La Chine Taïwan et le Burkina Faso réaffirment la bonne santé de leur amitié

490 3
-

C’est dans la convivialité que le Président du Faso, Blaise Compaoré, a offert un diner à son homologue taiwanais, Ma Ying-Jeou, le samedi 25 janvier 2014, peu après son arrivée au Burkina Faso.

Blaise Compaoré s’est dit honoré par la visite du président de la République de Chine Taïwan, Ma Ying-Jeou. Pour lui, cela témoigne de son engagement renouvelé en faveur de la consolidation des liens d’amitié qui unissent les deux pays. Une amitié caractérisée, selon le Président du Faso, par le respect mutuel et la solidarité agissante exprimée à travers des projets de coopération. La preuve, Blaise Compaoré a noté la tenue régulière des sessions des commissions mixtes de coopération entre les deux Etats, et ce, depuis 1995.

La République de Chine Taïwan et le Burkina Faso, a souligné le chef de l’Etat burkinabè, partagent la même vision sur les questions fondamentales de paix et de stabilité, de consolidation de la démocratie et de la bonne gouvernance. Il a également précisé que les deux pays partagent les mêmes politiques de construction du développement et du progrès social, dans un monde marqué par des crises économiques, sociopolitiques et sécuritaires.
C’est pourquoi, le Président du Faso a réaffirmé son soutien à la Chine Taïwan dans ses efforts pour intégrer l’Organisation des Nations unies (ONU) et ses institutions spécialisées, notamment la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

En retour, le président taïwanais, Ma Ying-Jeou a remercié le peuple burkinabè pour son accueil chaleureux et son hospitalité. Il s’est aussi réjoui du renforcement de la coopération entre la Chine Taiwan et «le pays des hommes intègre».
«Nous avons beaucoup en commun», a affirmé Ma Ying-Jeou.
Et d’ajouter que son pays est fier d’avoir un allié fidèle comme le Burkina Faso.

En outre, Ma Ying-Jeou a félicité le président Blaise Compaoré pour sa médiation dans la résolution de la crise malienne. Du reste, il a laissé entendre que son pays sera toujours aux côtés du Burkina Faso pour le renforcement de la stabilité et de la paix dans la sous-région.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso 



Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Article similaire

Il y a 3 commentaires

  1. Et on nous dit que y'a pas mieux. Donc sur le continent il n'y a que 4 pays ? avoir d?couvert le magot de relations avec la Chine de Ta?wan. C'est sans doute la VISION dont on nous rab?che les oreilles matin midi soir. Je sais que des pays comme le S?n?gal et autres, avec la Chine Continental, la Grande Chine, engrangent des milliards en investissements lourds pour des infrastructures de base ? leur d?veloppement. Le peuple a tort d'applaudir cette coop?ration qui se manifeste par des investissements de prestige, de gadgets propagandistes d?pass?s et d'appui ? des individus, hors-budget mais qui nous co?te des douleurs. J'esp?re qu'un jour le bilan sera fait afin que le peuple mesure le dit progr?s sans conteste depuis 26 ans.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *