L’ASFA Yennenga au Sénégal sans son entraîneur Cheick Omar Koné

775 7

L’ASFA Yennenga affronte Diambars FC le samedi 8 février 2014 au Sénégal en match aller des préliminaires de la League des Champions. Cependant, le représentant burkinabè dispute ce match sans son entraîneur malien Cheick Omar Koné qui serait d’ailleurs déjà rentré au pays.

ASFA Yennenga
L’ASFA Yennenga sera orpheline de son coach malien Cheikh Omar Koné

A une semaine du début des préliminaires de la ligue des champions d’Afrique, l’équipe championne du Burkina à savoir l’ASFA Yennenga est sans coach.

L’entraîneur malien de cette formation vient de rentrer dans son pays où il sera l’adjoint d’Henry Kasperzack nommé à la tête de la sélection de son pays.

C’est Assimi Zerbo, sauf changement de dernière minute, qui devrait diriger les « jaune et vert » lors de la rencontre aller de la Ligue des Champions d’Afrique au Sénégal face à Diambars.

La rencontre se joue le samedi 8 février 2014. La question qui se pose est de savoir quelle urgence y avait-il à une semaine de cette rencontre capitale pour que le technicien malien rentre chez lui.

Les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2015, prévue au Maroc, débutent au mois de septembre prochain. Les dirigeants de l’ASFA Yennenga auraient pu négocier pour que Cheick Omar Koné dispute les deux matches préliminaires avant de lui trouver un successeur.

La vérité est que Cheick Omar Koné n’avait plus de contrat concret avec son club. Les querelles internes à l’ASFA Yennenga n’ont pas favorisé le renouvellement du contrat de Cheick Omar Koné.

Pourtant, le Mali qui a remporté quatre titres de champions du Burkina avec l’équipe des “jaune et vert”avait émis comme souhait, cette saison, d’atteindre les phases de poules de la Ligue des Champions.

Mais avec ce départ précipité au Mali, il ne pourra donc pas réaliser ce rêve. Peut-être que les choses changeront d’ici là mais ce qui est sûr, c’est que les dirigeants de l’ASFA Yennenga montrent à nouveau leur amateurisme dans la gestion d’une équipe qui veut être parmi les meilleures d’Afrique.

Le travail fait par Cheick Omar Koné reste et il appartient à son adjoint Assami Koanda de prouver qu’il a l’intelligence nécessaire pour diriger le champion en titre du Burkina.

Diambars qui a disputé 8 journées de championnat avec deux matches en avance est classé 3ème tandis que l’ASFA Yennenga caracole à la 15ème place dans le Fasofoot.

Boukari OUEDRAOGO

Pour Burkina 24 



Article similaire

Il y a 7 commentaires

  1. Qu’il soit l? ou pas, le r?sultat est d?j? connu par les observateurs avis?s du fasofoot. Avec un tel effectif l’on se demande que va chercher l’ASFA en campagne africaine. Toujours l’amateurisme et on est ?tonn? des r?sultats engrang?s.

  2. Depuis quand Assimi Kouanda est devenu entraineur de l'ASAFA, cher ami. je pense plutot a Assimi Zerbo, l'ancien joueur du meme club

  3. en foot comme en politique nul n' est irremplacable.tout depend de la qualit? des liens tiss?s dans l' environnement de la famille ASFASIENNE.eT NOTRE CHAMPIONNE A PLUS QUE JAMAIS BESOIN DE TAIRE TOUTES SES QUERELLES INUTILES .SEULE LA COMPETENCE DOIT ETRE DESORMAIS MISE EN AVANT POUR AFFRONTER LES DIAMBARS.ZERBO DEVRA METTRE L4 HOMME KIL FAUT AU POSTE KIL FAUT SINON….BJR LES DEGATS??? VIVE L' ASFA !!!

  4. Boukari, merci pour cet article. Merci de corriger le nom de l’entraineur adjoint de l’ASFA Yennega. Il s’agit de assimi Zerbo et non Koanda qui est plus politique que fouteux!!!!!

  5. Nous avons de la potentialit? ? l’int?rieur. Profitez en sinon vous serez toujours surpris. Je dis bien profitre en. Tout le monde aime son pays sauf…

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *