Sidi Napon, entraîneur des Etalons junior : « en équipe nationale, la porte n’est fermée à personne »

656 0

L’entraîneur des Etalons juniors Sidi Napon a commencé le stage de préparation des éliminatoires de la Coupe d’Afrique 2014. Dans cet entretien, il se prononce sur ce premier stage et son plan de travail pour la qualification à Sénégal 2015.

L'entraîneur de l'équipe junior du Burkina Sidi Napon veut créer de la concurrence dans son groupe
L’entraîneur de l’équipe junior du Burkina Sidi Napon veut créer de la concurrence dans son groupe

Cela fait une semaine que vous êtes en regroupement. Comment jugez-vous le niveau d’ensemble des joueurs ?

La prestation des joueurs est moyenne parce que j’ai constaté qu’il y a certains qui n’avaient pas de compétitions. Ils tiraient les jambes. On verra ce qu’on va faire pour améliorer tout cela.

Ce soir à l’entraînement, nous avons constaté que vous les joueurs ne marquaient pas beaucoup. Cela ne vous inquiète pas ?

C’est parce que les joueurs ne se connaissent pas. Ils connaissent bien les systèmes de jeu sur le bout des doigts. On a un match amical demain (ndlr 18 janvier 2014) contre le Bouloum Poukou Sport (BPS) de Koudougou (ndlr, l’entretien a eu lieu le vendredi  17 janvier. Le  match s’est soldé par un nul de zéro but partout), on verra bien s’ils marquent ou pas.

Sinon pour le système qu’on a mis en place ici, ils savent déjà ce que l’adversaire va faire. Donc c’est difficile. Ce soir, l’équipe orange a gagné contre l’équipe en vert par 2 à 1.

Pendant ce stage, sur quels plans avez-vous travaillé particulièrement ?

J’ai travaillé surtout sur les différentes phases tactiques que je veux mettre en place et aussi sur la technique. En plus de cela, on a insisté sur le pressing et les replis défensifs.

Pour les prochaines fois, on essaiera de travailler l’animation offensive tout en intégrant de nouveaux joueurs.

Donc, il y a des joueurs qui ne resteront pas le groupe…

Oui… Je vais tenir compte de la forme du moment. Sinon en équipe nationale, la porte n’est fermée à personne. Un joueur peut quitter le groupe à tout moment et revenir n’importe quand.

Il y a des joueurs qui sont là et qui sont vraiment bons. Mais le problème, c’est qu’ils n’ont pas de compétition avec leurs clubs. Je regarderai les matches et je verrai en fonction de cela. Il nous reste trois mois pour ce travail.

Sidi Napon (blanc) fait comprendre sa stratégie à ses joueurs
Sidi Napon ( en blanc) fait comprendre sa stratégie à ses joueurs

Ce qu’on a constaté pendant les séances d’entraînements, c’est que vous travaillez avec les moyens de bords. Les maillots ne sont pas au complet, il n’y a pas de médecin. Comment est ce que vous gérez cette situation ?

C’est vous qui le constatez. On fait avec ce qu’on a. La prochaine fois, on va résoudre tout cela. On verra avec le Président de la Fédération pour que ce genre de situation ne se reproduise pas.

Comment est ce que vous allez jouer contre le BPS ?

Le système que je vais mettre en place, c’est de joueur en 4-3-3, un jeu offensif et pour le deuxième match, je vais jouer en 4-5-1. Si vous remarquez, l’équipe qui a joué en  4-3-3 s’est imposée. C’est deux systèmes que je vais voir.

Comment se passe la collaboration avec Hamidou Balboné ?

Tout se passe bien. On se connaît, Balboné et moi. Nous avons joué ensemble. C’est un bon coach. On partage les tâches.

Quand je prends les décisions je lui en parle. Au cours des entraînements, c’est lui qui fait les échauffements avec les joueurs. On se concerte et on travaille sans problème.

Le coach Paul Put est le superviseur des équipes nationales. Il a d’ailleurs souvent pris en charge les entraînements avec les Etalons locaux. Est-ce qu’il ne risque pas d’y avoir des problèmes entre vous, étant dit qu’il n’a pas voulu de vous en équipe nationale A ?

Non. Il est avec l’équipe A. Moi je suis avec les juniors. Je ne vois pas où est le problème. S’il a des conseils pour moi, je vais les considérer.

Un entraîneur ne finit jamais d’apprendre. Il travaille avec Brama Traoré, je ne sais pas comment cela se passe. Moi je suis avec Hamidou Balboné qui est très bon coach. Il fait bien son travail. Nous, on est bien ensemble.

Il y a des joueurs qui sont venus de la Côte d’Ivoire, comment est ce que vous avez jugé leur prestation ?

Je suis satisfait de la prestation de quelques uns. Pour d’autres j’ai constaté qu’ils n’avaient pas de compétition. Comme je vous l’ai dit, on va continuer de prospecter.

Je vais prendre les joueurs en considérant la forme du moment.

Entretien réalisé par Boukari OUEDRAOGO



Article similaire

Il y a 1 commentaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *