Médiation : Le face à face opposition-majorité reporté

553 24

Le premier rapport de la médiation est tombé hier en fin de soirée et selon les termes dudit rapport, les parties devraient se rencontrer ce jour 5 février 2014. Mais la rencontre a été reportée pour lundi, à la demande la majorité.

Les 4 médiateurs lors de la conférence de presse (Ph :Lefaso.net)
Les 4 médiateurs lors de la conférence de presse (Ph :Lefaso.net)

Le chronogramme de travail du groupe de médiateurs  devait l’amener à rencontrer et l’opposition et la majorité. Cette première étape a produit ses conclusions rendues publiques le 4 février 2014.

Selon les termes du premier rapport, une rencontre était prévue pour ce jour 5 février. Malheureusement, cette rencontre censée être tripartite (opposition-médiateurs-majorité)  n’a pas pu avoir lieu, ou du moins, elle a été écourtée parce que l’une des parties se dit ne pas être prête.

 Pour ce faire, elle a demandé encore plus de temps pour peaufiner sa position. De source très proche de cette affaire, il s’agit du CDP qui aurait demandé une rallonge de temps de réflexion.

 Au regard de la composition de la majorité d’ailleurs, des divergences ne sont pas à exclure.  En attendant, médiateurs et opposition sont suspendus aux lèvres du CDP, apprend–on.

Nouvelle rencontre le lundi

L’opposition ne serait pas non plus d’accord avec l’ouverture démocratique après l’échéance de 2015, proposée par la médiation, selon nos sources.

Du reste, une nouvelle rencontre est prévue le lundi 10 février prochain à 10h entre les protagonistes.

En rappel, le Pasteur Samuel Yaméogo, l’un des médiateurs initiaux, s’est retiré du groupe de médiation parce que dit-il, ses co-médiateurs ont pris l’initiative en tant que membres du Collège des sages et n’engagent pas « explicitement » leur communauté religieuse. Ce qui n’est pas le cas du Pasteur Yaméogo, qui s’est engagé au nom de la Fédération des églises missions et évangéliques (FEME).

Lorraine KALMOGHO (Collaboratrice)

Pour Burkina 24 



Article similaire

Il y a 24 commentaires

  1. Si l’article 37 peut se modifiez moi KONAN demande ? mon pr?sident Qui est le pr?sident de tous les burkinab?s qui est BLAISE COMPAORE de passer ? l’action car en 2015 le peuple burkinab? va le voter

  2. Oui pour la Modification de la Constitution. La loi l’autorise.

    2) Article 162 (Loi N? 002/97/ADP du 27 janvier 1997)

    La loi fixe les conditions de la mise en oeuvre de la proc?dure de r?vision.

    Article 163 (Loi n?001-2002/AN du 22 janvier 2002)

    Le projet de r?vision est, dans tous les cas, soumis au pr?alable ? l’appr?ciation de l’Assembl?e nationale [?].

    Article 164

    Le projet de texte est ensuite soumis au r?f?rendum. Il est r?put? avoir ?t? adopt? d?s lors qu?il obtient la majorit? des suffrages exprim?s.

    Le Pr?sident du Faso proc?de alors ? sa promulgation dans les conditions fix?es par l?article 48 de la pr?sente Constitution.

    Alin?a 3 (Loi N? 002/97/ADP du 27 janvier 1997)

    Toutefois, le projet de r?vision est adopt? sans recours au r?f?rendum s?il est approuv? ? la majorit? des trois quarts (3/4) des membres de l?Assembl?e nationale.

  3. qu0est ce quele referendum.quel peuple va voter?!:/allez y dans les campagnes et vous verrez.ils ne sont pas nombreux comprendre.un homme politique avait peut etre raison de les appeler betail electoral.merci

  4. mettons en t?te que nous pouvons sortir de cette situation tr?s rapidement en allant au r?f?rendum .c’est la solution la plus sur de sorti de crise

  5. il ne peuvent que report? l’?ch?ance car aucun compromis ne pourra sortir de ce coll?ge de sages .en effet aucun parti ne voudra qui sur sa position .une fois de plus soulignons que pour ?viter des tensions laissons le peuple tranch? .

  6. Comme c’est coinc? comme ?a (chacune des parties campant sur sa position),est-ce qu’il n’est pas mieux de les laisser en d?coudre un peu avant de les rappeler ? la n?gociation ? Car dans un conflit quand chacun se croit le plus fort(quand le rapport de force n’est pas determin?), eh bien il est difficile de les raisonner en les appelant ? n?gocier.
    Et puis ? cette ?tape , est-ce qu’il n’est pas pr?matur? de convoquer un t?te ? t?te au risque de tout g?cher? Surtout quand on sait que cot? CDP on a pas encore finit de dig?rer certaines choses.Je pense qu’Il faut aller molo-molo

  7. Je pense qu’il ne faut m?me pas parler de s?nat ou de modification d’article. Ce qu’on peut faire, c’est autoriser Blaise ? ouvrir un ?tablissement de COURS DU SOIR pour former ? la commando son rempla?ant qu’il n’a pas pu pr?parer en 25 ans.Il peut recruter les LOADA, les Ibriga pour le droit, je peux donner les cours de lettres classiques et de solf?ge(il nous faut quelqu’un qui aime la musique), Yamy?l? peut assurer les cours de “bonnes mani?res” en bombant les nez des mauvais ?l?ves, Kasim fera la logique… To?gui aura un module de 40heures d’?lucus.Directeur des ?tudes:Laurent Bado.

  8. il y a quelque chose qui cloche dans cette histoire. BC en personne a rencontr? l’opposition, BC en personne a rencontr? les RSS. Pourquoi ici c’est des second couteaux qu’on rencontre . cette m?ditation est mal engag

  9. dite moi que veut l’oposition ? veulent-ils embraser notre pays ? ils ne veulent pas allez au referendum qui est une voie de sortie de crise !ils faut qu’ils sachent que si sa se gatte ils payerons aussi

  10. Il ne faut surtout pas parler de transition apr?s 2015. Nous sommes d?j? en transition vers la fin de l’?re compaor?, pr?vue pour novembre 2015 au plus tard (car DIEU peut en d?cider autrement avant l’?ch?ance pr?vue par nous les humains).
    Maintenant, s’il persiste, on d?clenche la d?sob?issance civile en mars 2014. C’est lui qui a ? perdre le plus.

  11. Le CDP ne peut pas rencontrer l’opposition sans l’aval de Blaise Compaor? et avec un groupe aussi h?t?roclite que le sien:CDP,ADF. Le CDP veut la modification, l’ADF ne la veut pas, donc est du c?t? de l’opposition;l’ADF est d’accord pour le s?nat, mais l’opposition ne le veut pas, donc il est du c?t? du CDP. Le CDP a raison, il faut que l’ADF cesse de faire le grand ?cart.On ne peut suivre deux li?vres ? la fois, parce que le li?vre est rus

  12. la stabilit? de ce pays d?pend de tout un chacun .pour pr?server la paix ayons le bon sens et allons au r?f?rendum pour ?viter tout drame

  13. Pour sauvegarder la paix,la stabilit? du faso nous devons aneantir tous ceux qui s opposent aux r?gles legales de la revision constitutionnelle

  14. tch?-tch? ou le referendum! |

    Le peuple, et seul le peuple, uniquement le peuple, peut decider de la modification de l’article 37 ou pas. sinon personne n’est habilit?, ni aucun groupe de personnes ? trancher sur ce point, meme le president. c’est pourquoi la consultation du peuple est irrevocable, personne ne peut decider ? la place d’un autre sur cette question. les anarchistes et les usurpateurs trouveront devant eux le peuple, ou plutot les hommes integres du peuple.

  15. Si la constitution burbinab? autorise la revision de l article 37 il n y a pas de raison que le cfop s oppose a l id?e de referendum pour departager le peuple sur ce point

  16. Que le CDP ou la majorit? prenne le temps pour se pr?parer ou pour gagner du temps peu importe. Sachez juste que c’est votre derni?re chance de sortir indemne de cette pseudo crise que nous vivons n? de votre d?sir de maintenir un seul homme au pouvoir et arriver ainsi ? toujours vous partager les march?s publics. QUE BLAISE PARTE.

  17. Le prolongement de reflexion cot? cdp est tout a fait normal car l id? de referndum pour la modifiction cde l article 37 doit ?tre prise en compte tel est le souhait de la quasi totalit? du peuple

  18. Le CDP n’a qu’? choisir le pied sur lequel il va danser. Il doit forc?ment choisir une solution parmi ces 2 solutions: le d?part de Blaise et la guerre.

  19. Il faut que les mauvais esprits comprennent une chose: peu-importe leurs propagandes d’intoxication et de desinformation, les hommes fiers d’etre burkinab? veilleront ? ce que la constitution burkinab? soit respect?e. et les toutes les predispostions que offre cette constitution, comme la possibilit? de modification de l’article 37, ces hommes integres en jouiront de leur plein droit. et personne ne leur priver de ce droit.

  20. ? ce qui se dit comme quoi le pasteur yam?ogo aurrait quitt? le groupe de la m?diation par ce que son fils a ?t? plac? a l’u?moa par le pr?sident du faso, que les gens aillent ? la bonne source pour avoir les bonnes informations! car le pasteur yam?ogo s’est simplement r?tirer du groupe de m?diation pour la simple et seule raison qu’il na pas ?t? membre du coll?ge des sage et de la m?diation d’apr?s la crise de 98. c’est faux tout ce qui se dit ? part c?tte raison

  21. dans un pays, on obeit pas aux caprices des uns et des autres. on respect un engagement commun: la constitution. si certains trouvent des moyens de ne pas respecter la constitution, tans pis; mais les hommes integres vont le respecter! peut importe le cout, la constitution est ? respecter.

  22. Assimi veut aller consulter son boss (pas le bureau) comme d’habitude et recevoir des instructions. le Pr?sident joue double jeu. c’est quelle transition encore? savez vous qu’une transition peut durer plus de cinq ans.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *