Burkina Faso : Le nouveau visage de l’opposition politique

572 13

Depuis que certains pontes du parti au pouvoir ont claqué la porte et annoncé la création de leur parti, il se dessine peu à peu un nouveau visage pour l’opposition politique burkinabè.

Jusque-là et depuis les élections couplées de décembre 2012, nous étions habitués à une certaine configuration de l’opposition politique burkinabè, sous la houlette de son chef de file, Zéphirin Diabré.

Cette configuration est en train de changer au gré des événements politiques.

Le coup de crayon décisif qui a donné les grands traits de ce nouveau visage est sans doute la marche de ce samedi 18 janvier, avec dans les rangs des manifestants Roch Marc Christian, Simon Compaoré, le Laarlé Naaba.

En attendant la constitution de leur parti et de savoir s’ils rejoindront le CFOP. Cela semble d’ailleurs ne plus être nécessaire pour l’instant, l’essentiel étant qu’ils partagent avec les opposants du CFOP, le même combat : contre le Sénat, contre l’article 37, bref, un combat pour l’alternance en 2015.

Les démissionnaires du CDP, accueillis aux côtés des leaders de l'opposition. © Burkina 24
Les démissionnaires du CDP, accueillis aux côtés des leaders de l’opposition. © Burkina 24

Justifiant l’accueil à bras ouvert réservé aux démissionnaires, Zéphirin Diabré disait ceci le 18 janvier : « Nous le faisons, en étant convaincus que votre arrivée va fortifier l’opposition et non l’affaiblir. Nous le faisons en étant convaincus que votre arrivée va confirmer la ligne politique de l’opposition et non la contredire. Nous le faisons, en étant convaincus que votre arrivée va rassembler davantage l’Opposition et non la diviser ».

Une belle profession de foi. Mais il est très tôt pour conclure à une réelle union sacrée, car une guerre de leadership n’est jamais loin dans une situation pareille.

L’arrivée dans les rangs de l’opposition de ces anciens ténors du parti au pouvoir, si elle est vue comme une force pour l’opposition, n’est pas moins préjudiciable à certains au sein de l’union affichée depuis quelque temps par l’opposition.

Avec le soutien qu’ils ont en ce moment, les démissionnaires, surtout avec leur nouveau parti politique annoncé, occupent déjà une place de choix au sein de l’opposition.

Ils ont même ravi la vedette à beaucoup de leaders de l’opposition. On a pu s’en rendre compte déjà au cours de cette marche du samedi, avec la mise à l’écart ou en tout cas en retrait, de certains présidents de partis d’opposition au profit des nouveaux venus.

L’autre trait de ce nouveau visage qui se dessine, peut-être un argument en faveur du bon positionnement des nouveaux opposants, c’est le parcours commun à nombre d’entre eux. L’opposition que l’on a vue à la marche du 18 janvier était dominée, dans ses leaders les plus en vue, par des anciens du CDP.

-

Il n’est pas hasardeux de soutenir que même sans députés à l’Assemblée nationale dans leur rang, la bande à Roch, Simon et Salif ne demeure pas moins la deuxième force au sein de l’opposition actuelle, au regard du combat qu’elle mène en ce moment.

Jusque-là l’unité de l’opposition tient à certaines revendications communément partagées par tous ses membres. Et il n’est pas inintéressant de remarquer que les questions idéologiques sont pour le moment mises de côté.

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Article similaire

Il y a 13 commentaires

  1. Dieu n’est jamais press? il arrive toujours a l’heure,c’est le moment pour nous jeunes de savoir qui faire confiance pour ne pas regretter apr?s,nous ne sommes contre personne,seulement qu’on veut s??panouir dans notre pays se sentir en s?curit? et libre.Que Dieu fasse tomber une pluie de PAIX sur nous .

  2. si les syndicats r?clament une plate forme de l’opposition , il y a probl?me ! cette opposition qui dit par la voix de zeph on s’enfou du pass? bai cela met en cause leur cr?dibilit? .

  3. Est ce que parmi les leaders de l’opposition il y a un jeune?R?fl?chissons d’abord avant de dire que l’heure de la jeunesse a sonn? car se sont les m?me vieux qui seront toujours devant.

  4. ah mon petit tu les soutient alors? moi ils minspire point confiance ils sentaient le changement venir et ils quittent pour conquerir le pouvoir (car ils pouvaient pas lavoir etant au cdp)/ ce nest serieux de leur part

  5. De gr?ce ?vitons de traiter ceux qui d?missionnent de traitre car ils ne sont pas tout de m?me les plus grands traitres de l'histoire au Burkina.ce sont les signe de l'avanc? d?mocratique ?a personne ne pourra le nier et c'est a mettre a l'actif du r?gime actuel.on le reconnait mais acceptez

  6. je salue le courage des t?nors qui ont pris leur courage pour d?missionner.quittons un instant la politique pour ne consid?rer que les relations.croyez vous qu'on doit toujours suivre parce qu'on a dur? ensemble m?me si on vous lynche.non ?videment il faut souvent prendre son courage et dire non.les roch l'ont fait et bravo a eux

  7. regardez bien les photos, que voyez vous? que du regret dans le visage de ROCK. IL donne l’impression d’un agneau mel? aux loups. si on pouvait lire cette nostalgie de CDP qui le manque tant… ah! pauvre ROCK yaakoo!

  8. Il n’y a pas de visage de l’opposition. Les auteurs de la r?volution sont simplement les jeunes du Faso. Que personne ne vienne s’arroger notre victoire future

  9. Dans tous les cas,c’est sure qu’a la longue il aura une bataille au niveau des leaders de l’opposition.Entre Zepherin et Roch a qui le fauteuil presidentiel? J’ose dire Roch,l’homme qui a une popularite remarquable et vient aussi d’en avoir apres sa demission au CDP et son entree fracasante a l’opposition.Au meeting du 18 janvier,bien que nouveau,Roch a eu une place d’ancien pendant la marche de protestation contre le senat et la revision de l’article 37.Je me declare en meme temps comme l’un des soutiens au futur president du burkina faso,PF Roch.

  10. nouveau visage d’accord car ils nous prouvent qu’ils ?taient de m?che avec les d?missionnaires du cdp :des bouffons

  11. entendons le jour de leur congres pour voir s il auront le poids qu ils pensent obtenir pour pouvoir de s opposer au pr?sident Blaise et la jeunesse qu il forme pour son apr?s pouvoir

  12. ? bras ouvert ils accueillent les d?missionnaires car ils vont de pair .ils ont les m?mes id?ologies et les m?mes visions .ne soyons pas ?tonnez car ils ne nous convaincrons pas :piller le peuple .place ? la jeunesse !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *