Vallée du Sourou : le MCA lance la construction de quatre marchés agricoles

882 0

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet développement de l’agriculture du Compact du Millénium challenge account (MCA)-Burkina, la construction de quatre marchés agricoles a été lancée dans la région de la Boucle du Mouhoun, le 16 janvier 2014 à Gassan, dans la province du Nayala. Le Système d’information sur les marchés agricoles du MCA (SIMCA) a également été lancé.

Les marchés agricoles permettront d'améliorer la valeur ajoutée des produits agricoles (Ph : B24)
Les marchés agricoles permettront d’améliorer la valeur ajoutée des produits agricoles (Ph : B24)

Le Conseiller technique Hamidou Barry a lancé, au nom du ministre en charge du commerce qu’il a représenté, la construction de quatre marchés agricoles dans la vallée du Sourou, le 16 janvier  2014 à Gassan, dans la province du Nayala.

Ces marchés seront construits dans les communes de Gouran, Dî, Soubakaniédougou et Lanfiéra.

Cette initiative entre dans le cadre du projet développement du Compact mis en œuvre par le MCA-BF et financé par le Millénium challenge corporation (MCC) à hauteur de 70 milliards de F CFA.

Ils « amélioreront la compétitivité du secteur agricole burkinabè dans la vallée du Sourou et le Bassin de la Comoé et ont pour objectif principal la réduction de la pauvreté par la croissance économique », a expliqué Kateri Clement, représentante résidente du MCC au Burkina.

Kateri Clement, représentante résidente du MCC (à g.)  et Joseph Bissiri Sirima, Coordonnateur du MCA-BF (Ph : B24)
Kateri Clement, représentante résidente du MCC (à g.) et Joseph Bissiri Sirima, Coordonnateur du MCA-BF (Ph : B24)

A travers ces marchés, d’une valeur de plus d’un milliard de F CFA (2 776 000 dollars US),  « le MCA cherche à améliorer la valeur ajoutée des produits agricoles locaux en réduisant d’une part les coûts et le temps passé sur le marché et d’autre part, en améliorant les conditions sanitaires et en augmentant la vitesse de vente des produits », a ajouté Bissiri Joseph Sirima, coordonnateur du MCA-BF.

Environ 1700 producteurs bénéficieront de ces marchés.

Avoir les prix des produits agricoles via SMS

La cérémonie du 16 janvier 2014 a été également le prétexte pour lancer le SIMCA, un système d’information sur les marchés, basé sur les SMS via les téléphones portables et Internet.

Ce système a pour objectif de faciliter les échanges et l’information sur les prix des produits agricoles sur les différents marchés du Burkina.

« Le SIMCA a pour fonction de collecter les informations pertinentes sur les marchés ciblés et de les traiter, puis de diffuser les informations formatées concernant les prix, les quantités, les offres d’achat et de vente, les quantités échangées et les stocks aux destinataires », explique Joseph Sirima.

Kateri Clement testant le SIMCA (Ph : B24)
Kateri Clement testant le SIMCA (Ph : B24)

A travers un numéro, 30 07, vendeurs comme acheteurs de produits agricoles, peuvent recevoir « quasi en temps réel» les prix sur les marchés souhaités au prix de 100 F CFA. De l’assurance de Joseph Sirima, le SIMCA sera pérennisé à travers un repreneur privé lorsque le compact prendra fin.

Le Compact est la convention de financement, d’une valeur de 480,9 millions de dollars US (environ 240 milliards de F CFA), signée entre les USA et le Burkina en 2008.

Il est mis en œuvre par le MCA à travers quatre projets sur la sécurisation foncière, le désenclavement et la scolarisation des jeunes filles ou « bright 2 », entre autres. D’une durée de cinq ans, le Compact prend fin en juillet 2014.

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24 



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *