Diagnostic d’entreprise : L’UEMOA veut se doter d’un pool de consultants

790 0

La Commission de l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africain), dans l’objectif d’améliorer les performances des Petites et moyennes entreprises (PME), veut se doter d’un pool de consultants aguerris aux techniques de diagnostic d’entreprise. En partenariat avec le Centre pour le développement de l’entreprise (CDE), elle organise plusieurs sessions de formation au profit de 73 consultants de ses pays membres. Le Burkina et le Niger sont à cette école du 13 au 17 janvier 2014 à Ouagadougou.

Les participants  à la session de formation pour le Niger et le Burkina (Ph : B24)
Les participants à la session de formation pour le Niger et le Burkina (Ph : B24)

Dans le cadre du Programme d’actions pour la promotion et le financement des PME dans UEMOA (PAPF-PME-UEMOA), la Commission de l’UEMOA organise des sessions de formation au profit des consultants de ses pays membres sur le diagnostic d’entreprise.

Exécutées par le CDE, l’une de ces sessions  concerne une trentaine de consultants du Burkina et du Niger, du 13 au 17 janvier 2014 à Ouagadougou.

L’objectif de cette formation, indique Diong Balla, directeur de l’entreprise, de l’industrie et de l’artisanat à la Commission de l’UEMOA, est d’outiller les consultants afin qu’ils puissent aider et assister les PME dans l’atteinte de meilleures performances.

 « Les PME constituent la tranche la plus importante du secteur privé », explique Alain Olé Kam, coordonnateur de la cellule relai national du Programme au Burkina. « Dans tous les pays, continue-t-il, les PME interviennent à plus de 80% et contribuent énormément au PIB. Malheureusement, elles rencontrent de nombreux problèmes d’accès au financement, de gestion, de management ».

« Il est important que l’expertise soit domiciliée chez nous »

Diong Balla, Directeur de l'industrie à l'UEMOA (Ph : B24)
Diong Balla, Directeur de l’industrie à l’UEMOA (Ph : B24)

Le diagnostic de l’entreprise permet de relever les difficultés des entreprises et d’en préconiser les solutions adéquates, ajoute-t-il. Un outil a été développé à cet effet.

Il a été utilisé dans de nombreux pays d’Afrique et son efficacité a été prouvée, relève Vincent Ekué, l’un des formateurs qui se chargent d’apprendre l’utilisation de cet outil aux consultants burkinabè et nigériens.

L’autre objectif de ces sessions de formation est de doter l’espace UEMOA d’un pool de consultants rompus au diagnostic d’entreprise et qui pourront accompagner la Commission dans l’atteinte des objectifs du programme, à savoir dynamiser les PME. « Il est important que l’expertise soit domiciliée chez nous », a déclaré Diong Balla.

A terme, la Commission de l’UEMOA prévoit avoir 73 consultants outillés et prêts à l’accompagner dans l’exécution du PAPF-PME-UEMOA.

Adopté le 22 décembre 2003, le PAPF-PME-UEMOA, déclinaison de la Politique industrielle commune (PIC) de l’UEMOA, a pour objectifs de créer des mécanismes adaptés et un environnement favorable à la promotion et au développement des PME et de corriger les déficiences du dispositif actuel de développement et de promotion des PME de l’Union.

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24 



Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *