Situation nationale: l’ADF/RDA appelle à “ouvrir dans les meilleurs délai un dialogue sincère pour poser les bases d’une transition apaisée”

688 22

Ceci est un communiqué du Secrétariat exécutif national de l’Alliance pour la Démocratie et la Fédération – Rassemblement Démocratique Africain (ADF-RDA), réuni en session extraordinaire au sujet de la situation nationale. Le parti de l’Éléphant, veut travailler à infléchir “les positions extrêmes qui mettent en péril la paix et la stabilité” et appelle les acteurs politiques nationaux à ouvrir dans les meilleurs délais un dialogue sincère pour poser les bases d’une transition apaisée et d’un avenir serein au Burkina Faso.

 Le Secrétariat exécutif national (SEN) de l’Alliance pour la Démocratie et la Fédération – Rassemblement Démocratique Africain (ADF-RDA) s’est réuni en session extraordinaire le 19 janvier 2014 sous la présidence de Me Gilbert Noël OUEDRAOGO, Président du Parti. Cette rencontre a permis de partager d’importantes informations et d’analyser l’évolution de la situation politique nationale.

Après des échanges fructueux, le SEN a réaffirmé les positions du parti relatives à la limitation du nombre de mandats présidentiels qui reste pour l’ADF-RDA une valeur démocratique fondamentale, mais aussi par rapport à l’opérationnalisation du Sénat qui doit être, de l’avis du SEN, différée pour préserver la cohésion sociale et l’unité nationale.

Le SEN a, en outre, encouragé les responsables du Parti à poursuivre et à multiplier les initiatives déjà entamées qui visent à infléchir et à modifier, chez les principaux acteurs, les positions extrêmes qui mettent en péril la paix et la stabilité.

Les récents développements de l’actualité politique laissent présager que les jours et les semaines à venir seront riches en intrigues et en manœuvres diverses. Par conséquent, le SEN appelle les militant(e)s et sympathisant(e)s de l’ADF-RDA à demeurer vigilants et perspicaces afin de déjouer toutes les tentatives de déstabilisation du Parti.

En cette période de transition politique, chaque militant(e), chaque sympathisant(e) doit ériger les valeurs et les convictions de l’ADF-RDA en véritable boussole. Chacun doit rester imperturbable et ne pas oublier le sens de son engagement pour le Burkina Faso. Car, quoi qu’il advienne, rien n’entamera la détermination du Parti à lutter aux côtés des vaillantes populations pour la satisfaction de leurs besoins essentiels et pour une démocratie vertueuse qui se renouvelle et se renforce.

Le SEN, avant de lever sa séance, a conclu en invitant une fois de plus les acteurs politiques nationaux à ouvrir dans les meilleurs délais un dialogue sincère pour poser les bases d’une transition apaisée et d’un avenir serein au Burkina Faso.

Pour le Secrétariat exécutif national,

Le Porte-parole

Dr Zacharia TIEMTORÉ



Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Article similaire

Il y a 22 commentaires

  1. De mon vivant je ne militerai jamais dans ce parti (ADF/RDA) et je ne conseillerai jamais m?me mon pire ennemi de faire confiance ? l’ADF/RDA. Jamais de conviction personnelle, mais juste faire des courbettes devant Blaise et trahir tous leurs militants ? la derni?re minute juste pour peu qu’on leur propose un petit minist?re avec toutes les conditions de soumission au CDP. Piti?…

  2. Je demande au directeur de ce site de ne plus relayer les propos honteux, sans scrupule et digne de traitre dans votre site!Gilbert, Zakaria et sa bande sont tellement indignes de ce site et je crois que c’est leur faire honneur que de faire ?cho de leur traitrise et indignit

  3. Mes chers amis, comprenez que le BAL DES OPPORTUNISTES DE TOUT ACABIT VIENT DE COMMENCER. Et l’ADF, fid?le ? sa r?putation de PARTI OPPORTUNISTE EN CHEF a d?j? pris les devants en entonnant les refrains du parti au pouvoir qui demande un dialogue avec la partie adverse. Malheureusement en agissant de la sorte, Gilbert et ses acolytes ont fini par convaincre la jeunesse burkinab? qu’ils sont vraiment des minables politiciens voraces sans boussole; ils sont toujours entrain?s vers la direction indiqu?e par leur estomac. Mais ceux qui me font piti? encore plus ce sont les militants de ce parti. Gilbert et ses acolytes les a tellement tourn? en bourrique ? tel point qu’ils ne savent plus ? quel saint se vouer. Tant?t, noir, tant?t blanc, tant?t bleu, tant?t jaune…….! Qui ?tes-vs en d?finitive mes chers prostitu?s politiques. De toutes fa?ons, si toutes fois dialogue il y a, vs ne pouvez pas faire partie puisque vous n’avez jamais eu de position. J’ai envie de vomir quand je vois…..! bref.

  4. intelligence superieur |

    voici un parti qui fait preuve de sagesse je le dis et je le r?p?te les marches n’ont jamais rien arranger

  5. et vous adf/rda vous ?tes de quel
    cot? ; opposition ou pouvoir?
    le cam?l?on est partout MAIS IL N’effraye pas puisqu’il est dents

  6. Gilbert Noel Ouedraogo, president du parti ADF-RDA, maire de Ouagui, ce qui handicape le developpement de notre chere patrie “BURKINA FASO” est la naissance de certains parti politique avec une couleur de Camelion qui se soucient a leur “PROPRE TUBE DIGESTIF” au detriment de la Nation Burkinabe. D’abord faire la Politique doit etre un #engagement a participer a la prise de #decision a la faveur de la #Nation #Burkinabe au detriment des Interet personel du parti ou le fondeur du parti. La jeunesse consciente Burkinabe et le people Burkinabe a bien constate depuis 2005 que ADF-RDA est un parti o mouvence presidentiel malgres les textes de l’article 7 etait bien clair :” OPPOSITION – POUVOIR”. La 2eme forme du SENAT modifie par Blaiso et son clan CDP pour succer le sang du people Burkinabe en 2015, nous avons constate k ADF-RDA etait d’accord a ce nouvo format. En suite, La jeunesse consciente Burkinabe et tout le people Burkinabe sont confus du Plan Strategie et la Position de ADF-RDA, UNDD de Hermann Yameogo et d’otres partis pour #Liberer le Burkina Faso contre la Dicdature de Blaiso pendant 27 ans au Pouvoir. Certains Hommes Politiques etaient des #Image a l’egard de la jeunesse qui grandissait et ki continue a grandir mentalement, physiquement comme Gilbert Noel Ouedraogo, Hermann Yameogo et d’otre mais ils se sont laisse empporte par leur desire d’INTERET PERSONNEL au detriment de la majorite du people Burkinabe. En fin, La jeunesse consciente Burkina et le people Burkinabe n’est pas contre ta personne Gilbert Noel Ouedraogo, president de l’ADF-RDA, ni ta fonction a la tete de Ouagui mais Contibuer a encourager Blaiso et a succer le sang du Peuple Burkinabe ki favorise ton parti politique ADF-RDA, nous disons “”NON NON””. Avec le Burkina Faso Nouveau 2015, La jeunesse consciente Burkinabe et le people demanderont que certains articles , lois, meme la constitution soit re-recrit au profit du people souverain Burkinabe POUR ELEMINER PURE ET SIMPLEMENT LES PARTI POLITIQUE FANTOCHE ET INDIGNE DU PEUPLE BURKINABE. LE Burkina Faso avec une superficie de 274 000km2 et plus de 100 partis politiques fabriques par des INTERET PERSONNEL handicapent le developpement en general et l’INTERET DE LA NATION BURKINABE. VIVE LE BURKINA FASO ET L’ALTERNANCE 2015.

  7. “une transition apais?e et d’un avenir serein au BF”, voila quoi est bien dit. allons doucement et dans la sagesse pour preserver notre celebrit? dans la sous-region et dans le monde. ne detruisons pas cet heritage.

  8. je trouve que c’est lache de laisser marcher les autres parties et venir en profiter apres, soit on est el?phant soit on est cam?l?on vaudrait choisir

  9. il y a dialogue quand il y a crise entre diff?rentes parti, alors qu’au Burkina il n’y a pas de crise. il y a juste des divergences de position. il faut juste que le peuple s’exprime librement sur cette question.

  10. Vraiment le Burkina a besoin d’un dialogue national pour apaiser les c?urs des Burkinab? et nous ?vit? une crise politique.

  11. en tout ?tat de cause ils ont int?r?t a venir dialoguer ces pour qu ont leur rappelle leur place se trouvant dans le pass? politique du pays et les r?affirmer la volont? du pr?sident BLAISE COMPAORE permettre une transition pacifique et vraie pas de vieillards apr?s lui

  12. BIEN dit !il faut dialoguer discuter trouver un terrain d’attente afin d’?carter une ?ventuelle mont?e de tension qui pourrais conduire ? la catastrophe .si nous tenons vraiment ? cette nation ?vitons de suivre ces individus ont la langue pendue car il y va de l?int?r?t de tous

  13. Oiseaux de mauvais augure, il n’y aura pas de chaos au Burkina.C’est parce que vous avez vu la mobilisation du 18 que vous faites un appel du pied ? l’opposition r?elle. Nous sommes vigilants face aux opportunistes. Comme Nobga , j’aime mieux ?tre CDPiste ou Fdapbciste qu’un de l’ADF qui ferait mieux de prendre le Cam?l?on comme saint protecteur au lieu du noble ?l?phant.

  14. Qui vous a dit que nous sommes en danger? Assimi ne vous a pas dit que le d?part de ses ex camades est un non ?v?nement? Vous ?tes ses avocats? La marche pacifique du peuple le 18 janvier 2014 ? travers tout le territoire a montr? qu’il est mature, que l’opposition r?elle est mature, qu’aucun danger n’est ? l’horizon, si ce n’est l’alternance pacifique qui est ? l’horizon! Rien de plus. C’est vous de l’ADF-RDA qui ne savez pas o? vous allez qui tentez d’envenimer la situation. Pas plus!

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *