Blaise Compaoré parle de coopération militaire avec le le Vice-amiral d’escadre français, Marin Gillier

576 5
-

Le Président du Faso, Blaise Compaoré, a reçu en audience le Vice-amiral d’escadre Marin Gillier, Directeur de la coopération de sécurité et de défense au ministère français des Affaires étrangères, le 15 janvier 2014, au Palais présidentiel de Ouagadougou.

A sa sortie d’audience, le Vice-amiral d’escadre a confié à la presse avoir évoqué avec Blaise Compaoré la coopération militaire entre Ouagadougou et Paris, ainsi que les questions de sécurité en Afrique.

Il est normal, selon lui, d’entretenir la coopération militaire bilatérale, «de voir régulièrement où on en est, quels sont les sujets qui arrivent à maturité, quels sont ceux qui méritent d’être ouverts, développés…».

Marin Gillier a précisé que les échanges ont porté sur l’aide des armées françaises aux forces militaires et paramilitaires burkinabè, notamment la mise en place de filières de ressources humaines dans l’armée, le développement de programmes avec la police et l’accompagnement de la France en matière de sécurisation du territoire et des populations burkinabè.

Enfin, la situation sécuritaire en Afrique et ses derniers développements ont retenu leur attention, a souligné le Vice-amiral Gillier.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

* Le titre est de la rédaction



Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Article similaire

Il y a 5 commentaires

  1. de grace,faite vo debat et laiss? larm?? en dehor d vos histoir.ya combien de force d securit? au bf?si chacun d ses mili? d soldat va admetr l bain d sang.qui aura a perdre?il on tous des famill.les homme passent mais ls force d securite restent e demeur.

  2. Si nous sommes respect?s par les autres lors des missions c’est parceque nous sommes bien form?e et nous avons beaucoup de coop?ration. Respect au PF dans ce sens car en tant corps habill?s sans formation ni de stage ? l’ext?rieur on aura rien a prouv?s au pres des autres. Faite votre politque et laisser nous en dehors de sa. A bon entendeur salut

  3. Mod?re tes propos Hein c’est gr?ce ? ses coop?ration que nous aussi on se forme et on acquiert d’importante outils . Le pays est sans ressource tu crois que c’est facile de g?rer une arm?e . Sans coop?ration on aura aucune privil?ge pour joindre les autres arm?e tu vois comment l’arm?e malienne ?tais si tes gas comme vous prennent le pouvoir c’est pas la peine fait gaf igonrant

  4. les portions de douleurs les plus profondes c’est de se tromper en pensant qu’on g?re bien la situation. les accords se multiplient parce que les arri?res se cherchent. les solutions sont enormes mais nous fermons souvent les yeux sur ?a, mais les derniers r?cours arrivent souvent trop tard; le cas dans notre pays sera marran aux yeux du monde si le facilitateur se contente de signer des accord-militaires entre la France et le Burkina Faso. Qu’est-ce qu’il souhaite envisager si ce n’est pas un bain de sang de son peuple qu’il dit qu’il aime. non,quand un chef de famille aime sa famille, il se sacrifie pour sauver sa famille. mais est-ce le cas chez nous? si en 25 ans un dirigeant n’a pas pu faire grande chose pour son pays ce n’est pas au moment qu’il s’approche de la tombe qu’il fera grande chose.la situation est critique,et nous peuple du Burkina nous devrions prendre nos pr?causions au cas o?…

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *