Mali : Bassolé chez IBK

668 12

Le  Chef de la diplomatie burkinabè, SEM Djibrill Bassolé a été reçu le mardi 21 janvier 2014 à Bamako par le Président de la République du Mali, SEM Ibrahim Boubacar Keita.  Il était porteur d’un message du Président du Faso, Médiateur de la CEDEAO dans la crise malienne,  à son homologue du Mali.

Le ministre burkinabè (à g.) avec le président malien (Ph : MAECR)
Le ministre burkinabè (à g.) avec le président malien (Ph : MAECR)

Ce message était celui de la fraternité et de la solidarité, sceau des relations séculaires qui existent entre le Burkina Faso et la République du Mali.

Il lui a ensuite fait le point sur la médiation conduite par la CEDEAO, sous l’égide du Président Compaoré, afin qu’ensemble, avec l’appui des pays du champ et de la communauté internationale ils explorent les pistes pour consolider la paix et la stabilité gage d’un développement socioéconomique durable pour le peuple malien et l’ensemble de la sous-région.

Il a noté que l’Accord cadre du 6 avril 2012 et l’Accord préliminaire du 18 juin, ont favorisé le retour à l’ordre constitutionnel par la mise en place d’une transition et la tenue de l’élection présidentielle.

Ces Accords ont aussi consacré les éléments essentiels pour la préservation de la souveraineté du Mali à savoir la reconnaissance par toutes les parties de l’unicité du territoire, de la laïcité, des droits humains et des libertés fondamentales.

Il appartient désormais aux Maliens de définir les modalités pour la poursuite et la finalisation du processus du dialogue politique pour aboutir à la restauration d’une paix stable et durable au Mali.

Pour le Médiateur de la CEDEAO, il est utile de profiter de la grande mobilisation actuelle de la communauté internationale pour la mise en œuvre efficiente de l’Accord  de Ouagadougou en particulier ses dispositions relatives au cantonnement des combattants des mouvements armés du Nord Mali afin de créer la confiance indispensable à un dialogue inclusif et fructueux.

DCPM MAECR

 NDLR : Le titre est de la Rédaction B24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 12 commentaires

  1. H? vous l?, ?a chauffe ici au Burkina. IBK ne pourrait-il pas ?tre le m?diateur de la crise socio-politique au Faso?

  2. Qui a ?t? m?diateur au Niger dans les ann?es 90 quand le Niger lui m?me avait connu ces genres de difficult?s? le Burkina Faso et ce avec Djibril Bassol?. donc quand on ne connait rien sur l'histoire de la m?diation on se la ferme

  3. je trouve qu'il ya meilleur que blaise dans la sous-region comme m?diateur, le president Nig?rien.le niger a une bonne population de touareg et son 1er ministre est touareg.qu'il soit donc d?charg? et que ces voyous du mnla soient chass?s de Ouaga .D'ailleurs tout observateur avis? sait que IBK n'approuve plus la mediation de blaise.blaise laisse tomber ces mediations et prepare toi une sortie honorable en 2015.

  4. Le message est r?dig? au bon moment. Officiellement le Mali n’a pas encore refus? la m?diation de la CEDEAO, dirig? par le Burkina. Selon c’est une bonne occasion d??couter le presi IBK, pour une confirmation de sa r?cente sortie.

  5. mon ch?re kato,je te rappel que pus de mille soldat burkinab? risque leurs vie a Tombouctou. donc que le burkina soit toujours m?diateur ou pas nous apportons notre modeste contribution a la paix dans ce malibaaa!!!!!. Tr?s l?che de ta part mon fr?re kato.

  6. Achat/Vente de m?diations; les prix chutent. Sur le march? concurrentiel nous pourrons enfin mesurer valeur des biens et la performance des commer?ants. Pour le moment notre barom?tre est en chute libre comme un ch?teau de cartes qui s’effondre. On a eu tord d’avoir n?glig? les consommateurs. Le prix de la m?diation Alg?rienne grimpe et celle du Burkina descend. Quant aux b?n?fices qu’on aurait pu engranger comme l’argent du Qatar, IBK nous a devanc?. Nous voil? maintenant avec des terroristes dans la chambre ? coucher.

  7. Kato tu as raison mis il est bon de rappeller a IBK que s’il ya la paix au Mali aujourd’hui et qu’il peux aller solliciter les Algeriens c’est grace a la mediation de Blaise. Ensuite on le lui rappellera quand il reviendra au galop…

  8. C’est quel ent?tement ?a ? Les maliens ne veulent plus de la m?diation burkinab? et l’on persiste …Laissez les avec les alg?riens et si nous sommes incontournables ils reviendront au galop et la nous pourrons leur dire de mettre leur faux orgueil de c?t? et avancer…la on dirait que nous avons des int?r?ts inavou?s ? pr?server

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *