Burkina : Quand le politique fait preuve de responsabilité

271 32

Pour la troisième fois, l’opposition politique burkinabè a protesté dans la rue. Pour la deuxième fois, cette manifestation s’est passée dans le calme, sans qu’un lampadaire ne soit cassé, que le sang ne soit versé ou qu’un manifestant ne se retrouve en prison.

Les manifestants à la place de la Nation le 18 janvier 2014 (Ph : B24)
Les manifestants à la place de la Nation le 18 janvier 2014 (Ph : B24)

Ceci force l’admiration à l’endroit des acteurs de l’opposition politique burkinabè qui ont su encadrer ces marches. Ces manifestations pacifiques sont loin des violences et des protestations destructrices constatées dans d’autres pays ou même au Burkina, pour peu qu’on remonte dans l’histoire.

Cette volonté de rester dans le cadre républicain et de ne pas verser dans l’anarchie s’est senti dans les discours prononcés lors du meeting du 18 janvier 2014 à Ouagadougou, qui donnent la mesure du sens de la responsabilité des leaders de l’opposition.

 « Nous ne brûlerons pas notre pays », a assuré Saran Sérémé, présidente du Parti pour le développement et le changement (PDC).

Il n’y aura pas de « guerre civile » au Burkina

 « C’est le lieu pour moi de rassurer tous les pays frères, les partenaires et les amis du Burkina, que contrairement à une propagande savamment distillée, le changement n’entrainera ni chaos, ni recul, ni instabilité et encore moins une guerre civile, car notre peuple est mature, et ses leaders politiques ont le sens de la patrie », a également déclaré Zéphirin Diabré, chef de file de l’opposition politique.

Les acteurs de cette protestation pacifique réussie sont également ces milliers de Burkinabè qui ont battu le pavé dans plusieurs régions du Burkina. A Ouagadougou, ce sont les marcheurs eux-mêmes qui appelaient à ne pas « casser ».

Ceci explique la conviction du chef de file de l’opposition qui assure  « à tous ceux qui s’inquiètent de la stabilité de notre pays en cas de changement, […] que la stabilité du Burkina ne dépend pas du savoir-faire d’un seul individu, mais plutôt de  l’engagement et de la maturité de notre peuple ».

Les responsables de l'opposition dans un camion lors de la marche du 18 janvier 2014 à Ouagadougou  (Ph : B24)
Les responsables de l’opposition dans un camion lors de la marche du 18 janvier 2014 à Ouagadougou (Ph : B24)

Un peuple mûr donc. Mais aussi en face un gouvernement qui accepte les règles de la démocratie et s’abstient de refuser, comme constaté ailleurs, à tout bout de champ toute demande de manifestation de la part de l’opposition.

C’est connu, refusez le droit aux gens de manifester et ils prendront eux-mêmes ce droit, avec toutes les dérives qui pourront en découler.

Le Burkina n’a pas besoin de brûler pour que triomphe la démocratie

Il est important que cette disposition d’esprit demeure intacte de part et d’autre des acteurs politiques du Burkina. Important de garder à l’esprit que le Burkina ne sera que ce que les Burkinabè auront décidé qu’il devienne.

Important de savoir que le Burkina n’a pas besoin de brûler pour que triomphe la démocratie.

Le Président du Faso, Blaise Compaoré, le 31 décembre 2013, déclarant qu’il « mesure l’ampleur de la responsabilité qui est la [sienne] dans la préservation de la stabilité sociale et de l’unité nationale », a dit ceci : « Je puis vous rassurer que le principal motif qui fonde toute mon action est de léguer à la postérité, une société bâtie sur un socle de stabilité et tournée vers le progrès ».

» » » Lire aussi : Marche de l’opposition : Le gouvernement déclare « sa bonne disposition au dialogue »

Le 18 janvier 2014, Zéphirin Diabré, Chef de file de l’opposition, prenait l’engagement d’assurer que « c’est le lieu pour moi de rassurer tous les pays frères, les partenaires et les amis du Burkina, que […] le changement n’entrainera ni chaos, ni recul, ni instabilité et encore moins une guerre civile (…) ».

L’histoire jugera chacun selon ses actes.

Burkina 24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Il y a 32 commentaires

  1. le larl? naba est fils digne de son p?re ,ils honore les chefs traditionnels .il a refus? tous les avantages qu’il avait et se range derri?re le peuple.que dieux le b?nisse.

  2. LES BURKINAB?S QUE NOUS SOMMES NE SONT PAS VIOLENTS, NOUS AVONS TOUJOURS RESPECTER LES VOIES L?GALES D'EXPRESSION. SEULEMENT QUAND NOS AUTORIT?S JOUENT A LA SOURDE ORIEL, CELA AINSI LE PEUPLE A PASSER PAR D'AUTRES MOYENS MOINS PACIFIQUES POUR SE FAIRE ENTENDRE. C'EST CES M?ME AUTORIT?S QUI ONT INCITE LE D?VELOPPEMENT DE L'INCIVISME PAR LEURS "Vous avez beau marcher rien ne va changer".

  3. si l’opposition peut organiser une marche donc le pouvoir aussi peut demander un r?f?rendum c’est la d?mocratie.y a quel probl?me alors?

  4. Apres le 18 l’espoire est permis ,alors pas d’inquetude quant a l’alternance .
    chaque jour qui passe, ce regyme ne fait que se remuer ,le coup de grace n’est pas si loin .

  5. ce maintenir au pouvoir apr?s 27 ans de r?gne est un acte d’incivisme.nous demandons ? notre ch?re pr?sident de nous montrer le premier acte de civisme en c?dant pacifiquement le fauteuil pr?sidentiel en 2015.

  6. Allahou Akbar!!!!
    Boribana bana!!! Dieu le tout puissant benisse le Burkina. Quelle maturit? d’esprit, rien ? dire!! le Gouvernement actuel a fait son m?a-culpa en f?licitant la responsabilit? des organisateurs et leadeurs d’opposition. Dans quelques mois, il laissera (le Gouvernement) la place aux nouveaux locataires.” Les anciens pr?sidents “” Jean Baptiste OUEDRAOGO; Blaise COMPAORE””” pourront de temps en temps prodiguer des conseils!!
    F?licitation au Larl? NAABA, quand on choisit son camp, on assume son choix, il a fait sans “hypocrisie” BIG UP ? lui, bon danseur de reaggae en +++

  7. tr?s bonne marche ,sans troubles !
    grande victoire pour la jeunesse qui a compris que les biens de l’?tat sont des biens communs et doit continu?e ? ?uvrer pour la paix .n’oublions que nous devons prendre nos responsabilit?s vis ? vis de ce pays car certaines personnes sont venues ? la mais sont sournois .je parle de francois et ses coll?gues

  8. voyons dans cette marche le fait reel celui des semeur de troubles des la marche et donc le president a toujours ete pacifique comme nous le remarquons actuellement

  9. la jeunesse a prouv?e qu’elle est pleine de bon sens .il reste ? cette vaillante jeunesse de se faire elle m?me confiance et d??uvrer afin que cette transition
    tant voulu soit un succ?s pour l’esprit pacifique mais aussi prendre le dessus sur les anciens barons du pouvoir au Burkina Faso

  10. quoi qu’on dise Blaise a fait des progr?s pour le pays. il faut l’admettre malgr? nos divergences id?ologiques.Par ailleurs,ceux qui ont d?missionn? du parti CDP n’ont pas rien a faire dans les manif pour le changement.SI il y a changement c’est avec une jeunesse aguerrie et dynamique .pas avec les r?nards transfuges du CDP .Ils n’agissent que pour les gueules

  11. Je ne suis ni de la gauche ,ni de la droite. Au vu des tractations,je pr?conise qu’on aille aux r?f?rendum.la majorit? se prononcera sur l’article 37. arr?tons les gu?guerres inutile. force aux peuple majoritaire

  12. tout repose sur la libert?. mais une libert? qui respect autrui. c’est ?a le sens de responsabilit? que ont fait part les deux parties:pouvoir puis opposion. cela doit amener les gens ? reflechir et ? ne pas entacher ce tresor que nous avons batti ensemble avc la reel volont? du president. alors, ne cedons pas ? la haine et ? la violence.

  13. pkoi un tel acharnement ….Blaise n’a rien dit pour l’instant.si on le laissait se prononcer avant de tirer a boulet rouge.il a lui meme dit qu’il s’engage a respecter la constitution. On ne reconnait la paix que quand on l’aura perdu.vive le faso

  14. ZEPH le messie,zeph l’opposant id?al,faites attention tout de meme.Ne soyons pas dupes. UPC a r?cu le financement du personnel de Roch aux ?lections pass?es.Quand tu roules avec le diable pour atteindre tes fins,ne sois pas ?tonner des surprises d?sagr?ables.

  15. C’est sur qu’il n’y aura pas de guerre au Burkina si nous la jeunesse nous restons consciente et positive dans la t?te .ne suivons pas pour suivre ! notre engagement serait pour une transition pacifique .voter pour un candidat jeune dynamique qui connait les attentes de la jeunesse et non pour ces qui veulent se servir de nous et par la suite nous oubli

  16. Roch,simon,moss?,et toutes ses autres marionnettes qui ont contribu? ? construire le monstre qu’est le CDP me font honte.Quand vous etiez aux affaires,vous disiez du bien du parti. Maintenant que vous ?tes rel?gu?s,vous jouez les victimes …..si le pays est dans un tel k o c’est de votre faute.esp?ce de mito.

  17. une marche sens?e etre de la soci?t? civile est devenue une devenue une recup de l’opposition ….mince soyons pas dupes. Vous savez tous le d?gr? d’honnetet? des organisateurs de la manif…Balaie citoyens. Ne nous laissons pas berner

  18. encore une preuve de la part du pr?sident Blaise compaor? de pr?server la stabilit? et la paix dans le faso afin de garantir le bien ?tre de la jeunesse pendant et apr?s son reine chapeau a Blaise

  19. quand nous savons les tenant du pouvoir des grands hommes qui leur lutte se situe autour de la recherche de paix et la stabilit? on ne pourra que voir cette responsabilit? dans le politique burkinab

  20. F?licitation au CFOP qui a eu le tact de ne pas froisser les d?missionnaires du CDP notamment Simon.Pour ?viter de lui faire la morale sur ses zones rouges qui le rattrapent, il n’y a pas eu de remise de message au gouvernement, donc pas de confrontation possible avec les policiers compteurs de manifestants avec leur calculette ?br?ch?e qui confond 100mille ? 10mille.

  21. la marche a ?t?, certes, une r?ussite, mais elle n’exprime pas la volont? du peuple. que vaut la marche de quelque millier ou centaine de millier de personne par rapport a la volont? de plusieurs millions d’habitants! allons au r?f?rendum et arr?te de nous voiler la face avec des marches qui n’exprime pas r?ellement la volont? du peuple.

  22. Si chaos il devrait y avoir, il viendra du clan notamment de la famille de Blaise Compaor?, mais pas du peuple conscient.Il n’y aura pas de monarchie au Burkina Faso, nous en prenons l’engagement.

  23. oui la responsabilit? des acteurs politiques mais surtout la volont? du gouvernement de batir ce pays et de transmettre le pouvoir en paix tel comme le souhaite le president blaise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre