec l’ambassadeur Koutaba. Ph. Vanessa Touré

Ram Ouedraogo est à Abidjan du 7 au 14 janvier, dans le cadre des activités de son parti politique qui prévoit au programme, des rencontres avec la diaspora burkinabè et les autorités politiques ivoiriennes.

Ram Ouédraogo est le deuxième opposant burkinabè qui vient à la rencontre des Burkinabè de Côte d’Ivoire après Zephirin Diabré en décembre dernier.

Tout comme le Président de l’UPC, le Président du Rassemblement des Écologistes du Burkina Faso ( R.D.E.BF) a jugé bon de rendre une visite de courtoisie au chef de la diplomatie burkinabè dans ce pays. “Je ne peux pas venir sur votre territoire sans vous rendre une visite de courtoisie“, a dit d’emblée l’opposant burkinabè.

C’est un honneur de vous recevoir et un plaisir renouvelé (en référence à son prédécesseur) quand on sait le rôle politique majeur de premier choix que vous jouez au Burkina et surtout votre engagement pour une politique écologique qui est d’un enjeu planétaire“, a répondu l’ambassadeur Justin Koutaba.

Ram Ouédraogo, un messager de la paix

 L’ex-ministre d’Etat en charge de la réconciliation nationale fera ensuite un rappel historique de ses actions en faveur de la paix, du dialogue et de la cohésion sociale du temps où il était dans le gouvernement, des idéaux auxquels il reste attaché et dont il fera la promotion au sein de la communauté burkinabè avec laquelle il a commencé les audiences dans les quartiers d’Abidjan.

Les premiers contacts font état “d‘inquiétudes et de peurs de la diaspora par rapport aux derniers développements de l’actualité nationale“, avoue Ram Ouédraogo.

Mais, rassure t-il, sa “mission se veut positive d’où des messages de paix, de responsabilité et de non violence quelles que soient les positions politiques“. Car “l’alternance, ça se fera quel que soit le temps mais nous devons  tous œuvrer pour une alternance pacifique“, prophétise le Président du R.D.E.BF.

Pour l’opposant burkinabè, le challenge en 2014/2015 est de voir le triomphe des patriotes et des démocrates. Au nom de l’opposition patriotique dont il se réclame, Ram Ouédraogo a plaidé  pour le respect de la Constitution et des lois avec comme seul arbitre le peuple souverain.

Quant aux plaintes de la diaspora sur l’augmentation du coût de la nouvelle carte consulaire biométrique qu’il a exposée, démonstration lui a été faite par l’ambassadeur Koutaba du contraire, l’opération ayant plutôt privilégié son harmonisation pour tous les Burkinabè.

La mise en place de cette nouvelle carte d’identité sécurisée, crédible et infalsifiable participe de la protection des Burkinabè qui constitue avec l’organisation de la communauté et la réalisation de la Maison du Burkina les trois grands chantiers du chef de la diplomatie burkinabè en Côte d’Ivoire.

Tout en remerciant le Président du R.D.E.BF d’être venu à la source de la bonne information et dont la visite est à inscrire dans le cadre du renforcement de la démocratie et de l’élargissement de la liberté de choix politique, Justin Koutaba lui a souhaité un bon séjour en terre ivoirienne.

Un souhait aussi de voir son parti, le Rassemblement des Écologistes du Burkina Faso être “connu et implanté en Côte d’Ivoire car constructif”.

Mariam Vanessa TOURE

Attachée de presse à l’Ambassade du Burkina à Abidjan

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Il y a 6 commentaires

  1. Vanessa merci pour cette r?daction et si tu veux venir au CDP tu sera la bienvenu dans le cas contraire nous te respectons comme tout citoyen burkinab?.mais dis ? ziemso somezi que s’il est fan de toi qu’il le dise,aussi qu’il sache que tu es d?j? prise et ses intentions sont un p?ch?.merci

  2. Mr Ram ouedraogo est un militant de la paix car lui il sait la valeur de la paix dans un pays et en particulier dans le notre .par contre certains veulent co?te que co?te acc?der ? la magistrature supr?me .la nation d’ abord car sans population il n’y a point de gouvernance !

  3. CE RAM OUEDRAOGO PROFITE TOUJOURS DES SITUATIONS POUR AVOIR QUELQUE MIETTES POUR ACCELERER SES INVESTISSEMENTS.
    VOILA QUE YA LA SICON AU CDP, IL PREND SES VALISSES POUR ALLER VOIR LE NEUVE DE BLAISE EN COTE.
    DE TOUTE FASON CES LE JEUX POLIIQUES. MAIS IL FINIRA PAR TOMBER DANS UN TROUC UN JOUR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre