Pêche illégale en Afrique : le Sénégal réclame 400 millions d’amende à la Russie

616 0
Le chalutier russe Oleg Naïdenov amarré au port de Dakar le 5 janvier 2014, accusé de pêche illégale dans les eaux sénégalaises. Photo TV5
Le chalutier russe Oleg Naïdenov amarré au port de Dakar le 5 janvier 2014, accusé de pêche illégale dans les eaux sénégalaises. Photo TV5

La côte ouest africaine très riche en ressources halieutiques attire des navires de pêche étrangers qui viennent clandestinement y pêcher les poissons. Le Sénégal a arraisonné, dimanche 5 janvier dernier, un chalutier russe qui curait les eaux sénégalaises.

 

Le territoire maritime sénégalais est régulièrement victime de la pêche frauduleuse de chalutiers russes. C’était pour la troisième fois en une semaine qu’un chalutier russe pêchait illicitement dans les eaux de la Teranga.

 

Des commandos ont été envoyés intercepter ce navire de pêche dont l’action est jugée inacceptable par le ministre de la pêche sénégalais Haïdar El-Ali.

Dakar a ainsi donc, à titre d’exemple, réclamé 610 000 euros (environ 400 millions de CFA) d’amende à Moscou car le navire en question a l’habitude de violer l’espace maritime du Sénégal.

Les va et vient des chalutiers qui pratiquent la pêche illégale font perdre au pays, selon le ministre de la pêche, 150 milliards de CFA (environ 230 millions d’euros) chaque année, une somme assez importante pour un pays en voie de développement.

La capacité de ‘’raclage’’ journalière des fonds marins sénégalais par ces chalutiers équivaudrait à la quantité de poissons que 50 bateaux de pêche sénégalais peuvent avoir en une année entière.

Boureima LANKOANDE

Pour Burkina 24

 

Source : france24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *